Accessibility
 
Home / Products / ColdFusion / Support / Release Notes
Macromedia ColdFusion Support Center Release Notes
Notes de mise à jour
Dernière mise à jour : 14 juin
Pour les notes de mise à jour les plus récentes, cliquez ici.

Bienvenue dans Macromedia ColdFusion MX, la prochaine génération de serveur ColdFusion !

Les notes de mise à jour qui suivent décrivent les anomalies identifiées, les notes d'installation et les nouvelles de dernière minute sur ColdFusion MX. Utilisez les forums en ligne à http://www.macromedia.com/go/prod_forums_fr pour partager vos idées et techniques avec d'autres utilisateurs.

Pour vous aider de la manière la plus efficace possible, nous avons réuni des informations Initiation adaptées à vos besoins—que vous soyez un novice ou un développeur web chevronné ColdFusion. Suivez les liens Initiation dans l'Administrateur ColdFusion. (Pour accéder à l'Administrateur ColdFusion dans Windows, sélectionnez Démarrer > Programmes > Macromedia ColdFusion MX > Administrateur.)

Pour en apprendre davantage sur ColdFusion MX, reportez-vous aux informations sur le produit et FAQ à http://www.macromedia.com/fr/software/coldfusion/ et visitez nos MX Application Development Centers au Centre pour créateurs et développeurs.


Table des matières
Problmes identifiés dans la version préliminaire française de ColdFusion MX
Installation et configuration de ColdFusion MX
Migration depuis ColdFusion
Performances et extensibilité
Localisation
Configuration des sources de données dans ColdFusion MX
Services web
Administrateur ColdFusion
Représentation graphique dans ColdFusion MX
Autres anomalies identifiées

Remarques:
Problèmes identifiés dans la version préliminaire française de ColdFusion MX
Après avoir installé la version française sous Windows, la sélection de IIS comme serveur web entraîne l'interruption de IIS et votre navigateur affiche un message d'erreur indiquant que le page ne peut être affichée au lieu de lancer l'Administrateur ColdFusion. Pour poursuivre, démarrez IIS. (46153)
Si vous traitez des données à double octet et accédez aux données de Microsoft Access ou d'une base de données utilisant ODBC Socket, vous devez effectuer les étapes suivantes à chaque démarrage du serveur ColdFusion MX : 1. Lancez l'invite de commande (Démarrer > Exécuter, entrez cmd). 2. Accédez au répertoire cf_root\db\slserver52\admin (où "cf_root" représente le répertoire dans lequel vous installez ColdFusion MX). 3. Exécutez la commande suivante : setcp OS Remarque : "OS" doit être en majuscules. 4. Redémarrez les deux services suivants : - ColdFusion MX ODBC Agent - ColdFusion MX ODBC Server

Retour à la table des matières

Installation et configuration de ColdFusion MX

Cette section contient des informations d'installation importantes pour toutes les plates-formes, Windows et UNIX. Cette section ne contient ni une liste des exigences système, ni des instructions d'installation. Pour obtenir ces informations, reportez-vous à Installation de ColdFusion MX.

Remarque : Dans cette section, racine_cf fait référence au répertoire dans lequel vous avez installé ColdFusion MX. Par défaut, il s'agit de C:\CFusionMX sous Windows et /opt/coldfusionmx sous UNIX.

Le tableau suivant indique les autres tâches associées à l'installation et où se trouvent les informations nécessaires à leur exécution:

Tâche Documentée dans
Migrer une application ColdFusion à ColdFusion MX La section Migration depuis ColdFusion de ce document et Migration d'applications ColdFusion 5
Interagir avec les pages ColdFusion, les composants, et le ActionScript côté serveur depuis une animation Flash, à l'aide du service Flash Remoting dans ColdFusion MX. Utilisation de Flash Remoting et Utilisation de ActionScript côté serveur dans ColdFusion MX.
Remarque : Vous devez installer les Flash Remoting Components dans l'environnement auteur Flash MX. L'environnement auteur Flash MX est requis pour créer des applications qui se connectent et interagissent avec le service Flash Remoting dans ColdFusion.
Installer ClusterCATS Pour télécharger le fichier d'installation approprié pour votre plate-forme, reportez-vous à http://www.macromedia.com/go/cfmx_clustercats_fr.

Pour des instructions d'installation, reportez-vous à Utilisation de ClusterCATS.

Notes d'installation pour toutes les plates-formes

Le tableau suivant contient des informations importantes pour installer et configurer ColdFusion MX qui s'appliquent à toutes les plates-formes.

Tâche Problème
Préparatifs d'installation Si vous avez installé une version préliminaire de ColdFusion MX, vous devez la désinstaller puis exécuter une des opérations suivantes, selon votre plate-forme :
  • Sous Windows, supprimez le répertoire racine_cf (Neo ou CFusionMX) et redémarrez votre ordinateur.
  • Sous UNIX, supprimez le répertoire racine_cf (neo ou coldfusionmx) et arrêtez tout processus ColdFusion MX actif .
    Pour ce faire, entrez ps -eaf | grep cfusion  ou   ps -eaf | grep neo pour vérifier la présence d'ID de processus actifs (PID), puis exécutez kill -9 <PID> pour chaque processus ColdFusion MX actif.
ColdFusion MX utilise le Java Runtime Environment (JRE) lors de son exécution, et installe sa propre copie privée du Sun JRE 1.3.1_03 par défaut dans le répertoire ..\runtime\jre sous Windows et dans le répertoire ../jre sous Solaris et Linux.

Assurez-vous que votre ordinateur répond aux exigences système pour le JRE. Les SUN JRE 1.3.1_03 release notes se trouvent à http://java.sun.com/j2se/1.3/.
Installation sur un ordinateur avec une installation JRun 4.0 existante Si vous installez ColdFusion MX sur un ordinateur avec JRun 3.x ou 4.0 déjà installé et que JRun est configuré pour la connexion à un serveur web externe, le choix de configurer le même serveur web externe pour ColdFusion MX entraîne le traitement des pages JSP et servlets par le biais de ColdFusion MX au lieu de JRun.
Configuration de serveurs web ColdFusion MX prend en charge les serveurs web suivants : IIS 4.0 et 5.x (Windows seulement), Apache 1.3.2x et ultérieure ainsi que 2.x, Netscape 3.6x, iPlanet 4.x et 6.x, Zeus 4.1 (Linux SuSE seulement), et le serveur web intégré ColdFusion MX.
Si vous configurez le serveur web Apache ou Netscape/iPlanet pour ColdFusion MX, l'Administrateur ColdFusion est lancé au port 80 par défaut. Si votre serveur web tourne à un port différent, vous devez changer l'URL pour l'Administrateur ColdFusion afin de refléter ce fait.
Si vous configurez une instance de serveur web Apache qui supporte EAPI pour ColdFusion MX, lorsque vous démarrez cette instance du serveur Apache, une erreur du type suivant s'affiche :
[warn] Loaded DSO c:/cfusionmx/runtime/lib/wsconfig/1/mod_jrun.so uses plain Apache 1.3 API, this module might crash under EAPI! (please recompile it with -DEAPI)
Vous pouvez ignorer cette erreur ; le module ColdFusion Apache n'est pas compilé avec EAPI car il n'utilise aucune fonctionnalité EAPI.

