Accessibility
 
Accueil / Produits / ColdFusion / Support / Notes de mise à jour
Macromedia ColdFusion Support Center Release Notes

Notes de mise à jour de ColdFusion MX pour J2EE

Dernière modification : 6 décembre 2002

Bienvenue dans Macromedia ColdFusion MX pour serveurs d'applications J2EE. Ces notes de mise à jour contiennent les informations suivantes :


Table des matières
Introduction
Installation et désinstallation
Migration
Modifications et ajouts de dernière minute

Problèmes identifiés dans ColdFusion MX pour J2EE (ColdFusion MX for J2EE Known Issues) est un document distinct, disponible à http://www.macromedia.com/go/cfmxj2ee-known_issues_fr.

Pour en apprendre davantage sur ColdFusion MX, reportez-vous aux informations sur le produit et FAQ à http://www.macromedia.com/fr/software/coldfusion et visitez nos centres de développement d'applications MX au Centre pour créateurs & développeurs. Pour des informations de support supplémentaires, reportez-vous aux ColdFusion MX TechNotes.



 

Introduction

Macromedia ColdFusion MX pour serveurs d'applications J2EE vous permet d'ajouter des fonctionnalités ColdFusion MX à votre serveur d'applications J2EE (Java 2 Platform, Enterprise Edition). ColdFusion MX pour J2EE est une application J2EE qui est installée sur votre serveur d'applications Java existant et offre des services de développement, déploiement et gestion pour les applications ColdFusion MX.

En ajoutant des fonctionnalités de scripting serveur rapide à l'infrastructure J2EE existante, vous améliorez votre productivité tout en bénéficiant de l'accès illimité à une plate-forme J2EE puissante. Si vous exploitez déjà ColdFusion, ColdFusion MX pour J2EE vous permet de consolider les applications ColdFusion et J2EE dans un environnement de serveur unique et normalisé. En outre, l'exécution de ColdFusion MX sur un serveur d'applications J2EE offre de meilleures performances que la version autonome de ColdFusion MX.

 

Evolution de ColdFusion MX

ColdFusion MX pour J2EE est la phase suivante de l'évolution de ColdFusion MX :

ColdFusion MX, commercialisé en mai 2002, représentait une mise à niveau majeure de l'architecture ColdFusion, tournant avec un serveur d'applications J2EE intégré (JRun) et offrant de nombreuses innovations, à savoir ColdFusion Components (CFCs), Flash Remoting pour la création d'applications multimédia Internet et de services web.
La version initiale de ColdFusion MX pour J2EE (Phase 1) distribuée en septembre 2002 comportait un installateur distinct pour chaque serveur d'applications J2EE. Chaque installateur installait et déployait automatiquement l'application web ColdFusion. Cette version supportait JRun 4, IBM® WebSphere® Application Server version 4 et Sun ONE Web Server 6. Chaque serveur d'applications avait son installateur, sa documentation et sa boîte propres.

La nouvelle version de ColdFusion MX pour J2EE (Phase 2), distribuée en décembre 2002, exploite la portabilité propre à la norme J2EE et prend en charge un plus large éventail de serveurs d'applications par le biais d'un processus d'installation normalisé. Un installateur unique par système d'exploitation assure la prise en charge de tous les serveurs d'applications et des langues supportées (allemand, anglais, français et japonais). Quel que soit le serveur d'applications, l'installateur crée soit un fichier EAR (enterprise application archive), soit deux fichiers WAR (web application archive). Vous utilisez ensuite des fonctions de déploiement propres à chaque serveur d'applications pour déployer l'application web ColdFusion et réaliser les tâches de configuration supplémentaires destinées à activer la représentation graphique, de même que le support COM, CFX, ODBC et Verity (ces fonctionnalités ne sont pas nécessairement prises en charge sur toutes les plates-formes). Cette version inclut aussi un installateur Java compatible avec plusieurs systèmes d'exploitation ; pour plus de détails, reportez-vous aux sections qui suivent.

