Accessibility
 
Home > Products > Director > Support > Release Notes
Macromedia Director Support Center - Release Notes
Notes d’accompagnement de Director MX

Introduction
Nouvelles fonctions
Importantes informations
Additions et corrections apportées à la documentation – conseils, astuces et autres choses à savoir pour Director MX
Problèmes identifiés – informations concernant les problèmes identifiés dans Director.
 


Introduction
Ce document contient des informations de dernière minute concernant Director MX et qui n’ont pas pu être incluses dans la documentation.

Nous vous recommandons de consulter, en plus de la documentation, le centre de support de Director, sur lequel vous trouverez les TechNotes et d’autres informations utiles sur Director, telles que des conseils et techniques, des articles, etc.

Nouvelles fonctions

Créez et déployez sur Mac OS X
Créez du contenu Director MX sur Mac OS X, le système d’exploitation le plus récent d’Apple. Vous pourrez également créer des exécutables utilisables sur les systèmes OS X.

Nouvelle interface utilisateur, productivité améliorée
Travaillez plus rapidement dans un espace de travail personnalisable partagé entre Dreamweaver MX, Fireworks MX et Macromedia Flash MX. Cet environnement familier et souple simplifie le travail avec les différents panneaux et fenêtres, ce qui vous permet de travailler de façon plus efficace.

Adaptez vos applications en fonction des directives d’accessibilité
Les comportements glisser-déposer de Director MX permettent de contrôler l’ordre de lecture et de tabulation, de même que synchroniser le texte avec la lecture, dans les nouveaux projets comme dans les animations Director existantes.

Etroite intégration avec Macromedia Flash MX
Les nouvelles fonctions de Director MX, telles que l’ouverture et l’édition dans Macromedia Flash MX, le contrôle via Lingo sur les objets Macromedia Flash MX et la possibilité de créer de nouveaux objets Macromedia Flash MX depuis Director MX, facilitent grandement le travail avec Macromedia Flash MX. Les développeurs Director MX pourront importer des fichiers Macromedia Flash MX.

Meilleures communications grâce aux technologies de serveurs de Macromedia
Utilisez Macromedia Flash Communication Server MX et Director MX de concert pour créer des jeux multiutilisateurs, des applications de formation à distance et des applications de travail en équipe. Le service Macromedia Flash Remoting fournit une connexion hautement performante et sécurisée entre Macromedia ColdFusion MX et Shockwave Player. Lorsque utilisé avec Director MX, Macromedia Flash Remoting MX facilite l’échange de données avec ColdFusion MX.

Support de QuickTime 6
Profitez des fonctions de QuickTime 6 telles que le support de la vidéo MPEG4 en flux continu.

Support du symbole de l’euro
Director ne supporte pas le symbole de l’euro entre les plates-formes dans les acteurs texte et champ.

Importantes informations
Les Xtras RealMedia pour OS X sont fournis à l’intention des auteurs qui souhaitent tester leur contenu sur OS X. Cependant, ces Xtras n’ont pas encore été pleinement testés et ne sont donc pas supportés. Pour plus d’informations sur l’utilisation des Xtras RealMedia pour OS X, consultez cette TechNote.

Pour plus d’informations sur les Xtras portés sur OSX et les mises à jour d’Xtras tiers, consultez la liste publiée sur http://www.macromedia.com/software/xtras/director.

Nous avons mis fin aux efforts de développement de Shockwave Multiuser Server (consultez la TechNote 16688). Alors que ce logiciel reste disponible (mais n’est plus supporté par Macromedia), nous vous encourageons à utiliser Flash Communication Server plutôt que Shockwave Multiuser Server pour le développement de nouveau contenu. L’édition personnelle de Flash Communication Server se trouve dans le dossier Flash Communication Server MX du CD. Shockwave Multiuser Server se trouve dans le dossier Goodies du CD.

Nous supportons Internet Explorer 5.1 (ou plus récent) sur Mac OSX. Cependant, nous ne recommandons pas une lecture dans Internet Explorer 5.2 sur Mac OS 10.1.5.

Les animations qui requièrent les Xtras Flash, Texte en voix ou QuickTime et ont été prévues pour une lecture avec Shockwave dans un navigateur ou en tant que projection Shockwave doivent comprendre les Xtras correspondants (avec l’option Télécharger si nécessaire activée) pour les systèmes qui ne comprennent pas la version la plus récente de Shockwave Player.