Toutefois, en cas de problème, contactez le Support technique Macromedia.
Les serveurs web qui utilisent de multiples noms d'hôte avec des racines de documents différentes pour l'accès au serveur ColdFusion MX doivent changer l'option cacheRealPath de ProxyService à false. Dans le cas contraire, si les deux serveurs comportent un script portant le mme nom relatif leur racine web (/index.cfm par exemple), le serveur web peut fausser le script. Cette valeur de paramètre peut ralentir les performances ; c'est pour cette raison que l'option est réglée à true par défaut.
<!-- set this to false for multi-hosted sites -->
<attribute name="cacheRealPath">true</attribute>
Vous pouvez exécuter ColdFusion MX sur plusieurs serveurs web sur un même ordinateur ; par exemple, pour comparer les mêmes modèles sur différents serveurs web. Pour ce faire, configurez chaque serveur web selon les instructions dans Installation de ColdFusion MX. Créez ensuite un mappage virtuel qui pointe au répertoire CFIDE.

Notes sur l'installation sous Windows

Le tableau suivant contient des informations importantes pour installer et configurer ColdFusion MX sous Windows.

Tâche Problème
Installation sur un ordinateur avec une installation ColdFusion existante


(Pour les problèmes de compatibilité entre ColdFusion et ColdFusion MX, reportez-vous à la section Migration depuis ColdFusion de ce document.)
Si le programme d'installation de ColdFusion MX détecte une version antérieure de ColdFusion sur l'ordinateur, une boîte de dialogue de mise à niveau apparaît avec les options suivantes :
  • coexister – Cette option est sélectionnée par défaut. Si vous la sélectionnez, vous pouvez exécuter les deux versions de ColdFusion sur le même ordinateur. La version antérieure reste à sa place, et par défaut, ColdFusion MX tourne sur le serveur web intégré au port 8500. Pour configurer ColdFusion MX pour un serveur web différent après l'installation, reportez-vous au chapitre Configuration de votre système dans le manuel Installation de ColdFusion MX.
  • mettre à niveau – Cette option supprime la version antérieure de ColdFusion et installe ColdFusion MX.
Pour les deux options, après l'installation, lorsque s'ouvre l'Administrateur ColdFusion, vous êtes invité à migrer vos paramètres de ColdFusion à ColdFusion MX. Vous devez exécuter cette étape pour réaliser la mise à niveau.
Lors de la migration des paramètres ColdFusion à ColdFusion MX (après la mise à niveau de ColdFusion), les données de variables client qui sont stockées dans le registre sont déplacées aux emplacements de registre ColdFusion MX. Si le volume de données client est très important dans votre registre depuis votre installation ColdFusion, votre registre peut arriver à saturation lors de l'opération de copie. Dans ce cas, ColdFusion MX abandonne l'opération de copie et continue la migration de vos autres paramètres ColdFusion. En outre, vous verrez peut-être l'erreur suivante :
Impossible de définir la valeur hkey_local_machine\software\macromedia\coldfusion\currentversion\
Clients\141363-76934365\\HITCOUNT: L'erreur Windows No. 0 s'est produite. Ressources système insuffisantes pour terminer le service demandé.
Configuration de IIS pour ColdFusion MX Vous n'avez pas besoin d'effectuer ce qui suit si vous avez sélectionné IIS pendant l'installation de ColdFusion MX. Cependant, pour activer ou reconfigurer IIS après l'installation, entrez la commande suivante sur une seule ligne :

racine_cf\runtime\jre\bin\java -cp cf_root\runtime\lib 
  -jar racine_cf\runtime\lib\wsconfig.jar 
  -ws IIS -site "0" -filter-prefix-only -map .cfm,.cfc,.cfml,.jsp -v
Voici un exemple de commande :

c:\cfusionmx\runtime\jre\bin\java -cp c:\cfusionmx\runtime\lib 
  -jar c:\cfusionmx\runtime\lib\wsconfig.jar 
  -ws IIS -site "0" -filter-prefix-only -map .cfm,.cfc,.cfml,.jsp -v
Ceci est contraire à ce qui est publié dans Installation de ColdFusion MX (Chapitre 2 : Configuration de votre système > Configuration de serveurs web > Configuration de Internet Information Server (IIS) sous Windows), qui indique -wd au lieu de -ws.

Remarque : L'emploi de -site "0" configure tous les sites web IIS pour ColdFusion MX ; alors que l'emploi de -site "1" configure seulement le site web par défaut. Vous pouvez aussi entrer un site web précis ; par exemple, -site "foo".
Le connecteur de serveur web pour IIS crée un filtre ISAPI IIS et des mappages d'application IIS. Les deux sont définis au niveau des propriétés de maître IIS, et le programme d'installation configure donc tous les sites web IIS pour ColdFusion MX par défaut. De plus, si vous ajoutez un site à IIS, il doit hériter automatiquement des valeurs de paramètres ColdFusion MX. Sinon, vous devez appliquer manuellement les mappages d'application depuis le niveau maître.

Notes sur l'installation sous UNIX

Le tableau suivant contient des informations importantes pour installer et configurer ColdFusion MX sous UNIX.

Tâche Problème
Préparatifs d'installation Vous devez arrêter tous les services associés à ColdFusion ou JRun avant d'exécuter l'installation de ColdFusion MX.
Pour installer et exécuter ColdFusion MX sous Linux, commencez par installer la dernière version des bibliothèques glib, glibc, libstdc++ et gcc. Reportez-vous au site web de votre fournisseur Linux pour vous procurer des packages. Par exemple, Red Hat 7.1 est livré avec glibc-2.2.2-10, mais ColdFusion MX requiert glibc-2.2.4-24. De même, sous toutes les versions de Red Hat 7 et ultérieures, assurez-vous que le compat-libstdc++ rpm est installé. Vous pouvez vous procurer cet RPM, et tous les autres pour Red Hat, depuis ftp://ftp.redhat.com/pub/redhat. Les utilisateurs de SuSE trouveront les mises à jour de RPM à ftp://ftp.suse.com/pub/suse.
Pour installer sous UNIX, vous devez disposer de 400 Mo d'espace disque libre (500 Mo sont recommandés). Ceci est contraire à ce qui est documenté sur l'emballage du produit et dans Installation de ColdFusion MX.
Installation sur un ordinateur avec une installation ColdFusion existante


(Pour les problèmes de compatibilité entre ColdFusion et ColdFusion MX, reportez-vous à la section Migration depuis ColdFusion de ce document.)
Le programme d'installation de ColdFusion MX sous UNIX ne détecte pas automatiquement une version antérieure de ColdFusion sur votre ordinateur. Par contre, il affiche l'invite suivante :
Est-ce qu'une version de ColdFusion est déjà installée sur cet ordinateur ?
Si vous répondez N, vous n'êtes pas invité à mettre à niveau ou migrer les paramètres ColdFusion dans ColdFusion MX.

