Ivar Berntz de Gartner conseille aux directeurs des services techniques et informatiques de se préparer à surfer sur la vague la disruption numérique.

La session Executive Track de l'Adobe Summit 2017 a réuni des directeurs marketing et responsables des technologies de toute l'Europe afin de discuter des difficultés auxquelles leurs entreprises sont confrontées. Ils ont ainsi eu la possibilité de partager des stratégies pour se préparer à affronter la révolution de l'expérience.

Ivar Berntz, directeur d'études du cabinet de conseil en informatique Gartner, a exposé plusieurs prévisions stratégiques qui permettront aux directeurs des services techniques et informatiques de surfer sur la vague de la disruption numérique.

Il a d'abord tenu à préciser que le risque de disruption numérique ne diminuait pas, bien au contraire. Autrement dit, pour survivre, les chefs de file high-tech doivent continuellement scruter l'horizon pour repérer les menaces émergentes, mais aussi les occasions. Il a également souligné l'importance pour les entreprises de développer les capacités numériques requises pour réussir.

D'après Gartner, trois facteurs seront à l'origine de cette disruption :

1. Les utilisateurs passeront des expériences et des interactions numériques aux interactions virtuelles continues.

Gartner estime qu'à l'horizon 2020, 100 millions de consommateurs feront leurs courses par le biais de la réalité augmentée (RA). Les jeux ne sont que le début de la RA — les achats représentent déjà une formidable occasion pour les marques. Le nouveau showroom d'Audi sur Piccadilly, à Londres, offre une expérience unique de réalité augmentée, avec des murs technologiques vous permettant de concevoir votre propre Audi de façon réaliste à l'échelle 1:1. La célèbre marque de mode britannique Burberry utilise également la RA dans sa boutique Beauty Box de Covent Garden, où les clients peuvent essayer virtuellement différents vernis à ongles. Ivar Berntz a déclaré que, d'ici la fin de l'année 2017, un chef de file de la grande distribution sur cinq aura déployé la RA en magasin.

Avec l'arrivée des robots tels qu'Alexa d'Amazon, Siri d'Apple, Cortana de Microsoft et Google Accueil, Gartner prévoit que d'ici 2020, une personne moyenne passera plus de temps à dialoguer avec des robots qu'avec son conjoint — plutôt inquiétant! Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres des interactions avant tout vocales qui vont se multiplier. Gartner prédit que d'ici 2020, 30 % des sessions de navigation sur le web s'effectueront sans écran et que nombre de ces interactions seront inédites. Par exemple, nous verrons bientôt des robots communiquer entre eux — Alexa pourrait communiquer avec le robot d'une compagnie aérienne pour réserver un vol — et des machines interagir et exécuter des transactions avec d'autres machines. Les marques doivent donc développer des API ouvertes leur permettant de travailler avec d'autres entreprises. Nous devrions ressentir l'impact des interactions vocales en 2017, car 5 % des sites web grand public prévoient d'offrir une interface audio d'ici la fin de cette année.

Bien que la demande d'applications mobiles continue de croître, Ivar Berntz a déclaré que 20 % des marques les abandonneraient d'ici 2019, car elles ne sont pas assez rentables. Elles investiront plutôt dans des applications web progressives et des applications instantanées qui disparaîtront ou expireront après utilisation.

D'ici 2020, des algorithmes modifieront le comportement de plus d'un milliard de travailleurs dans le monde. Des algorithmes capables d'utiliser les sciences comportementales, psychologiques, sociales et cognitives seront exécutés pour influer de façon positive sur le comportement des employés et même aider les responsables des ressources humaines à recruter les bons candidats, mieux que ne le feraient des humains.

2. L'innovation commerciale bouleversera les concepts de base.

Gartner estime que d'ici 2021, 20 % de nos activités impliqueront au moins un des sept géants du numérique — Alibaba, Amazon, Apple, Baidu, Facebook, Google et Tencent. Ivar Berntz a souligné que les marques avaient une décision difficile à prendre — rejoindre les plateformes et les écosystèmes de ces géants du numérique et collaborer avec eux ou essayer de rivaliser? Toutes ces marques étant de plus en plus présentes, on devrait retrouver au moins deux d'entre elles dans notre cuisine d'ici 2018.

3. Les effets secondaires seront plus gênants que l'impact initial de la révolution numérique.

D'ici 2019, selon Gartner, chaque dollar investi par les entreprises dans l'innovation nécessitera d'investir 7 dollars supplémentaires dans l'exécution pure et simple, ce qui aura une incidence majeure sur les entreprises, surtout celles qui disposent de systèmes technologiques hérités. Les directeurs des services techniques et informatiques doivent s'attaquer dès maintenant à la modernisation pour encourager l'innovation et, à terme, la transformation de leur entreprise.

Bien que l'Internet des objets (IdO) influe déjà sur le quotidien des consommateurs, la plupart des données qu'il génère ne seront ni conservées ni conservées. Toutefois, d'ici 2022, l'IdO fera économiser aux consommateurs et aux entreprises 1 000 milliards de dollars par an en frais d'entretien, services et consommables. Par exemple, votre imprimante pourra commander de l'encre lorsque le niveau sera bas, et les entreprises pourront réparer de coûteux équipements avant qu'ils ne tombent en panne.


ÉTAPES SUIVANTES