Remarque : La boîte de ColdFusion MX pour J2EE inclut deux CD : Le CD 1 contient la version de Phase 1, avec des installateurs distincts pour JRun 4, WebSphere Application Server version 4 et Sun ONE Web Server 6 ; le CD 2 contient la version de Phase 2 avec des installateurs pour Windows, Linux et Solaris, de même qu'un installateur Java sans dépendance de plate-forme.

 

Plates-formes prises en charge

ColdFusion MX inclut des fonctionnalités utilisant des fichiers binaires de système d'exploitation spécifiques à chaque plate-forme. Ces fichiers sont fournis pour Windows, Solaris et Linux, et permettent la prise en charge de Verity, de COM (Windows seulement), des fichiers CFX C++, de cfreport et de l'intégration ODBC. Toutefois, la version de Phase 2 de ColdFusion MX pour J2EE inclut aussi un installateur installant uniquement les fichiers Java, disponible sur toute plate-forme prise en charge par votre serveur d'applications J2EE (sans prendre en charge Verity, COM, CFX C++, cfreport et l'intégration ODBC).

Pour plus de détails sur les installateurs spécifiques aux diverses plates-formes, avec les noms des fichiers, reportez-vous à Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE.

 

Installation de ColdFusion MX sur d'autres serveurs J2EE

La version de la Phase 2 (avec sa procédure d'installation) présente plusieurs avantages par rapport à celle de la Phase 1, à savoir :

Elle prend en charge la sécurité Sandbox ColdFusion.
Elle prend en charge les données de session ColdFusion sérialisable, ce qui est requis pour le basculement de session sur des serveurs regroupés en cluster.

Beaucoup de développeurs et administrateurs préfèrent déployer les applications eux-mêmes.

Pour des informations sur l'emploi du processus d'installation et de déploiement de Phase 2 pour installer ColdFusion MX pour J2EE sur des serveurs d'applications J2EE non inclus dans Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE, reportez-vous à la page consacrée à l'installation et la certification de serveur J2EE sur le site web de Macromedia. Cette page offre des instructions détaillées sur l'installation, le déploiement et la configuration pour des serveurs d'applications J2EE testés par l'équipe Assurance qualité ColdFusion. Pour cette version, Macromedia a testé l'installation de ColdFusion MX sur les serveurs d'applications J2EE supplémentaires dont la liste suit :

Macromedia JRun 4
IBM WebSphere Application Server 4

BEA Weblogic Version 6

Sun ONE Web Server 6

Sun J2EE SDK 1.3

Tomcat 4.1.12

 

Utilisation de la documentation ColdFusion MX pour J2EE

Toute la documentation ColdFusion MX est disponible sous forme de fichier PDF sur le CD. L'installation de ColdFusion MX pour J2EE inclut une version HTML de Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE mais n'inclut pas de versions HTML de la documentation de base ColdFusion MX. La page racine_cf/cfdocs/dochome.htm par défaut inclut un lien à un fichier ZIP que vous pouvez télécharger pour installer une version HTML locale de la documentation ColdFusion MX complète.

La page consacrée à l'installation et la certification de serveur J2EE sur le site web de Macromedia contient des une mise à jour des informations d'installation et de déploiement, y compris des instructions pour installer ColdFusion MX pour serveurs J2EE sur des serveurs d'applications supplémentaires et éventuellement des corrections de dernière minute de Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE.

 

Autres ressources

Utilisez les ressources en ligne Macromedia dont la liste suit si vous avez des questions lors de l'emploi de ColdFusion MX pour J2EE :

Forums en ligne - Utilisez les forums en ligne à http://www.macromedia.com/go/prod_forums_fr pour partager vos idées et techniques avec d'autres utilisateurs.
Centre de support - Pour en apprendre davantage sur ColdFusion MX, reportez-vous aux informations produit et questions souvent posées (FAQ) à http://www.macromedia.com/fr/software/coldfusion

Centre des créateurs & développeurs - Pour vous informer sur les diverses techniques ColdFusion MX élémentaires et avancées, lisez les articles et livres blancs du Centre des créateurs & développeurs.