Si vous répondez O, vous avez l'option de migrer vos paramètres ColdFusion dans ColdFusion MX après l'installation, une fois que vous démarrez l'Administrateur ColdFusion. Le programme d'installation affiche aussi l'invite suivante :
Voulez-vous mettre à niveau l'installation existante de ColdFusion ?
Si vous répondez N, votre installation ColdFusion existante n'est pas mise à niveau ; vous pourrez exécuter les deux versions de ColdFusion sur l'ordinateur, et par défaut, ColdFusion MX tournera sur le serveur web intégré au port 8500. Pour configurer ColdFusion MX pour un serveur web différent après l'installation, reportez-vous au chapitre Configuration de votre système de Installation de ColdFusion MX.

Si vous répondez O, le programme d'installation supprime la version antérieure de ColdFusion et installe ColdFusion MX.
Installation de ColdFusion MX La présente version de ColdFusion MX ne prend pas en charge un programme d'installation d'interface graphique sous UNIX.
Les mots de passe Admin et RDS sont affichés en clair lors de l'installation.
Le programme d'installation UNIX affiche une barre d'état à la fin de l'installation qui s'arrête un moment. Ce comportement est normal ; le programme d'installation n'est pas bloqué. Soyez patient et laissez le programme d'installation se terminer.
Après l'installation, si vous ne voyez pas un répertoire runtime sous le répertoire racine_cf, cela signifie peut-être que l'espace disque temporaire était insuffisant lors de l'installation. (Le programme d'installation ne détecte pas correctement si le répertoire temporaire a un espace disque insuffisant pour son expansion.) Pour remédier à ce problème, désinstallez ColdFusion MX, changez le répertoire temporaire à un répertoire dans une partition avec davantage d'espace disque libre (400 Mo minimum, 500 Mo recommandés), et réinstallez.

Pour changer de répertoire temporaire, exécutez les commandes suivantes dans l'ordre indiqué.
Remarque : '/home/tmp' dans les commandes suivantes fait référence à un répertoire dans une partition avec davantage d'espace disque libre ; par exemple, vous pouvez utiliser /home sur la plupart des systèmes Linux et /export/home sur Solaris.

mkdir /home/tmp
IATEMPDIR=/home/tmp
export IATEMPDIR
echo $IATEMPDIR
L'exécution de la commande echo doit confirmer la valeur de la variable d'environnement.
Si une version antérieure de ColdFusion est installée sur l'ordinateur cible et que vous choisissez l'option de mise à niveau lors de l'installation, notez que toute source de données native dans ColdFusion ne sera pas migrée automatiquement vers ColdFusion MX sous UNIX.
Exécution de ColdFusion MX Sous Linux, l'exécution d'une commande 'ps' sort plusieurs processus cfusion. Ce comportement est normal. Il ne s'agit pas de processus individuels mais de threads, en raison du mode de gestion des threads par Linux.
Sous Solaris, ColdFusion MX peut s'arrêter lorsque vous vous déconnectez de votre session. Il s'agit d'un problème avec Java et nohup sur plate-forme Solaris. Pour éviter ce problème, accédez au shell Korn ou Bash (entrez ksh ou bash), puis démarrez ColdFusion MX.


Retour à la table des matières

Migration depuis ColdFusion

Le tableau décrit les différences entre ColdFusion MX et ColdFusion qui exigeraient des modifications de votre application pour la rendre compatible avec ColdFusion MX.

Remarque : Ces différences complètent celles énumérées dans Migration des applications ColdFusion 5.

Domaine Problème de compatibilité
Stockage des caractères à double octet sur le serveur SQL Si vous stockez des données à double octet dans une base de données SQL Server qui ne sont pas Unicode dans les types de données nchar, nvarchar ou ntext, vous devrez peut-être convertir vos données au codage Unicode.
Variables d'erreur La structure de la variable cferror a changé. Un cfdump des variables d'erreur (<cfdump var=#error#>), montre un tableau à un seul niveau dans ColdFusion 5, alors que dans ColdFusion MX il s'agit d'un tableau à plusieurs niveaux. Pour accéder à certaines variables d'erreur avec la notation "error.", vous devez utiliser des valeurs tableau supplémentaires. Par exemple, ErrorCode dans ColdFusion 5 est ERROR.ERRORCODE, alors qu'il est ERROR.ROOTCAUSE.ERRORCODE dans ColdFusion  MX. Vous pouvez utiliser <cfdump> pour vérifier toutes les valeurs.
Valeurs binaires Dans ColdFusion MX, les chaînes binaires sont représentées sous formes de tableaux d'octets (assign-by-reference), et vous pouvez donc les manipuler à l'aide d'une logique de tableau CFML standard. Dans ColdFusion 5, les valeurs binaires sont inchangeables (assign-by-copy).
Colonnes avec le même nom Dans toutes les versions de ColdFusion, quand deux colonnes du même nom sont renvoyées depuis une base de données, le choix de la colonne sélectionnée pour le jeu de résultats ColdFusion est indéfini (théoriquement, il est aléatoire). Toutefois, dans la pratique, vous pouviez prédire la sélection de colonne dans les versions antérieures de ColdFusion. Ce n'est plus le cas dans ColdFusion MX. Ne vous fiez pas à une sélection prévisible de colonnes au nom identique en tous les cas ; à la place, utilisez les alias de colonne pour éliminer toute incertitude.
Paramètres d'URL en double ColdFusion MX gère les paramètres d'URL en double différemment de ColdFusion 5. Dans ColdFusion 5, l'appel Test.cfm?a=1&a=2 renvoie la valeur a=2 pour le paramètre d'URL ; dans ColdFusion MX, il renvoie la valeur a=1,2.
Mots réservés dans ColdFusion MX Actuellement, dans ColdFusion MX, vous pouvez créer une variable du même nom qu'une étendue (scope) (Application, CGI, Client, Cookie, Form, Request, Server, Session, URL ou Variables). La variable créée est visible uniquement si le préfixe d'étendue Variables est utilisé explicitement ; autrement, il en résulte une erreur. Toutefois, les noms d'étendue sont réservés dans ColdFusion MX et peuvent être traités comme tels dans une version ultérieure. Par conséquent, Macromedia recommande fortement de ne pas utiliser des noms d'étendue comme noms de variable.

De même, dans une requête de requêtes (Query of Queries), vous ne pouvez plus utiliser de mots réservés SQL comme noms de variable ou colonne, sauf si vous utilisez des crochets [] ; par exemple, SELECT [count] FROM MYTABLE.

