Introduction à la compression de fichier audio

Améliorez le son de vos enregistrements à l'aide de la compression, et proposez ainsi des fichiers audio de qualité optimale.

Deux personnes sur l'ordinateur d'un studio avec un fichier audio ouvert à l'écran

Qu'est-ce que la compression audio ?

Pour le mixage d'une piste musicale comme pour l'enregistrement d'un podcast, la compression aide les ingénieurs du son qui veulent affiner le son des instruments, des voix, etc. Guitare acoustique au bruit de médiator trop prononcé, piano qui manque de punch... Dans ces situations et bien d'autres, un compresseur permet de diminuer la gamme dynamique d'un signal audio en atténuant les bruits les plus prononcés et en amplifiant les plus discrets.

 

« Vous pouvez régler parfaitement les niveaux à un endroit de la chanson et vous rendre compte, plus loin, que quelque chose est inaudible ou beaucoup trop fort, explique le producteur et ingénieur de mixage Peter Rodocker. Un compresseur permet justement d'éviter ce problème et d'obtenir un son plus cohérent. C'est le cas d'usage le plus courant de cet outil. »

 

Les paramètres essentiels des compresseurs audio

En vous familiarisant avec les aspects techniques et la terminologie propres au domaine, vous pourrez plus facilement utiliser un grand nombre de compresseurs.

 

Seuil

Le seuil est le niveau à partir duquel la compression intervient. Une fois le seuil réglé, le son situé en dessous demeure intact, mais celui situé au-dessus sera compressé au taux défini. « Imaginez un guitariste qui gratte à un volume constant, mais joue quelques notes bien plus fort au milieu du titre. Le seuil du compresseur devra donc être réglé pour traiter uniquement ce passage », précise Peter Rodocker.

 

Taux

Le taux est la quantité d'atténuation (ou de compression descendante) appliquée une fois que le signal atteint le seuil. « Le volume sonore se mesurant en décibels (dB), si on définit un taux de compression de 3/1, chaque tranche de 3 dB de signal entrant supérieure au seuil produira 1 dB de signal sortant », souligne Peter Rodocker.

 

Temps d'attaque

Le temps d'attaque correspond au délai nécessaire pour que le signal audio soit totalement compressé au taux défini après son franchissement du seuil. « Il affecte la première partie du son que l'on entend, poursuit Peter Rodocker. On peut donc opter pour une attaque plus lente pour donner du punch à un instrument discret comme un clavier, ou une attaque rapide pour compresser rapidement un bruit de médiator un peu trop présent. »

Un musicien enregistrant sa basse avec un compresseur à lampes
Une productrice qui surveille l'audio en cours d'enregistrement dans son studio

Temps de relâchement

Le temps de relâchement correspond au délai nécessaire pour que le signal audio redevienne non compressé après traitement. À faible niveau de réduction du gain, un relâchement rapide produira le résultat le plus naturel. En revanche, une compression extrême avec un temps de relâchement rapide peut produire un effet de « pompage », c'est-à-dire une augmentation soudaine du volume, qui peut rendre le son du morceau inégal dans certains genres de musique.

 

Knee

Le « knee » (littéralement le genou) est la vitesse à laquelle le compresseur assure la transition entre absence de compression du signal et compression. Un « soft knee » offrira un son plus fluide, car la compression ne démarrera pas aussi rapidement, tandis qu'un « hard knee » produira un résultat plus spectaculaire. « La basse et les voix sonnent mieux avec un "soft knee", tandis que le "hard knee" convient mieux aux instruments percussifs, comme le piano ou la grosse caisse », observe le producteur, ingénieur et spécialiste du mixage Gus Berry.

 

Gain de compensation ou de sortie

Le niveau du signal sortant d'un compresseur n'est pas aussi élevé qu'à l'entrée, puisque le compresseur atténue certaines parties du signal. Le gain de compensation permet de remonter le niveau général du signal. « Pour ce faire, on lit le contenu en alternant activation et désactivation du compresseur, et on ajuste le gain de compensation pendant les passages où les niveaux semblent plus ou moins égaux », déclare Peter Rodocker.

 

Les cinq principaux types de compresseurs

Outre les paramètres, le type de compresseur choisi détermine l'effet global sur le son.

 

Compresseur à lampes

Recommandé pour les basses, batteries et voix.

 

Il s'agit de l'un des plus anciens types de compresseurs. Il a notamment été utilisé par les Beatles et la Motown. « En général, ce type de matériel a une attaque et un relâchement lents, ainsi qu'un son considéré comme "old school" ou "vintage" », indique Peter Rodocker.

 

Compresseur FET

Recommandé pour les éléments les plus agressifs comme la batterie, les percussions, les guitares électriques et les voix.

 

Un transistor à effet de champ (Field Effect Transistor, FET) imite le son des lampes avec des circuits de transistor. Rapide et fiable, ce compresseur produit un son clair.

 

Compresseur parallèle

Recommandé pour les percussions, les basses électriques, les voix et les enregistrements en direct.