Problèmes identifiés - Le document intitulé Problèmes identifiés dans ColdFusion MX pour J2EE (ColdFusion MX for J2EE Known Issues), disponible à http://www.macromedia.com/go/cfmxj2ee-known_issues_fr présente une liste des anomalies identifiées dans ColdFusion MX pour serveurs J2EE.

Modifications de la documentation - Les dernières modifications apportées à la documentation ColdFusion MX sont présentées à la page Documentation Updates (Mises à jour de la documentation) (TechNote 22811) et à la page Documentation Additions (Ajouts à la documentation) (TechNote 22993) du site web de Macromedia.

 

 

Installation et désinstallation

Ce section inclut les informations suivantes :

Description des ressources expliquant comment installer ColdFusion MX pour J2EE
Bref aperçu du processus d'installation

Instructions détaillées sur l'installation de ColdFusion MX comme fichier EAR sur Sun ONE Application Server 7

Etapes supplémentaires pour désinstaller ColdFusion MX sous Windows ne figurant pas dans Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE

 

Ressources avec instructions d'installation

Pour installer ColdFusion MX pour J2EE, lisez ces notes de mise à jour, vérifiez la présence de nouvelles versions des notes de mise à jour sur le site web de Macromedia pour prendre connaissance des informations de dernière minute, y compris des informations sur l'installation. Suivez ensuite les instructions relatives à l'installation, au déploiement et à la configuration aux ressources suivantes :

Le manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE offre des instructions pour l'emploi des installateurs de Phase 2 sur les serveurs d'applications J2EE dont la liste suit : IBM WebSphere Application Server version 5, IBM WebSphere Application Server version 4 (AIX seulement), Sun ONE Application Server 7, BEA WebLogic Server. Ce document inclut un chapitre avec des instructions génériques pour l'installation de ColdFusion MX pour J2EE sur tout serveur d'applications conforme à J2EE, quelle que soit la plate-forme. Il documente aussi l'emploi des installateurs de Phase 1 pour IBM WebSphere Application Server version 4 (Windows, Linux et Solaris), Sun ONE Web Server 6 et JRun 4.

Remarque : Reportez-vous à Déploiement de RDS (Remote Development Services) et Autres modifications dans ces Notes de mise à jour pour connaître les modifications apportées aux instructions d'installation dans ce manuel.

Le manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE est disponible :

  • Dans la boîte - Si vous avez acheté la boîte de ColdFusion MX pour J2EE, ce manuel est inclus avec le produit.
  • Dans le répertoire d'installation initial - La procédure d'installation crée un répertoire qui contient un ou plusieurs fichiers archive ColdFusion MX de même que Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE au format PDF.
  • A LiveDocs (anglais seulement) - Le manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE est disponible sur le site web LiveDocs.

La page consacrée à l'installation et la certification de serveur J2EE sur le site web de Macromedia contient une mise à jour des informations sur l'installation et le déploiement, à savoir :

  • Des instructions sur l'emploi des installateurs de Phase 2 pour installer ColdFusion MX pour serveurs J2EE sur des serveurs d'applications supplémentaires, tels que BEA WebLogic Server 6, JRun 4 et IBM WebSphere Application Server 4.
  • Les corrections supplémentaires de dernière minutes concernant Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE.
 

Aperçu de l'installation

Les instructions suivantes offrent un bref aperçu de la procédure d'installation :

1. Si votre serveur d'applications J2EE n'est pas déjà installé, installez-le et assurez-vous qu'il fonctionne correctement.
2.

Installez, déployez et configurez ColdFusion MX pour serveurs d'applications J2EE.

La procédure d'installation crée un répertoire contenant ColdFusion MX et l'application RDS (Remote Development Services) dans un fichier EAR (enterprise application archive) ou des fichiers WAR (web application archive) distincts. Pour réaliser l'installation de ColdFusion MX pour J2EE, vous devez déployer le fichier archive et exécuter la procédure de configuration post-déploiement afin d'établir des arguments JVM application-server-specify et des spécifications de chemin de classe (classpath) d'application.

3.