Pour plus de détails sur les mots réservés dans ColdFusion MX, reportez-vous au Chapitre 2 : Eléments de ColdFusion et au Chapitre 22 : Utilisation de la requête de requêtes dans Développement d'applications ColdFusion MX avec CFML.
Données de planificateur Dans ColdFusion 5, toutes les informations du planificateur sont stockées dans le registre. Chacune des clés de registre a un nom sans espace ; par exemple, StartDate. Dans ColdFusion MX, les informations du planificateur sont stockées dans un fichier XML, et le format des anciennes clés de registre a également changé, de telle sorte que les noms de variable composée sont séparés par un caractère de soulignement ; par exemple, Start_Date. Ceci affecte seulement les applications qui utilisent les informations du planificateur dans le registre ColdFusion 5.
Option Utiliser les fonctions de consignation du système d'exploitation
dans l'Administrateur ColdFusion
(Windows seulement) Dans l'Administrateur ColdFusion, à la page Débogage et consignation > Paramètres de consignation, l'option Utiliser les fonctions de consignation du système d'exploitation est désormais absente, parce que ColdFusion MX utilise toujours la consignation Windows.
Recherches Verity (Windows seulement) Si vous avez déjà ajouté cfusion\bin ou cfusion\verity\_nti40\bin à votre chemin de système pour ColdFusion 5, vous devez l'enlever avant de passer à ColdFusion MX pour que ColdFusion MX trouve les fichiers DLL Verity corrects.
Version japonaise,
fonctions de tri
Les fonctions de tri telles que ListSort() et ArraySort() renvoient des éléments dans un ordre légèrement différent dans ColdFusion MX par rapport à la version japonaise de ColdFusion 5. En effet, ColdFusion MX trie les caractères d'après leur numéro char Unicode, alors que la version japonaise de ColdFusion 5 trie les caractères d'après leur numéro char shift_jis.
LSIsDate() Dans ColdFusion MX, LsIsDate("3-1-2002") renvoie No, alors que dans ColdFusion 5 elle renvoie Yes. Cette fonction accepte uniquement le tiret (-) comme délimiteur de date dans les «locales» (pays/langue) Dutch(Standard) et Portuguese(Standard).
DateFormat(), TimeFormat()
LSDateFormat(), LSTimeFormat()
Si un masque non valide est passée dans une des ces fonctions (par exemple, "dd-mm-yymm"), la fonction sort les caractères non valides dans ColdFusion 5 et ColdFusion MX. Toutefois, ColdFusion 5 délimite chaque caractère de la sortie avec une apostrophe (').
cfdirectory Quand action=list, cfdirectory rapporte uniquement les attributs ReadOnly et Hidden sous Windows et UNIX. Sous UNIX, il renvoie le mode et les attributs comme vides. Si vous avez besoin d'informations supplémentaires sur les répertoires sur une machine locale Windows, utilises cfexecute. Sous UNIX, utilisez cfexecute et ls -l.
cfheader Pour accéder à l'en-tête de code d'état pour une page définie avec l'attribut cfheader statusCode, utilisez
<cfdump var="#cfhttp#"> or <cfdump var="#cfhttp.statuscode#">.
N'utilisez pas <cfdump var="#cfhttp.responseheader#"> .

Remarque : La valeur statuscode définie avec l'attribut statusCode n'est pas la même que la valeur status_code définie avec l'attribut name.
cfloop Ce marqueur ne renvoie plus les clés struct par ordre alphabétique, comme dans ColdFusion 5. Il renvoie les clés struct sans ordre précis, contrairement à ce qui est publié dans Migration des applications ColdFusion 5.


Retour à la table des matières

Performances et extensibilité

Le tableau suivant contient des informations pour optimiser les performances obtenues avec ColdFusion MX.

Domaine Remarques
JRE installé Par défaut, ColdFusion MX est installé avec le SUN 1.3.1_03 Java Runtime Environment (JRE) sur toutes les plates-formes. Les tests de Macromedia montrent que pratiquement chaque opération CFML surpasse ColdFusion 5 sur le plan performances et extensibilité lorsque ColdFusion MX utilise ce JRE. Toutefois, les utilisateurs ColdFusion MX chevronnés voudront peut-être expérimenter avec d'autres JRE (par exemple, le IBM 1.3.x JRE avec Windows ou Linux) pour obtenir des performances supérieures lors de l'exécution. Vous pouvez changer de JRE (également appelé machine virtuelle ou VM) dans l'Administrateur ColdFusion à la page Java et JVM—définissez simplement l'option Chemin de JVM (Java Virtual Machine) au répertoire \JRE du JRE que ColdFusion MX utilisera et redémarrez le serveur.

Attention: Si vous spécifiez un chemin non valide, vous ne pouvez pas démarrer ColdFusion MX. Pour remédier à ce problème, corrigez le chemin dans le fichier racine_cf\runtime\bin\jvm.config dans Windows ou le fichier racine_cf/runtime/bin/jvm.config dans UNIX.
Option Limiter les requêtes simultanées à Par défaut, ColdFusion MX est installé avec l'option Limiter les requêtes simultanées à dans l'Administrateur ColdFusion réglée à 10. Cette valeur doit assurer des performances raisonnables pour la plupart des applications sur des machines à un ou deux processeurs, mais pour les grosses machines SMP, ou pour les applications avec davantage d'E/S ou des caractéristiques associées au processeur, vous pouvez obtenir des gains de performances importants en ajustant ce paramètre. Comme consigne générale pour ce paramètre, Macromedia recommande de commencer par une valeur entre 3 et 5 pour chaque CPU, et d'ajuster cette valeur si nécessaire.
Option Cache à accès total Pour des performances optimales dans un environnement de production, assurez-vous que l'option Cache à accès total dans l'Administrateur ColdFusion est activée.
Niveaux d'isolation Les tests de Macromedia indiquent que certaines applications utilisant beaucoup de bases de données peuvent améliorer leurs performances en changeant le Niveau d'isolation par défaut de leurs sources de données du réglage par défaut implicite de READ_COMMITTED à READ_UNCOMMITTED.

Pour changer cette valeur, éditez le fichier racine_cf\runtime\servers\default\SERVER-INF\jrun-resources.xml dans Windows ou le fichier racine_cf/runtime/servers/default/SERVER-INF/jrun-resources.xml dans UNIX. Ajoutez la ligne suivante à la définition de votre source de données :
<isolation-level>READ_UNCOMMITTED</isolation-level>
Remarque : Si vous éditez la définition de votre source de données plus tard à l'aide de l'Administrateur ColdFusion, la définition est sauvegardée sans le paramètre Niveau d'isolation ; vous devez ajouter cette valeur au fichier jrun-resources.xml une nouvelle fois.
Si vous ne voulez pas changer le niveau d'isolation pour la source de données entière, vous pouvez définir explicitement le niveau d'isolation pour une transaction en spécifiant l'attribut isolation avec le marqueur cftransaction.