Ajouts et corrections apportées à la documentation

Distributions
La disposition personnalisée des distributions n’est pas enregistrée avec l’animation et vous devrez donc enregistrer un jeu de panneaux. Cette fonction se trouve dans le menu Fenêtre.

Pour ouvrir une animation contenant plusieurs distributions en n’affichant que la distribution interne, maintenez la touche Maj enfoncée tout en ouvrant l’animation. Les distributions apparaîtraient autrement dans des volets du groupe Distribution ouvert avec l’animation.

Il est impossible de créer une nouvelle distribution pour la seconde instance d’une fenêtre de distribution sans d’abord ajouter un volet (en choisissant une distribution existante dans le menu ou Grouper [...] avec).

Vous pouvez passer d’un volet de distribution à un autre (dans l’ordre d’index) à l’aide des touches Cmd+Flèche haut/bas ou Ctrl+Flèche haut/bas.

Vous pouvez passer d’un volet de distribution à un autre (dans l’ordre des onglets) à l’aide des touches Cmd+Opt+Flèche gauche/droite ou Ctrl+Alt+Flèche gauche/droite.

Vous pouvez vous déplacer d’une fenêtre ouverte à une autre avec : Ctrl+Tab sous Windows ou Opt+Tab sur le Macintosh.

Pour ouvrir une animation en n’affichant que la distribution interne, maintenez la touche Maj enfoncée tout en choisissant Fichier > Ouvrir.

Général
Sur les systèmes Windows NT et 95/98, SAPI4 et SAPI5 doivent être installés séparément pour permettre l’utilisation de la fonction de texte en voix. Pour plus d’informations, consultez l’article concernant la fonction de texte en voix pour Director MX. Les systèmes Macintosh supportent la fonction de texte en voix sans configuration supplémentaire.

Le mode 8 bits (256 couleurs) n’est plus supporté pour la phase auteur. L’utilisation de ce mode entraînerait de mauvais résultats.

L’inspecteur d’objet ne supporte que la syntaxe à point (pour les opérations de modification). Alors que la syntaxe verbose est correctement affichée, les sous-composants ne sont pas correctement développés et ne permettent pas forcément de modifier les sous-valeurs.

Programmation uniquement : dans l’inspecteur d’objet, lorsque la tête de lecture arrive sur un type de média différent dans la même piste d’image-objet, l’arborescence est réduite et peut ne pas être correctement affichée en cours de lecture. La réorganisation des références dans l’inspecteur d’objet permet généralement de résoudre ce problème.

Interface utilisateur
La fonction de jeu de panneaux peut être utilisée pour enregistrer la disposition des panneaux pour chaque animation, ce qui permet aux développeurs d’enregistrer la disposition des panneaux de distribution, mais aussi les fenêtres de programmation et d’éditeurs regroupées.

Le jeu de panneaux de style Director 8 reste disponible pour les utilisateurs qui souhaitent utiliser un environnement auquel ils sont habitués. Le jeu de panneaux fourni peut être modifié, et les modifications enregistrées, via Fenêtre > Jeux de panneaux > Enregistrer la disposition des panneaux.

Problèmes identifiés

Interface utilisateur
Nom des volets pour les fenêtres de scripts : l’ouverture d’une nouvelle fenêtre de script entraîne la création d’un acteur script vide. Le nom de cet acteur est affiché dans l’onglet pour les scripts groupés. Si la fenêtre de script est fermée sans que l’acteur ait été modifié, cet acteur est supprimé, comme c’est le cas pour tous les autres types de médias. Lorsque plusieurs fenêtres de scripts pointent toutes vers des scripts vides non modifiés, le nom des volets peut prêter à confusion.

La taille réduite des polices sous Windows peut rendre le texte difficile à lire lorsqu’une résolution de 1280 x 1024 (ou plus) est utilisée.

Les jeux de panneaux qui ont été enregistrés ne peuvent pas être renommés directement. Il est donc nécessaire de sélectionner le jeu de panneaux que vous souhaitez renommer et de choisir Fenêtre > Jeux de panneaux > Enregistrer la disposition des panneaux.

Si vous ouvrez plusieurs fenêtres pour une même distribution externe non liée, puis copiez un acteur dans l’animation à partir de cette distribution externe, vous obtiendrez plusieurs volets dans le groupe auquel la distribution externe a été ajoutée.

La fonction de déplacement par glisser-déposer de plusieurs acteurs à l’aide du bouton Déplacer l’acteur est inopérante. Cependant, le déplacement de la sélection à partir de la distribution au lieu du bouton fonctionne correctement sur toutes les plates-formes.

