Faites passer la photographie automobile à la vitesse supérieure.

La photographie automobile peut être un moyen de magnifier son véhicule et de l’exposer aux yeux de tous. Bénéficiez de conseils qui vous aideront à sublimer ces photographies de voiture et à révéler le meilleur des automobiles d’exception.

Photographie de nuit d’une voiture de sport couverte de gouttelettes de pluie

Image : Aedan Petty

Des bolides photogéniques.

De la puissante voiture de collection à la luxueuse Mercedes ou à la Lamborghini dernier cri, la passion de l’automobile est universelle. Ne laissant rien au hasard, des perfectionnements mécaniques aux évènements rassemblant les passionnés de culture automobile, la photographie automobile professionnelle est montée en puissance jusqu’à devenir un art à part entière. Déclaration d’amour aux vieilles guimbardes et aux bagnoles rutilantes, elle mêle les photos de produits aux techniques permettant d’immortaliser un créneau où le savoir-faire rejoint l’ingénierie.

 

« On essaie de trouver les angles appropriés pour le véhicule. On essaie de lui associer l’arrière-plan correct, l’éclairage adapté. Il y a quantité de facteurs à prendre en compte », précise le photographe Aedan Petty.

 

Que vous vous intéressiez aux voitures pour leur vitesse, leur ligne ou leurs perfectionnements mécaniques, la photographie automobile peut vous amener à côtoyer de superbes berlines et les passionnés qui les bichonnent.

 

« La photographie automobile immortalise ce que les inconditionnels apprécient vraiment : la ligne, la dynamique, les modifications apportées par les propriétaires ainsi que leurs optimisations », poursuit Aedan Petty. « Elle est un moyen de pérenniser la beauté du véhicule et aussi d’en saisir la dynamique, en figeant son mouvement. »

 

Il est impératif que les photographes automobiles commencent à se constituer un réseau.

Vous pouvez réaliser de superbes photos de tout type de véhicule. Mais si vous voulez avoir la possibilité d’immortaliser des berlines de luxe ou des voitures de collection, il est indispensable de tisser des liens avec leurs propriétaires, car il s’agit, au fond, de développer et de manifester un intérêt pour ces véhicules. « Pour pratiquer la photographie automobile, il faut bel et bien vouer une passion aux voitures », affirme Aedan Petty.

 

À moins d’avoir déjà des amis chez Ferrari, Porsche ou Mazda, courez les salons et les expositions automobiles et fréquentez d’autres passionnés, propriétaires de véhicules et acteurs du secteur, des garagistes aux enseignes spécialisées. Renseignez-vous sur les salons automobiles ou rassemblements de voitures anciennes près de chez vous et apportez-y votre appareil photo.

 

Comment se constituer une clientèle dans la photographie automobile.

« Nombreux sont ceux qui redoutent d’aller à la rencontre de propriétaires de véhicules pour leur proposer leurs services, de peur de se heurter à un refus », explique la photographe Brooks Li. « Mais peu importe. » Si vous fréquentez les salons automobiles ou les manifestations des automobile-clubs armé de votre appareil photo, ce sont les propriétaires de ces véhicules de prestige qui viendront à vous.

 

En règle générale, ces collectionneurs sont très fiers de leur petit bijou, et c’est précisément ce qui peut vous rapprocher. Toute personne susceptible de les aider à réaliser de superbes clichés de leur voiture devrait pouvoir aisément nouer contact.

 

« Je recommande de fréquenter les évènements organisés pour les passionnés d’automobiles, comme Cars & Coffee, d’échanger avec les propriétaires de voitures de prestige et de collection. Tous sont extrêmement sympathiques. C’est ainsi que j’ai commencé », précise Brooks Li. « Montrez-vous aussi sociable que possible et faites de votre mieux pour étoffer votre clientèle. »

 

Comment se préparer à une séance photo automobile.

Une fois les bons contacts établis et la séance photo programmée, la réussite de celle-ci nécessitera quelques ajustements de calendrier et de lieu. Évoquez avec votre client la marque, le modèle et la couleur de son véhicule, de manière à pouvoir préparer la séance. Peut-être attend-il de vous que vous mettiez en avant certaines modifications ou particularités de sa voiture.

Berline à côté d’un train

Image : Brooks Li

Choisissez des extérieurs en osmose avec le véhicule.

Certains lieux ou cadres seront plus propices à un véhicule qu’à un autre. Si vous photographiez une Jeep, il est préférable de l’emmener sur un terrain accidenté, sans transiger sur la sécurité bien entendu. Une berline bas de caisse fera, quant à elle, sensation en milieu urbain, sur une avenue parfaitement plane ou devant le vieux mur en briques d’une usine.