Le niveau d'isolation par défaut des pilotes de base de données JDBC dans ColdFusion MX peut être différent de celui des pilotes natifs et ODBC dans ColdFusion 5 que vous utilisiez pour vous connecter à votre base de données. Des niveaux d'isolation plus élevés produisent une plus grande cohérence des données mais moins de simultanéité, ce qui peut affecter de manière négative les performances. Le réglage du niveau d'isolation à des niveaux inférieurs pour une transaction peut améliorer les performances.
Accès aux objets COM (Component Object Model) L'appel Java pour créer une nouvelle instance d'objet COM peut prendre un certain temps. Par conséquent, la création d'objets COM dans ColdFusion MX est beaucoup plus lente que dans ColdFusion 5. Vous pouvez contourner ce problème pour améliorer les performances COM pour approcher la vitesse de ColdFusion 5 dans certaines circonstances : Si votre objet COM peut être partagé dans toute votre application—c'est-à-dire, il n'est pas nécessaire de le créer pour chaque requête ou session—créez l'objet dans l'étendue Application et utilisez le même objet dans toute l'application. Cette technique n'est acceptable que pour les objets COM conçus pour le partage.

Comme l'objet est accessible depuis plusieurs sessions simultanément, vous devez aussi considérer les problèmes de threading et verrouillage suivants :
  • Pour obtenir des performances optimales, l'objet doit être multi-thread. Autrement, une seule requête à la fois peut y accéder.
  • Chaque fois que votre code accède à des données communes, par exemple, si toutes les sessions d'application accèdent à la même feuille de calcul Excel, vous devez verrouiller le code qui accède aux données. En général, il n'est pas nécessaire de verrouiller le code qui utilise un objet partagé si les données ne sont pas partagées par plusieurs requêtes.
Cette technique est documentée en détail dans le Technical Brief 22921.

Vous pouvez aussi améliorer les performances de tous les objets COM en créant des stubs Java, comme décrit dans le Technical Brief 22922. Les stubs Java n'améliorent pas le temps de traitement autant que la partage d'objet COM, mais vous pouvez les utiliser avec des objets COM. Vous devez aussi générer des stubs Java pour accéder correctement à des objets COM complexes qui ne rendent pas toutes leurs fonctions disponibles via l'interface COM IDispatcher. Par conséquent, pour optimiser les performances et prévenir les problèmes éventuels, combinez les deux techniques.

Retour à la table des matières

Localisation

Le tableau suivant décrit les problèmes de localisation identifiés dans ColdFusion MX.

Remarques:

  • Dans cette section, "double-octet" fait référence à des codages à deux octets précis utilisés pour les langues orientales (par exemple, shift_jis et euc_kr).
  • Dans cette section, racine_cf fait référence au répertoire dans lequel vous avez installé ColdFusion MX. Par défaut, il s'agit de C:\CFusionMX sous Windows et /opt/coldfusionmx sous UNIX.
Problème ID
Lors de l'emploi du SUN JRE 1.3.1 avec un «locale» (pays/langue) English(UK), la fonction LSIsDate renvoie False pour une date avec un mois ou jour à un seul chiffre (par exemple, 1/1/01). Pour contourner ce problème, insérez un zéro dans un mois ou jour à un seul chiffre (par exemple, 01/01/01). 38440
La fonction ParseDateTime ne prend pas en charge les dates formatées japonaises dans ColdFusion MX. Vous devez utiliser la fonction LSParseDateTime lors de l'emploi de dates japonaises. 34000
ColdFusion MX ne supporte pas l'emploi de caractères à deux octets dans les liens. 36913
Vous ne pouvez pas utiliser cfinclude pour inclure un fichier avec un nom à deux octets. 36910
Si un masque non valide est passé dans LSTimeFormat() ou LSDateFormat (par exemple, «dd-mm-yymm»), la fonction sort les caractères non valides dans ColdFusion 5 et ColdFusion MX. Toutefois, ColdFusion 5 délimite chaque caractère de la sortie avec une apostrophe ('). 36388
Les fonctions Encrypt et Decrypt sont incompatibles avec les jeux de caractères à deux octets. Si vous passez une chaîne contenant des caractères à deux octets à la fonction Encrypt, puis passez plus tard la valeur cryptée à la fonction Decrypt, la chaîne n'est pas décryptée correctement. 38614
Lors de la lecture et l'écriture d'un fichier binaire, vous devez spécifier ReadBinary dans l'attribut action de cffile puis créer le nouveau fichier, comme le montre l'exemple suivant :

<cffile action="ReadBinary" variable="x" file="c:\input-binaryfile">
<cffile action="write" output="#x#" file="c:\output-binaryfile">


Sur les ordinateurs qui n'utilisent pas le codage de fichiers Cp1252 par défaut (comme les ordinateurs configurés pour le japonais), le fait de spécifier action="read" dans le marqueur cffile pour un fichier binaire endommage ce fichier.
39473
(Windows) Si vous utilisez le pilote Microsoft Access ou le pilote ODBC Socket sur un système d'exploitation avec jeu de caractère à plusieurs octets, vous devez procéder comme suit :
  1. Démarrez les services Serveur ODBC ColdFusion MX et Agent ODBC ColdFusion MX, s'ils ne sont pas déjà actifs.
  2. A l'invite de commande, entrez la commande suivante :
  3. racine_cf\db\slserver52\admin\setcp.bat OS
  4. Arrêtez les services Serveur ODBC ColdFusion MX et Agent ODBC ColdFusion MX.
  5. Démarrez les services Serveur ODBC ColdFusion MX et Agent ODBC ColdFusion MX.
Voici ce que fait le fichier setcp.bat : Ce fichier définit la page de code de service pour le serveur ODBC sous licence avec ColdFusion MX. Il utilise un paramètre ; les valeurs valides pour ce paramètre sont OS et Default. Si aucun paramètre ou une valeur non valide est passé, la page de code de service est renvoyée à son état par défaut—c'est-à-dire, aucun réglage ServiceCodePage OS n'est utilisé pour les systèmes d'exploitation à jeux de caractères à plusieurs octets comme le japonais et le coréen. ServiceCodePage Default supporte uniquement la translittération ASCII/EBCIDIC.
39730
39735
(Windows) Sur un système d'exploitation à plusieurs octets, vous pouvez changer les services ODBC de ColdFusion MX (SequeLink) au mode de support de page de codes à plusieurs octets. Pour ce faire, exécutez la commande suivante à l'invite :
racine_cf/db/slserver32/admin/setcp.bat OS
Vous pouvez rétablir la valeur par défaut en exécutant setcp.bat, sans paramètres ou avec Default comme paramètre, comme dans l'exemple de commande suivant :
c:/cfusionmx/db/slserver32/admin/setcp.bat Default
Assurez-vous que les deux services ColdFusion MX ODBC Agent et ColdFusion MX ODBC Server sont actifs quand vous exécutez les commandes. Après avoir exécuté les commandes, vous devez redémarrer les deux services pour que le changement prenne effet.
38855
Vous ne pouvez pas créer de collections Verity et effectuer des recherches à l'aide de texte à deux octets. 37650

Pour des informations sur les changements de localisation de ColdFusion 5 à ColdFusion MX, reportez-vous à la section Locales du manuel Migration des applications ColdFusion 5.