L'exécution de l'Administrateur ColdFusion MX est un bon moyen d'obtenir confirmation du succès de l'installation. (http://serveur:port/racine-contexte/CFIDE/administrator/index.cfm, sensible à la casse). En outre, il vous est conseillé de vérifier votre installation en exécutant quelques modèles ColdFusion simples. Par exemple, passez quelques variables d'un formulaire à une base de données ou exécutez un cfquery simple. Vous vous assurez ainsi que ColdFusion MX est configuré correctement.

 

Installation et déploiement de ColdFusion MX comme fichier EAR sur Sun ONE Application Server

ColdFusion MX pour J2EE prend également en charge le déploiement de fichier EAR sur Sun ONE Application Server 7. Pour déployer ColdFusion MX comme fichier EAR sur Sun ONE Application Server version 7, procédez comme suit :

1.
Installez ColdFusion MX comme fichier EAR.
2.

Assurez-vous que Sun ONE Application Server est démarré.

3.

Ouvrez le Sun ONE Administrator (http://hostname:4848).

4.

Naviguez jusqu'à l'instance de serveur sur laquelle vous voulez déployer ColdFusion MX : App Server Instances (Instances de serveur d'applications) > nom_serveur > Applications > Enterprise Apps (Applications d'entreprise).

5.

Cliquez sur Deploy (Déployer).

6.

Entrez le chemin complet du fichier cfusion.ear.

7.

Cliquez sur OK.

8.

Le processus de déploiement EAR peut durer un bon moment. Une page de confirmation s'affiche en fin de processus.

9.

Cliquez à nouveau sur OK à la page de confirmation pour sauvegarder vos changements et déployer l'application.

10.

Exécutez l'assistant de démarrage.

11.

Suivez les instructions de la section «Activation de fonctions ColdFusion MX spécifiques» dans le chapitre «Installation sur Sun ONE Application Server 7» du manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE .

 

Désinstallation sous Windows

Cette section décrit la procédure supplémentaire pour désinstaller ColdFusion MX sous Windows. Ces informations ne figurent pas dans Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE.

Quand vous installez ColdFusion MX pour J2EE sur des systèmes Windows et que vous sélectionnez d’installer le support ODBC dans l’assistant d’installation, celui-ci installe deux services Windows prenant en charge les pilotes ODBC. Si vous désinstallez ColdFusion MX, vous devez supprimer les services de Windows lors de ce processus. Utilisez la procédure suivante avant d’annuler le déploiement de ColdFusion MX sur votre serveur d’applications :

1.
Ouvrez une invite de ligne de commande Windows et accédez au répertoire racine_cf\WEB_INF\cfusion\db\SequeLink Setup.
2.

Entrez la commande suivante :

RemoveSequeLink.bat

 



Migration depuis ColdFusion

Le tableau décrit les différences entre ColdFusion MX et ColdFusion qui exigeraient des modifications de votre application pour la rendre compatible avec ColdFusion MX.

Remarque : Ces différences complètent celles énumérées dans Migration des applications ColdFusion 5.


Domaine Problème de compatibilité
Stockage des caractères à double octet sur le serveur SQL Si vous stockez des données à double octet dans une base de données SQL Server qui ne sont pas Unicode dans les types de données nchar, nvarchar ou ntext, vous devrez peut-être convertir vos données au codage Unicode.
Variables d'erreur La structure de la variable cferror a changé. Un cfdump des variables d'erreur (<cfdump var=#error#>), montre un tableau à un seul niveau dans ColdFusion 5, alors que dans ColdFusion MX il s'agit d'un tableau à plusieurs niveaux. Pour accéder à certaines variables d'erreur avec la notation “error.”, vous devez utiliser des valeurs de tableau supplémentaires. Par exemple, ErrorCode dans ColdFusion 5 est ERROR.ERRORCODE, alors qu'il est ERROR.ROOTCAUSE.ERRORCODE dans ColdFusion  MX. Vous pouvez utiliser <cfdump> pour vérifier toutes les valeurs.
Variables avec plus de 3 points dans le nom Dans ColdFusion 5 et les versions antérieures, vous pouviez trouver une variable avec plus de 3 points dans le nom, par exemple :

<cfset a.b.c.d.e = "foo">
<cfoutput>
  "#a.b.c.d.e#"
</cfoutput>
De telles variables produisent l’erreur suivante dans ColdFusion MX :
Element B.C.D.E is undefined in A
En effet, la fonctionnalité d’autocréation de la nouvelle structure ne parvient pas à créer correctement des structures de plus de 3 niveaux.