 

La couleur du véhicule sera également à prendre en compte dans l’optimisation des réglages de la séance photo. « Le noir et le blanc sont les deux seules nuances de carrosserie qu’il est possible de photographier pour ainsi dire partout. Si la couleur est spécifique, c’est effectivement plus délicat », admet Aedan Petty. « Je dirais que le violet est probablement la peinture de carrosserie la plus problématique. C’est une couleur vraiment difficile à photographier. Il faut trouver le bon éclairage. »

 

Cherchez un arrière-plan qui contraste avec la teinte et la nuance du véhicule. « Les carrosseries foncées ressortent bien sur les fonds clairs », reconnaît Brooks Li. « Si je suis amenée à photographier des couleurs vives (une voiture orange, par exemple), je choisis un endroit sombre, soit au crépuscule soit à un endroit ombragé. »

 

Programmez vos prises de vues à l’heure dorée.

L’heure de prise de vue peut effectivement faire toute la différence. Comme pour la photographie en extérieur en général, la lumière directe du soleil risque de produire un éclat aveuglant, des ombres tranchées ou des couleurs délavées. Photographiez les voitures pendant l’heure dorée, celle qui suit le lever du soleil ou précède son coucher, pour éviter l’intensité de la lumière et des ombres lorsqu’il est au zénith. Si vous n’avez d’autre choix que d’organiser votre séance photo en milieu de journée, esquivez la lumière crue en profitant de l’ombre produite par les arbres et les immeubles sur le véhicule.

 

Quelques équipements utiles à avoir sous la main.

Pour percer dans la photographe automobile, il vous faudra maîtriser différents angles et types de prises de vues. Voici quelques équipements utiles à prévoir lors de ce type de séance, qui vous permettront de photographier tous les modèles de véhicules, des superbes coupés BMW aux citadines Chevrolet Camaro.

Appareil photo installé sur un trépied avec, devant lui, deux personnes et une voiture de sport

Principes de base

Il est toujours utile de se doter d’un trépied pour stabiliser les prises de vues et assurer ainsi la stabilité de l’appareil photo, notamment la nuit. Tout comme il peut être intéressant de se munir d’un réflecteur photo basique pour rediriger la lumière comme vous l’entendez.

 

Objectifs

« J’utilise un objectif à distance focale variable, de 24 mm à 70 mm. Ultra-polyvalent, il est aussi ultra-simple. Vous avez le grand-angle, puis le téléobjectif à l’autre extrémité », suggère Aedan Petty. « Et je dirais que les plus utilisés en photographie automobile sont le 35 mm et le 50 mm. C’est du moins ce que je constate : nombreux sont ceux qui font leurs gammes avec eux. »

 

Flashs

Pour les photographies extérieures, vous n’aurez besoin a priori que d’un réflecteur permettant de rediriger les sources de lumière naturelle vers le véhicule. Mais la photographie automobile s’invite également souvent dans l’habitacle. « J’équipe mon appareil photo d’un flash et je me munis également d’une barre de lumière », précise Aedan Petty. « Le flash est super utile, car il éclaire véritablement l’intérieur et révèle les couleurs des moindres détails. »

 

Veillez néanmoins à utiliser un flash qui ne soit pas trop agressif afin de bénéficier d’un éclairage satisfaisant, exempt d’ombres crues. « Bannissez les flash trop puissants, au risque d’obtenir une sellerie cuir bariolée de lignes blanches », explique Aedan Petty. « N’hésitez pas à faire des essais afin de conserver un semblant d’harmonie intérieure. »

 

Atténuateurs de lumière

La plupart des peintures de carrosserie absorbent et réfléchissent la lumière, ce qui risque de poser problème en l’absence d’équipement adéquat. Un filtre à densité neutre restreint la quantité de lumière qui pénètre dans l’objectif, à l’instar de lunettes de soleil. Vous pouvez également faire appel à un filtre polarisant circulaire, conçu pour atténuer les reflets.

 

« Si vous n’utilisez pas de filtre polarisant circulaire, les nombreux reflets sur le pare-brise et le côté du véhicule risquent de gâcher la photo », avertit Aedan Petty.

 

Kit de nettoyage

La poussière et les projections de boue ne font guère bon ménage avec la photographie automobile, à moins que vous n’immortalisiez un véhicule tout terrain. Prévoyez un chiffon microfibre et un spray lustreur. « Parfois, le simple fait de déplacer le véhicule de quelques mètres dépose de la poussière et de la saleté visibles sur un plan rapproché des roues », explique Aedan Petty. « Il est donc impératif de pouvoir tabler sur un kit de nettoyage, en cas de besoin. »

 

Ayez ces conseils en tête pour réaliser de superbes photographies automobiles.