La sélection de la disposition de Director 8 avec une animation contenant plusieurs distributions entraîne l’affichage d’une fenêtre de distribution contenant plusieurs volets au lieu d’une seule fenêtre contenant la distribution interne uniquement.

OS X
La barre oblique (/) n’est pas acceptée dans les chemins lors de la création de fichiers sur Mac OSX. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote.

Les ordinateurs Macintosh ne répondant pas aux conditions systèmes minimum pourront souffrir de ralentissements importants dans les cas suivants :
– enregistrement après avoir créé plus de trois jeux de panneaux ;
– ouverture d’animations contenant plus de six distributions ;
– ouverture de distributions externes non liées.
Director MX a besoin d’un minimum de 256 Mo de RAM et d’un processeur G4 (ou plus performant).

Sur Mac OSX, OpenGL n’est pas correctement initialisé à la suite de l’utilisation de CloneModel() dans une image-objet débutant à l’image 1. Une solution possible est de faire démarrer l’image-objet dans l’image 2. Une autre solution est d’utiliser le moteur de rendu logiciel.

Sur Mac OSX, il est difficile de distinguer les distributions externes non liées (« flottantes ») des distributions internes/liées. Les différences entre ces types de distributions sont : les distributions externes ne peuvent pas être groupées (volets) avec d’autres distributions, ces distributions ne sont pas enregistrées dans les jeux de panneaux et sont fermées lors de l’ouverture d’un jeu de panneaux précédemment enregistré.

Le raccourci Cmd+M ne fonctionne pas sur le Macintosh lorsqu’une Miaw de windowType 49 est ouverte (une fenêtre flottante).

Général
Programmation uniquement : l’exécution d’une animation pendant une durée prolongée avec les acteurs affichés en mode miniature peut entraîner des erreurs de mémoire. Une solution possible est de fermer la fenêtre Distribution ou d’utiliser l’affichage sous forme de liste. Ce problème n’est pas nouveau : il existait déjà dans Director 8 et 8.5.

Il est impossible de saisir du texte dans les champs de l’inspecteur des propriétés après avoir fait passer Internet Explorer au-dessus de l’inspecteur. Une solution possible est de fermer la fenêtre de l’inspecteur des propriétés, puis de l’ouvrir à nouveau. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote. Ce problème n’est pas nouveau : il existait déjà dans Director 8 et 8.5.

La modification d’actions dans l’inspecteur de comportement peut entraîner un arrêt de l’application en cas d’erreur dans le gestionnaire getPropDescriptionList. Ce problème existait déjà dans Director 8.5. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote.

Director s’arrête lorsqu’une référence est faite à une image-objet inexistante dans une animation Director liée. Par exemple, dans le cas d’une animation Director liée contenant une image-objet appelée à partir d’une animation hôte faisant référence à l’image-objet 2, Director s’arrête. Ce problème existait déjà dans Director 8.5.

La modification d’un script d’une animation Director liée, en mode de débogage, peut entraîner un arrêt de l’application. Ce problème existait déjà dans Director 8.5.

L’utilisation du convertisseur OBJ sous Windows NT 4 entraîne l’arrêt de l’application. Windows NT 4 n’est pas supporté par Director MX.

Sur les systèmes avec deux moniteurs, des lignes peuvent apparaître du côté droit de la fenêtre lorsque du texte est sélectionné dans une fenêtre Script à cheval sur les deux moniteurs.

Sous Windows, le nombre par défaut de pages à imprimer est de 9999 pages. Ce nombre de pages devra être modifié par l’utilisateur.

Le code HTML des acteurs texte n’est pas toujours correctement interprété. Le code HTML obtenu n’est pas toujours identique au code HTML d’origine. Dans certains cas des retours à la ligne ou des espaces vierges peuvent être ajoutés.

La sélection d’un effet d’encre dans une fenêtre Dessin prend effet dans toutes les autres fenêtres Dessin ancrées.

La désactivation d’une animation MIAW lorsque la scène ne contient aucune image-objet modifiable entraîne Director à agir comme si un curseur était associé à l’image-objet 1. Ajoutez un gestionnaire on deactiveWindow avec le code Lingo sprite(1).cursor = 0 pour remédier à ce problème. Ce problème existait déjà dans Director 8.5.

L’utilisation de rateShift avec un son contenant des points de repère entraîne une perte de la synchronisation et une dégradation progressive de la détection des points de repère. Ce problème existait déjà dans Director 8.5.