Retour à la table des matières

Configuration des sources de données dans ColdFusion MX

Le tableau suivant énumère les problèmes identifiés pour la configuration des sources de données dans ColdFusion MX.

Problème No. de bogue
Une source de données qui a été créée avec une version bêta de ColdFusion MX aura peut-être une période de délai d'attente de connexion trop brève pour fonctionner comme stockage de variables client. Supprimez et recréez toute source de données créée avec une version bêta avant de la désigner comme stockage de variables. 36167
Lors de l'emploi de Microsoft Access pour le stockage client, une erreur est générée si la taille cumulée des variables client dépasse 255 caractères. 45548
Le pilote (OEM) JDBC Microsoft SQL Server dans ColdFusion MX ne prend pas en charge SQL Server 6.5. Si vous exécutez une requête avec ce pilote, l'erreur suivante est émise :
L’instruction SQL [ select 1 ] a produit une exception de requête de base de données.

java.sql.SQLException : [Microsoft SQL Server] Login failed (Echec de la connexion).
RAW_TRACE à coldfusion.tagext.lang.IncludeTag.doStartTag(Source inconnue)
PROBLEM java.lang.NumberFormatException : à coldfusion.tagext.lang.IncludeTag.doStartTag(Source inconnue)
28436
Vous devez ajouter la ligne suivante à la connectstring pour un Nom de source de données (DSN) DB2 (sous Paramètres avancés dans l'Administrateur ColdFusion) :
CollectionID=default;packageName=<pkgname>;CreateDefaultPackage=false
pkgname est le nom du package (maximum de 7 caractères) utilisé par le pilote pour traiter les instructions SQL.

Si CollectionID ou packageName n'existe pas déjà, définissez CreateDefaultPackage=true pour la première connexion, puis modifiez la source de données et définissez CreateDefaultPackage=false.
36798
La connexion JDBC Sybase requiert une procédure stockée sur le serveur Sybase qui n'est pas installée par défaut sous Sybase 11.9 (ou une version ultérieure). ColdFusion MX inclut cette procédure stockée dans le répertoire <rép install>/db/sybase. Si, lors de la création d'une source de données, vous recevez un message d'erreur indiquant que la procédure 'sp_default_charset' est introuvable, installez cette procédure stockée sous Sybase. 32230
Les serveurs Sybase qui sont configurés pour l'emploi du jeu de caractères CP437 n'arriveront peut-être pas à se connecter. Si vous recevez le message d'erreur suivant lorsque vous tentez de vous connecter à votre serveur Sybase, vous devez mettre à jour votre fichier \lib\macromedia_drivers.jar.
[Macromedia][Sybase JDBC Driver]Character set CP437 not found in (Jeu de caractères CP437 introuvable dans) macromedia.util.transliteration.properties.
Un Technical Brief sur ce problème sera publié pour expliquer les modifications requises.
35691
(Windows NT 4.0, Windows 2000) Pour travailler avec des sources de données ODBC, exécutez une version récente de Microsoft Data Access Components (MDAC) et Jet. Faute de quoi, vous recevrez peut-être l'erreur suivante :
Echec de vérification de la connexion pour la source de données : exampleapps [MERANT][SequeLink JDBC Driver] [ODBC Socket][Microsoft][ODBC Microsoft Access 97 Driver] Can't open database '(unknown)' (Impossible d'ouvrir la base de données '(Inconnue)'). Votre application ne reconnaît peut-être pas cette base de données, ou le fichier est peut-être endommagé. La cause principale était la suivante : null
Vous pouvez télécharger les modules suivants depuis les sites indiqués :
 
Dans Windows 98/ME, aucun pilote SequeLink n'est fourni. Sélectionnez Passerelle JDBC à ODBC au lieu de Socket ODBC.  
Dans Windows 98 et Windows ME, vous ne pouvez pas utiliser cfinsert et cfupdate avec une base de données Microsoft Access ; vous devez utiliser cfquery à la place. Le pilote de base de données de passerelle JDBC à ODBC qui est utilisé pour les bases de données Access sur ces plates-formes est incompatible avec cfinsert et cfupdate avec les derniers MDAC 2.7 et JetEngine 4.0 SP 3.

Voici des exemples d'emploi de cfquery pour insérer et mettre à jour des données :

<cfquery>
  insert into tblEmp (employee_id, firstname, lastname, 
	department) values (#empid#,'#fname#','#lname#','#dept#')
</cfquery>


<cfquery>
  update tblEmp
	set firstname = '#fname#',
		lastname = '#lname#'
	where employee_id = #empid#
</cfquery>
45486
Quand vous configurez une source de données dans l'Administrateur ColdFusion pour les pilotes JDBC Microsoft SQL Server, Sybase, Oracle, DB2 ou Informix, la valeur par défaut pour Format de chaîne n'est pas sélectionnée pour produire de meilleures performances avec les jeux de caractères ASCII. Si vous utilisez des caractères autres que ASCII, cochez l'attribut Format de chaîne. S'il n'est pas coché, des données incorrectes peuvent être écrites dans votre base de données.  
ColdFusion MX sous windows 98 et ME

Lors de la configuration de sources de données ODBC utilisant le pilote de base de données JDBC-ODBC, une exception déclenchera peut-être l'arrêt du serveur. Redémarrez alors le serveur et les sources de données doivent être vérifiées et fonctionner correctement.

Ce problème peut se présenter dans trois circonstances précises dans l'Administrateur ColdFusion MX.

  • Lorsque vous cliquez sur le bouton Appliquer en créant une nouvelle source de donnes
  • Lorsque vous cliquez sur le bouton Appliquer en éditant une source de données existante
  • Lorsque vous cliquez sur le bouton "Vérifier tout"
46381

Retour à la table des matières

Services web

Le tableau suivant énumère les problèmes identifiés pour l'emploi des services web dans ColdFusion MX.

Problème ID
ColdFusion MX ne prend pas en charge le type de données dataset .NET. Assurez-vous qu'aucun modèle CFML consommant un service web .NET n'attend un argument dataset. 39621
La consommation d'un service web CFC (ColdFusion Component) qui renvoie une instance de CFC émet une erreur Classe introuvable (Class Not Found) quand le CFC figure dans le chemin virtuel. Pour contourner ce problème, faites référence au CFC avec le chemin absolu et non le chemin relatif. 45505
Pour consommer un service web implémenté dans une technologie autre que ColdFusion MX, vous devez définir les options de service web suivantes :
  • Utilisez RPC comme style d'association SOAP et utilisez encoding comme encodingStyle
  • Utilisez document comme style d'association SOAP et utilisez literal comme encodingStyle
L'exemple suivant montre une portion du fichier WSDL pour le service web BabelFish :


<binding name="BabelFishBinding" type="tns:BabelFishPortType">
  <soap:binding style="rpc" 
	 transport="http://schemas.xmlsoap.org/soap/http"/>
  <operation name="BabelFish">
	<soap:operation soapAction="urn:xmethodsBabelFish#BabelFish" />
	<input>
	  <soap:body use="encoded" namespace="urn:xmethodsBabelFish"
	  encodingStyle="http://schemas.xmlsoap.org/soap/encoding/" />
	</input>
	<output>
	  <soap:body use="encoded" namespace="urn:xmethodsBabelFish"
	  encodingStyle="http://schemas.xmlsoap.org/soap/encoding/" />
	</output>
  </operation>
</binding>

Le fichier WSDL pour le service web BabelFish est compatible avec ColdFusion MX parce qu'il utilise RPC comme style d'association et encoding comme encodingStyle.
 