Toute variable avec 3 points ou moins dans son nom doit fonctionner correctement.
Valeurs binaires Dans ColdFusion MX, les chaînes binaires sont représentées sous formes de tableaux d'octets (assign-by-reference), et vous pouvez donc les manipuler à l'aide d'une logique de tableau CFML standard. Dans ColdFusion 5, les valeurs binaires sont inchangeables (assign-by-copy).
Colonnes avec le même nom Dans toutes les versions de ColdFusion, quand deux colonnes du même nom sont renvoyées depuis une base de données, le choix de la colonne sélectionnée pour le jeu de résultats ColdFusion est indéfini (théoriquement, il est aléatoire). Toutefois, dans la pratique, vous pouviez prédire la sélection de colonne dans les versions antérieures de ColdFusion. Ce n'est plus le cas dans ColdFusion MX. Ne vous fiez pas à une sélection prévisible de colonnes au nom identique en tous les cas ; à la place, utilisez les alias de colonne pour éliminer toute incertitude.
Paramètres d'URL en double ColdFusion MX gère les paramètres d'URL en double différemment de ColdFusion 5. Dans ColdFusion 5, l'appel Test.cfm?a=1&a=2 renvoie la valeur a=2 pour le paramètre d'URL ; dans ColdFusion MX, il renvoie la valeur a=1,2.
Mots réservés dans ColdFusion MX Actuellement, dans ColdFusion MX, vous pouvez créer une variable du même nom qu'une étendue (scope) (Application, CGI, Client, Cookie, Form, Request, Server, Session, URL ou Variables). La variable créée est visible uniquement si le préfixe d'étendue Variables est utilisé explicitement ; autrement, il en résulte une erreur. Toutefois, les noms d'étendue sont réservés dans ColdFusion MX et peuvent être traités comme tels dans une version ultérieure. Par conséquent, Macromedia recommande fortement de ne pas utiliser des noms d'étendue comme noms de variable.

De même, dans une requête de requêtes (Query of Queries), vous ne pouvez plus utiliser de mots réservés SQL comme noms de variable ou colonne, sauf si vous utilisez des crochets [] ; par exemple, SELECT [count] FROM MYTABLE.

Pour plus de détails sur les mots réservés dans ColdFusion MX, reportez-vous au chapitre 2 : Eléments de ColdFusion et au chapitre 22 : Utilisation de la requête de requêtes dans Développement d'applications ColdFusion MX avec CFML.
Données de planificateur Dans ColdFusion 5, toutes les informations du planificateur sont stockées dans le registre. Chacune des clés de registre a un nom sans espace ; par exemple, StartDate. Dans ColdFusion MX, les informations du planificateur sont stockées dans un fichier XML, et le format des anciennes clés de registre a également changé, de telle sorte que les noms de variable composée sont séparés par un caractère de soulignement ; par exemple, Start_Date. Ceci affecte seulement les applications qui utilisent les informations du planificateur dans le registre ColdFusion 5.
Option Utiliser les fonctions de consignation du système d'exploitation
dans l'Administrateur ColdFusion
(Windows seulement) Dans l'Administrateur ColdFusion, à la page Débogage et consignation > Paramètres de consignation, l'option Utiliser les fonctions de consignation du système d'exploitation est désormais absente, parce que ColdFusion MX utilise toujours la consignation Windows.
Recherches Verity (Windows seulement) Si vous avez déjà ajouté cfusion\bin ou cfusion\verity\_nti40\bin à votre chemin de système pour ColdFusion 5, vous devez l'enlever avant de passer à ColdFusion MX pour que ColdFusion MX trouve les fichiers DLL Verity corrects.
Valeurs littérales dans les méthodes COM Dans ColdFusion 5, vous pouvez utiliser une valeur littérale lors de l’appel d’une méthode COM (Component Object Model) acceptant une valeur simple passée par référence. ColdFusion MX a des règles plus strictes quant au passage des variables aux objets COM, et ne supporte pas ceci. A la place, si un argument de méthode est passé par référence, vous devez utiliser une variable comme argument dans votre code CFML.