Une fuite de mémoire peut avoir lieu lorsque la commande setPref est utilisée. La quantité de mémoire perdue est celle utilisée pour représenter la chaîne enregistrée dans le fichier des préférences. Ce problème existait déjà dans Director 8 et 8.5. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote.

Le débogueur ne fonctionne pas correctement lors de l’étude du code d’une instruction « tell ». Lorsqu’un point d’arrêt est détecté dans une animation lue sur la scène et que l’événement provient d’une animation MIAW (ou vice versa), le débogueur affiche des valeurs VOID pour les variables non nulles lors de l’analyse de la pile d’appels. Il n’affiche les valeurs correctes que pour le contexte dans lequel le point d’arrêt ou l’erreur Lingo sont détectés.

Performances du débogueur : les animations contenant des variables avec des chaînes ou des listes exceptionnellement longues peuvent entraîner un certain délai avant l’affichage du mode Débogueur de la fenêtre Script. Une solution possible est de réduire la barre de séparation du débogueur avant de procéder au débogage du code Lingo contenant de telles variables. Les volets du débogueur ne sont plus visibles et leur contenu n’est pas mis à jour une fois la barre de séparation réduite. Pour plus d’informations, consultez le centre de support de Director.

Flash
Flash Communication Server : le texte en japonais est confirmé au cours de la saisie. Les informations Netdebug doivent être retirées du fichier Flash avant leur importation dans Director pour le texte japonais. Les animations contenant des informations Netdebug seront plus lentes et la fonction IME pour le japonais sera désactivée.

Le texte modifiable ne peut pas être coupé et collé lorsque vous utilisez Flash Communication Server. Consultez cette TechNote pour plus d’informations sur la solution.

N’utilisez pas la fonction setCallBack de Flash Remoting à partir d’une animation liée. Alors que celle-ci fonctionne en phase auteur, elle entraîne une erreur dans Shockwave et dans les projections. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote.

Le panneau des paramètres de Flash n’est accessible qu’à partir des images-objets Flash en mode Premier plan, et ce pour des raisons de sécurité. Vous devrez donc activer le mode Premier plan si vous souhaitez accéder au panneau des paramètres.

Les nombres entiers Flash sont convertis en valeurs flottantes lors de leur transfert à Lingo. Cela est dû au fait que le processus de conversion de nombre en chaîne de Flash élimine le point décimal et les 0 suivants de façon à ce que les nombres puissent être compris en tant qu’entiers dans Flash. Ces nombres sont cependant stockés en tant que valeurs à virgule flottante dans Flash. Les valeurs numériques de Flash obtenues dans Lingo seront donc des valeurs à virgule flottante.

3D
La récupération de l’image d’un acteur Shockwave W3D peut entraîner un arrêt de l’application. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote.

Sur le Macintosh, il est impossible de modifier du texte 3D Premier plan. Pour plus d’informations, consultez cette TechNote.

Lors de l’association d’un comportement à une image-objet 3D contenant un gestionnaire mouseUpOutside, ce dernier n’est pas déclenché lorsqu’un événement « souris relâchée à l’extérieur » a lieu. Ce problème existait déjà dans Director 8.5.

L’inspecteur d’objet indique que certaines propriétés Lingo 3D, telles que réfDeMatériau.nextShader et réfDeCaméra.targetModel ne sont pas supportées. Ces propriétés sont utilisées par le moteur Lingo et ne sont pas supportées dans les scripts Lingo.

Moteur de conversion de texte en parole
A la différence de Windows, plate-forme pour laquelle divers éditeurs créent des voix, le système de conversion de texte en parole fait partie du système d’exploitation sur le Macintosh. Apple n’a pas encore fourni de voix pour les systèmes autres que anglais et espagnol (mexicain) :

http://www.apple.com/lae/education/disability/easyaccess.html

Le comportement Filtre de saisie ne permet pas d’utiliser les trémas majuscules (OSX)
Une solution est d’entrer des caractères ASCII étendus majuscules et minuscules dans le champ Caractères acceptés.

Fontmap.txt
Lorsque le fichier fontmap.txt comprend des fins de ligne Unix (comme c’est le cas avec OSX) plutôt que Windows ou Macintosh (OS9), les caractères ASCII étendus ne sont pas compris comme ils devraient l’être. Le fichier fontmap.txt devra donc contenir des fins de ligne de style (CR) Windows ou OS9.