Vous ne pouvez pas utiliser les attributs de marqueur cfinvoke pour username et password afin d'invoquer un service web sécurisé. 37005
Evitez les caractères non alphanumériques tels que le caractère de soulignement (_) dans les noms de CFC, les noms de méthode et les noms d'argument. 44924
ColdFusion MX n'a pas accès aux fichiers sous les répertoires virtuels du serveur web. Par exemple, si un serveur web a un mappage virtuel /myvirtual pointant à c:/myvirtual, ColdFusion MX ne peut inclure c:/myvirtual/index.cfm à l'aide de l'appel suivant :
<cfinclude template="/myvirtual/index.cfm">
En outre, s'il existe un fichier de composant c:/myvirtual/bank/account.cfc, vous pouvez accéder au fichier directement en tant que service web (http://myserver/myvirtual/bank/account.cfc?wsdl), ou en utilisant une invocation de composant d'URL (http://myserver/myvirtual/bank/account.cfc?method=deposit&amount=300). Toutefois, le fichier de composant ne peut être référencé par un autre composant ou page cfml comme myvirtual.bank.account. Ceci est vrai également si un tel composant faisant une telle référence est invoqué comme service web.

Evitez les répertoires virtuels de serveur web si la ressource dans ceux-ci doit être accessible de manière interne par d'autres ressources ColdFusion MX, ou créez un mappage ColdFusion du même nom et au même emplacement que le mappage de serveur web.
44546

Retour à la table des matières

Administrateur ColdFusion

Le tableau suivant énumère les problèmes identifiés pour l'Administrateur ColdFusion:

Problème ID
L'Administrateur doit résider dans son chemin d'installation par défaut (.../CFIDE/administrator/) pour un fonctionnement correct.  
Si les fenêtres contextuelles sont désactivées dans votre navigateur web par défaut, la première exécution de l'Administrateur ColdFusion échouera peut-être après l'installation. Pour remédier à ce problème, activez les fenêtres contextuelles dans votre navigateur et exécutez l'Administrateur ColdFusion. Après avoir exécuté l'Administrateur ColdFusion pour la première fois, vous pouvez désactiver à nouveau les fenêtres contextuelles dans votre navigateur. 45481
(Windows seulement) Vous devez fournir un nom d'utilisateur pour Microsoft Access et des noms de source de données (DSN) de Socket ODBC, même si les sources de données n'exigent aucune authentification de l'utilisateur. Fournissez un nom d'utilisateur comme suit :
  • DSN Access – Sélectionnez l'option Utiliser le nom d'utilisateur par défaut ; OU affichez la section Paramètres avancés et entrez un nom d'utilisateur dans le champ Nom d'utilisateur ColdFusion.
  • DSN Socket ODBC – Sélectionnez l'option Utiliser une connexion sécurisée ; OU affichez la section Paramètres avancés et, dans le champ Nom d'utilisateur, acceptez le nom d'utilisateur par défaut (système) ou entrez un nom d'utilisateur.
45484
A la page Sondes système, si vous changez l'URL, le nom d'utilisateur ou le mot de passe pour probe.cfm, vous devez déclencher une mise à jour pour chaque sonde existante en éditant la sonde et en cliquant sur Soumettre. 39738
Actuellement, lorsque vous enregistrez ou éditez un connecteur CORBA, le champ Chemin de classe n'est pas utilisé. Spécifiez des classpaths CORBA (et tous les autres) à la page Java et JVM à la place.  
Vous ne pouvez pas utiliser de guillemets simples (') dans les noms de ressources (par exemple, sources de données, sondes, collections Verity, etc.). L'emploi d'un guillemet simple--par exemple, la création d'une tâche planifiée avec name="Let's Rock"--cause une erreur d'analyse WDDX au redémarrage du serveur, et le service dont les données contiennent le guillemet simple échoue.

Pour remédier à ce problème, faites une copie de sauvegarde et éditez le fichier XML pour le service défaillant. Par exemple, si le service Cron échoue après que vous ayez nommé une tâche planifiée "Let's Rock", faites une copie de sauvegarde de racine_cf\lib\neo-cron.xml et éditez la version initiale du fichier pour changer chaque instance de "Let's Rock" à "Lets Rock".
45409
A la page Collections Verity, quand vous mappez une collection non enregistrée, sélectionnez la langue déjà utilisée pour créer la collection. Actuellement, si vous sélectionnez une langue différente pour mapper sur une collection, aucune erreur n'apparaît. Toutefois, si vous mappez ou indexez ultérieurement une collection dans une langue autre que celle de création, vous pouvez endommager l'index de la collection et compromettre toute recherche dans la collection.

Comme exemples de collections non enregistrées, citons :
  • Les collections sur un autre serveur
  • Les collections créées avec mkvdk
Remarque : Les collections migrées depuis ColdFusion 5.0 ne présentent pas ce problème.
 

 


Retour à la table des matières

Représentation graphique dans ColdFusion MX

Le tableau suivant énumère les problèmes identifiés pour la représentation graphique dans ColdFusion MX.

Problème ID
Dans les marqueurs cfgraph et cfchart, ColdFusion MX utilise seulement les valeurs des attributs scaleFrom et scaleTo comme point de départ ; ColdFusion MX considère les valeurs de données réelles et le nombre de labels devant être affichés et détermine alors les valeurs scaleFrom et scaleTo réelles. Par exemple, ColdFusion MX ajuste les valeurs scaleFrom et scaleTo values spécifiées par l'utilisateur pour éviter de tronquer les labels et données décimaux. 32837
Si la légende d'un graphique circulaire contient de longs labels, celui-ci peut paraître déformé. Pour résoudre ce problème, augmentez sa largeur en définissant ou augmentant la valeur de l'attribut graphwidth ou chartwidth. 32835
Le marqueur cffile a changé pour permettre l'emploi d'un codage par défaut différent lors de l'écriture dans un fichier. Par conséquent, pour écrire un graphique généré dans un fichier avec l'attribut name de cfchart, vous devez maintenant ajouter l'attribut suivant au marqueur cffile : charset="ISO-8859-1". 38867

Retour à la table des matières

Autres anomalies identifiées

Le tableau suivant énumère les problèmes généraux identifiés dans cette version de ColdFusion MX:

Domaine Problème ID
Usage de mémoire L'exécution de ColdFusion MX requiert davantage de mémoire que celle de ColdFusion 5.
Pour plus de détails, reportez-vous aux exigences système énumérées dans Installation de ColdFusion MX.
35820
Composants ColdFusion (CFC) Dans cette version, dans un composant <cfset x = 1> place x dans l'étendue Variables locale pour le composant et <cfset variables.x = 1> place x dans l'étendue Variables de la page d'appel.