Par exemple, vous pouvez déclarer une méthode COM dans Visual Basic comme suit :

Public Sub SetString(sName As String)
     _sName = sName 
End Sub
Dans ColdFusion, vous pouvez utiliser du code comme suit pour passer le nom "Robert" à la méthode COM SetString :

<cfobject action="create" type="com" class="comtest.clstest" 
  name="otest" context="inproc"> 
<cfscript>
  otest.SetString("Robert"); 
</cfscript>
Dans ColdFusion MX, vous devez placer la valeur de chaîne dans une variable et utiliser le nom de variable quand vous appelez la méthode COM, comme suit :

<cfobject action="create" type="com" class="IEcomtest.clstest" 
  name="otest" context="inproc"> 
<cfscript>
  stringVar = "Robert"; 
  otest.SetString("stringVar"); 
</cfscript>
Remarque : Vous devez placer le nom de variable entre guillemets dans l’appel de méthode. Ceci empêche ColdFusion MX d’évaluer la variable et le passage de sa valeur comme chaîne à la méthode.
Version japonaise,
fonctions de tri
Les fonctions de tri telles que ListSort() et ArraySort() renvoient des éléments dans un ordre légèrement différent dans ColdFusion MX par rapport à la version japonaise de ColdFusion 5. En effet, ColdFusion MX trie les caractères d'après leur numéro char Unicode, alors que la version japonaise de ColdFusion 5 trie les caractères d'après leur numéro char shift_jis.
LSIsDate() Dans ColdFusion MX, LsIsDate("3-1-2002") renvoie No, alors que dans ColdFusion 5 elle renvoie Yes. Cette fonction accepte uniquement le tiret (-) comme délimiteur de date dans les “locales” (pays/langue) Dutch(Standard) et Portuguese(Standard).
DateFormat(), TimeFormat()
LSDateFormat(), LSTimeFormat()
Si un masque non valide est passée dans une des ces fonctions (par exemple, “dd-mm-yymm”), la fonction sort les caractères non valides dans ColdFusion 5 et ColdFusion MX. Toutefois, ColdFusion 5 délimite chaque caractère de la sortie avec une apostrophe (').
ParameterExists() ParameterExists() est déconseillé dans ColdFusion MX. Utilisez IsDefined() à la place.
cfdirectory Quand action=list, cfdirectory rapporte uniquement les attributs ReadOnly et Hidden sous Windows et UNIX. Sous UNIX, il renvoie le mode et les attributs comme vides. Si vous avez besoin d'informations supplémentaires sur les répertoires sur une machine locale Windows, utilises cfexecute. Sous UNIX, utilisez cfexecute et ls -l.
cfheader Pour accéder à l'en-tête de code d'état pour une page définie avec l'attribut cfheader statusCode, utilisez
<cfdump var="#cfhttp#"> or <cfdump var="#cfhttp.statuscode#">.
N'utilisez pas <cfdump var="#cfhttp.responseheader#"> .

Remarque : La valeur statuscode définie avec l'attribut statusCode n'est pas la même que la valeur status_code définie avec l'attribut name.
cfloop Ce marqueur ne renvoie plus les clés struct par ordre alphabétique, comme dans ColdFusion 5. Il renvoie les clés struct sans ordre précis, contrairement à ce qui est publié dans Migration des applications ColdFusion 5.
cfprocparam L'attribut dbVarName est ignoré dans cette version de ColdFusion MX parce que ColdFusion MX utilise JDBC 2.2, qui ne supporte pas le passage de paramètres nommés. (ColdFusion 5 utilisait un pilote natif Sybase.) Comme solution temporaire, vous pouvez passer des paramètres par position.