 

La compression parallèle est obtenue en mélangeant un signal non traité ou légèrement compressé avec une version fortement compressée du même signal. On réduit ainsi la gamme dynamique en accentuant les sons les plus discrets.

Fichier audio compressé

Compresseur Side-chain

Recommandé pour les basses et la batterie en pop et musique électronique.

 

Avec la compression Side-chain, le niveau de compression d'un instrument est contrôlé par le volume d'un autre instrument. Quand la grosse caisse retentit, la basse peut être réglée pour être plus compressée afin de demeurer bien audible dans le mix, ce qui permet d'obtenir le son percutant propre à la pop et à la musique électronique.

 

Compresseur multibande

Recommandé pour les voix, la guitare acoustique et la batterie.

 

Un compresseur multibande permet de traiter séparément différentes plages de fréquences. On peut par exemple réduire les graves d'une voix lorsque celle-ci est trop forte et les laisser intacts quand elle sonne bien. 

 

Conseils de pro pour embellir ses fichiers audio

Avant de vous lancer, ces quelques conseils vous aideront à mieux cerner les principes essentiels de la compression.

 

Ayez un but précis. Si cela peut sembler évident, les producteurs et spécialistes du mixage n'ont de cesse de le répéter : « Il faut s'abstenir d'utiliser la compression pour un oui ou pour un non. Le compresseur n'est pas la réponse universelle à tous les problèmes. Il faut s'en servir dans un but précis. Écoutez votre contenu audio et identifiez les éventuels problèmes en répondant à des questions comme les suivantes : "Y a-t-il trop d'attaque ici ? Les éléments en arrière-plan sont-ils trop peu audibles ? Dois-je augmenter le volume de cet élément ?" Toute modification doit être mûrement réfléchie », estime Peter Rodocker.

 

Au début du mixage, faites des essais en procédant à des changements subtils. Cela vous aidera à réellement entendre l'impact de chaque modification, que vous pourrez reprendre ultérieurement pour affiner. « Au final, l'impact de plusieurs changements subtils sur le résultat global est bien plus important qu'une seule modification radicale, ajoute Gus Berry. Les néophytes ont souvent du mal à le saisir. Ils se jettent sur un compresseur et écrasent le son immédiatement en espérant obtenir un son meilleur et plus fort. »

Deux producteurs de studio qui vérifient la compression d'un fichier audio

Associez différents compresseurs pour obtenir l'effet désiré. Lorsqu'il faut traiter de nombreux éléments dynamiques lors du mixage, il est souvent plus judicieux d'associer deux ou trois compresseurs pour compresser de manière subtile et à différentes étapes que de compresser de façon excessive à un seul stade. « L'utilisation de plusieurs compresseurs est bien plus transparente et discrète. Elle permet en outre d'obtenir le résultat souhaité sans devoir sacrifier une voix ou un instrument en particulier », constate Gus Berry.

 

Accélérez votre montage avec la bonne station de travail audionumérique. Les stations de travail audionumériques comme Adobe Audition permettent d'utiliser des plug-ins, de prévisualiser les modifications du son au fil de leur application et de réparer et restaurer les contenus audio pour obtenir un mixage soigné. « Les stations de travail audionumériques facilitent considérablement les premières étapes des projets. Pratiques, leurs menus déroulants permettent de choisir des paramètres comme la résolution et le taux d'échantillonnage, ce qui évite de devoir saisir des valeurs ou des spécifications précises », indique Gus Berry.

 

Que vous fassiez appel à différents compresseurs ou testiez de nouveaux plug-ins, n'oubliez jamais qu'en matière de compression audio, tout est question d'équilibre. En tant qu'outil principalement destiné à réduire la gamme dynamique, un compresseur audio nécessite une approche prudente pour améliorer un mixage. Au début, attachez-vous à maîtriser chaque paramètre, puis entraînez-vous à utiliser les cinq principaux types de compresseurs. Petit à petit, vous trouverez votre signature sonore.

Contributeurs

Allez plus loin avec Adobe Audition.

Enregistrez et mixez des fichiers audio, créez des podcasts et concevez des effets sonores de qualité professionnelle.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Cliché de la configuration d'un studio d'enregistrement à domicile

Monter un studio d'enregistrement à domicile

Explorez les bases pour créer un espace d'enregistrement audio de haute qualité à domicile.

Image alléchante d'un sandwich à l'avocat et au fromage frais

Conseils pour la photographie culinaire.

Explorez le monde de la photographie culinaire avec les conseils de professionnels du secteur.

Microphone haute qualité utilisé pour un enregistrement ASMR

Parler calmement et faire sensation sur YouTube avec l'ASMR.
Des millions de personnes se tournent vers l'ASMR pour se relaxer. Apprenez à créer des vidéos qui calment et réconfortent.

Mixeur utilisant un égaliseur graphique pour régler une bande son.

Bien débuter avec un égalisateur graphique
Apprenez à utiliser un égaliseur graphique pour modifier le son en boostant ou en éliminant certaines fréquences.

Télécharger Audition

Enregistrez, mixez et restaurez des pistes audio et des effets sonores avec l’application de montage audio de référence.

7 jours gratuits, puis CHF 23.70 par mois.