Une fois ce bogue corrigé, <cfset x = 1> et <cfset variables.x = 1> opéreront de la même manière et placeront x dans l'étendue Variables locale pour le composant.

En attendant, évitez d'utiliser <cfset variables.x = 1>, car ceci causerait un conflit avec <cfset x = n> dans la page d'appel.
45387
Lors de l'emploi de composants, ou lors de l'interaction avec des conteneurs Java sensibles à la casse (par exemple, Hashtable), la notation avec point ne parvient pas à résoudre les clés. Par exemple, (newTC.foo.moo) sera peut-être introuvable bien qu'il existe, comme dans l'exemple de code qui suit :

<cfset newTC = createObject( "component", testComponent ) /> 
<cfset foo = newTC.foo.moo />
Comme solution provisoire, utilisez la notation équivalente avec crochets ; par exemple, (newTC["foo"]["moo"]).
45461
Initialisation des tableaux Un initialiseur de tableau hétérogène, tel que a[1]["moo"][1] (où a n'a pas été défini), émet une exception. Comme solution provisoires, affectez les parties hétérogènes dans des instructions d'affectation distinctes, comme dans l'exemple suivant :

<cfset a1[1] = structNew()>
<cfset a1[1]["moo"][1] = 12>
31535
Validation côté serveur pour les formulaires postés Lors de l'emploi de la validation côté serveur de ColdFusion pour valider les formulaires postés (par exemple, input type="hidden" name="myInput_require"), ColdFusion MX ignore le message personnalisé que vous placez dans le champ de valeur, et affiche à la place un message indiquant que le champ est requis. 45443
Applet de navigateur de serveur de fichiers L'applet de navigateur de serveur de fichiers (allaire.cfide.CFNavigationApplet) n'affiche pas correctement les icônes dans Netscape 4.x. 31958
UDF (Fonctions définies par l'utilisateur) Une erreur se produit si vous avez une UDF avec N arguments définis, que vous passez N+1, puis appelez structKeyList avec les arguments. La même erreur se produit si vous placez cfdump dans la fonction avec un argument non déclaré. 44635
cfhttp cfhttp a certains comportements qui dépendent des performances du JRE (Java Runtime Environment) sous-jacent. Par exemple, lors de l'emploi d'un JRE IBM, cfhttp ne connecte pas correctement aux URL "https", mais ce problème ne se pose pas avec un JRE SUN. Toutefois, avec un JRE SUN, cfhttp ne renvoie pas toujours une page de code d'état 404 quand une demande http à une URL contient une page inexistante, problème qui ne se pose pas avec un JRE IBM.

Enfin, l'attribut timeout est incompatible avec le JDK SUN (versions 1.3 et 1.3.1_03). Cet attribut n'est fonctionnel que si vous utilisez le JDK 1.4.0.
37683
37684
30267
cfimport Lors de l'importation de marqueurs personnalisés à l'aide de cfimport, vous ne pouvez pas utiliser l'espace de nom "CF" car il est réservé aux marqueurs personnalisés ColdFusion. 45544
cfldap Dans ColdFusion MX, cfldap ne supporte pas l'authentification de client SSL v3 (authentification de certificat), comme dans ColdFusion 5. Dans ColdFusion MX, cfldap supporte seulement SSL v2 (authentification de base de nom d'utilisateur/mot de passe via SSL). 38693
ExpandPath()
GetRealPath()
Si vous utilisez ExpandPath() ou GetRealPath() pour un répertoire qui existe à la fois dans la racine web de ColdFusion MX et la racine web d'un serveur web externe, et que vous utilisez le serveur web externe, les fonctions renvoient le répertoire sous la racine web ColdFusion MX. Par exemple, avec C:\CFusionMX\wwwroot\foo et C:\inetpub\wwwroot\foo, si vous avez configuré IIS pour ColdFusion MX, ExpandPath("foo") renvoie C:\CFusionMX\wwwroot\foo.  
Invocations CORBA Lors de l'emploi de CORBA (Visibroker 4.5), un appel "out" pour un tableau de structs ou un tableau multidimensionnel émet une exception CORBA_UNKNOWN. Utilisez "inout" à la place. Il s’agit d’un bogue Visibroker.  
Lors de l'emploi de la méthode IOR CORBA dans CreateObject/cfobject, assurez-vous que vous utilisez un IOR obtenu dans le même environnement que votre environnement de déploiement. Les IOR Visibroker ne sont pas interchangeables. Si vous décidez de déployer votre serveur CORBA sur un ordinateur différent, vous devez obtenir de nouveaux IOR. Les IOR Visibroker contiennent des informations d'adresse IP. 36866
Paramètre de sécurité de l'Administrateur ColdFusion Si vous entrez une adresse IP de serveur pour la sécurité sandbox (sous Serveur/Ports) et oubliez le numéro de port, vous recevez une erreur quand vous tentez d'éditer cette entrée. Pour éviter ce problème, supprimez l'adresse IP du serveur et entrez-la une nouvelle fois avec le numéro de port. 39860
Recherches Verity Verity ne supporte pas VSpider sous Linux. Notez aussi que Linux ne supporte pas les fichiers PDF. 38693
Vous recevrez peut-être l'erreur suivant si vous tentez de créer ou migrer une collection Verity :

Erreur : Une erreur s’est produite lors de l’exécution d’une opération dans la bibliothèque native du moteur de recherche. coldfusion.tagext.lang.CFCollectionTagException : Erreur No. -10.

Pour éviter ce problème, localisez le fichier [installdrive]:/winnt/system32/VDK200.DLL, et renommez-le VDK200.dll_old. Redémarrez le serveur ColdFusion. Il s'agit d'un fichier conflictuel d'une version antérieure de ColdFusion.
38917
Si vous disposez de collections Verity dans d'autres langues que l'anglais et si vous devez les migrer vers ColdFusion MX, procédez comme suit : 1. Installez ColdFusion MX. A la fin de l'installation, sélectionnez l'option de migration "skip". 2. Téléchargez les fichiers de langue Verity à partir de www.macromedia.com/go/verity et installez les. Pour plus d'instructions, reportez-vous à la section "Installation de Macromedia ColdFusion MX". 3. Activez de nouveau l'option de migration, comme décrit à la section "Installation de Macromedia ColdFusion MX". Migrez ensuite vos paramètres à partir de la version précédente de ColdFusion. 46057
Exemples d'application sous UNIX Sous Unix, vous ne pouvez pas utiliser les exemples d'application utilisant les bases de données Pointbase lorsque la sécurité est activée (Sécurité Sandbox dans l'édition Entreprise, Sécurité des ressources dans l'édition Professionnelle). Vous devez désactiver la sécurité sous Unix pour pouvoir utiliser les exemples de source de données Pointbase. 45527


Retour à la table des matières