 

Modifications et ajouts de dernière minute

Cette section contient des informations de dernière minute absentes de la documentation standard de ColdFusion MX pour J2EE. Elle inclut les informations suivantes :

Changements aux plates-formes prises en charge
Déploiement de RDS

Autres changements

 

Changements aux plates-formes prises en charge

Sun ONE Application Server 7 est pris en charge sous Windows XP, en plus des plates-formes de système d'exploitation mentionnées dans Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE.
Le manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE mentionne par erreur la prise en charge de IBM WebSphere version 4 sous Redhat Linux 6.2 - 7.3. WebSphere version 4 est compatible uniquement avec Redhat on 7.1 et 7.2.
 

Déploiement de RDS (Remote Development Services)

Lors de l'emploi du déploiement WAR, vous devez déployer un des fichiers WAR suivants, ou les deux :

cfusion.war - Contient l'application web ColdFusion MX complète.
rds.war - Contient la servlet dispatch RDS, qui redirige toute demande RDS à la page ColdFusion appropriée.

Le manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE recommande le déploiement de fichier WAR pour Sun ONE Application Server 7 et WebLogic Server 7, mais le chapitre 3, «Installation sur Sun ONE Application Server 7» et le chapitre 4, «Installation sur BEA WebLogic Server 7» n'expliquent pas les problèmes de déploiement pour rds.war. De même, le chapitre 8, «Installation de Macromedia ColdFusion MX pour J2EE sur plates-formes Java», n'explique pas le déploiement de rds.war sur d'autres serveurs d'applications J2EE qui exigent le déploiement de fichier WAR.

Lors du déploiement direct de fichiers WAR, vous déployez le fichier rds.war uniquement si les deux conditions suivantes sont réunies :

Vous désirez l'accès RDS à ColdFusion. Macromedia recommande de ne pas installer le support RDS sur des serveurs de production.
Vous déployez ColdFusion à une racine de contexte autre que /. Si vous installez ColdFusion MX à la racine de contexte /, vous n'avez pas besoin de la servlet dispatch RDS.

Si une seule de ces conditions est applicable, il vous suffit de déployer le fichier cfusion.war. Si les deux sont applicables, utilisez la même procédure pour déployer rds.war que pour cfusion.war.

En général, vous déployez rds.war dans le répertoire parent où vous déployez cfusion.war. Vous devez configurer rds.war à la racine de contexte /CFIDE (en majuscules).

Pour plus de détails sur RDS et la configuration du support RDS, reportez-vous à la discussion «Utilisation de RDS» au chapitre 10 de Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE.

 

Autres changements

Les sources de données J2EE peuvent désormais être utilisées directement depuis CFQuery grâce au nom JNDI complet.
La sécurité Sandbox, qui inclut la protection contre tout accès aux ressources réseau et fichier à l'aide de CFML, n'exige plus l'exécution de procédure une fois l'installation terminée. Ce changement a deux effets :
  • Rien ne vous oblige à activer un gestionnaire de sécurité (en spécifiant -Djava.security.manager aux options de JVM). Toutefois, un gestionnaire de sécurité est indispensable pour protéger l'accès aux ressources réseau et fichier à partir de ressources Java.
  • Pour activer la sécurité Sandbox, vous n'êtes pas tenu d'accorder à tous les utilisateurs des droits d'accès complets aux fichiers de classe en éditant le fichier de stratégies de votre serveur d'applications et spécifiant java.security.AllPermission. Toutefois, vous devrez tout de même accorder ces permissions pour activer des fonctionnalités ColdFusion, y compris l'Administrateur ColdFusion MX, sur certains serveurs d'applications (Sun ONE Application Server 7 entre autres).
Le manuel Installation et utilisation de ColdFusion MX pour J2EE indique que WebLogic jCOM est pris en charge comme méthode d'appel d'objets COM lors de l'exécution sur WebLogic 7. Bien qu'il soit techniquement possible d'utiliser jCOM, cette technologie n'a pas été testée avec ColdFusion MX pour J2EE et son support n'est donc pas assuré.