Tenez-vous prêt à mitrailler sous tous les angles.

Avant de laisser libre cours à votre créativité, veillez à maîtriser les grands classiques de la « pose » automobile. Photographiez le véhicule de face à hauteur d’œil, de profil (des deux côtés) et de 3/4 à l’avant et à l’arrière (des deux côtés également).

Photo de l’arrière d’une voiture de sport
Photo de l’avant d’une voiture de sport
Photo de profil d’une voiture de sport
Photo de l’avant d’une voiture de sport

Images : Aedan Petty

« L’un des premiers conseils que je donne aux débutants, c’est de maîtriser les angles de prise de vue automobile », précise Aedan Petty. « Tous les véhicules se présentent sous leur meilleur jour en vue de 3/4. C’est le plan idéal, en quelque sorte. Exercez-vous avec n’importe quel type de voiture, sans que ce soit forcément un modèle de prestige. Votre véhicule personnel pourrait d’ailleurs parfaitement convenir. Amusez-vous à le photographier sous différents angles et retenez le plus valorisant. »

 

Après avoir mitraillé le véhicule dans son intégralité sous les angles les plus favorables, il est temps de passer aux recadrages. Vous pouvez prendre une vue de profil en contre-plongée, depuis la roue avant par exemple. Occupez-vous ensuite des détails en plans serrés (phares, logo ou écusson constructeur, instrumentation de bord, jupes latérales et rétroviseurs). Mettez en avant tout ce qui fait la spécificité du véhicule.

 

Si les extérieurs ne sont pas adaptés ou vous empêchent de respecter la règle des tiers (ou toute autre bonne pratique de composition photographique), jouez sur la mise en scène du véhicule. Gardez à l’esprit les décors et votre composition. Ce n’est pas parce que votre sujet n’est pas humain que vous ne pouvez pas lui faire prendre la pose parfaite (en étroite intelligence avec son propriétaire).

 

Informations d’initiés sur les photos d’intérieur.

Quelle qu’en soit la cause (vitres teintées ou portières fermées), l’intérieur d’un véhicule manque souvent de luminosité. Un flash ou un éclairage d’appoint peut se révéler précieux. N’hésitez pas non plus à ouvrir les portières et à baisser les vitres pour laisser entrer davantage de lumière. Et réglez votre appareil photo en conséquence.

 

« Pour les photos d’intérieur, la vitesse d’obturation retenue sera, la plupart du temps, lente puisqu’il fait plus sombre », précise Brooks Li. « Vous n’avez pas beaucoup de marge de manœuvre en termes d’éclairage. Et comme l’utilisation d’un trépied ne sera vraisemblablement pas possible, il vous faudra maîtriser la stabilité de votre appareil. »

Volant et tableau de bord personnalisés d’une voiture de sport

Image : Brooks Li

Les photos d’intérieur sont plus simples à réaliser lorsque le véhicule comprend une banquette arrière. Dans les biplaces, en revanche, vous risquez de devoir vous livrer à un difficile exercice de mise en place de l’appareil pour obtenir le positionnement souhaité. Vous pouvez également essayer de prendre ces photographies d’intérieur depuis l’extérieur en baissant les vitres ou en ouvrant la portière.

 

« N’hésitez pas à relever la valeur ISO, surtout si l’habitacle s’assombrit », indique Aedan Petty. « Il est important de connaître votre appareil et de savoir jusqu’à quelle valeur ISO vous pouvez monter dans certaines situations sans créer trop de bruit ou de grain. »

 

Les cadrages détaillés sont essentiels pour les images d’intérieur. Photographiez le volant, les coutures des selleries ainsi que d’autres finitions caractéristiques. Sans oublier la mécanique sous le capot. Si les passionnés d’automobiles raffolent des détails ainsi sublimés par la photographie, les images des blocs moteurs qui font tourner ces véhicules sont, elles aussi, déterminantes.

 

Photographiez les voitures à toute vitesse.

Alors que les véhicules sont souvent photographiés à l’arrêt, peut-être avez-vous envie de les capturer pour montrer ce qu’ils ont dans le ventre. Vous pouvez réaliser de superbes photos d’automobiles sur route, en roulant vous-même dans un autre véhicule. Organisez une séance photo avec deux propriétaires de véhicules différents. Demandez à l’un de conduire pendant que vous photographiez la voiture de l’autre, puis inversez les rôles. Les photos réalisées à partir d’un véhicule en marche risquent de présenter un flou de mouvement dû aux tremblements de l’appareil. Essayez donc de repérer quelques routes parfaitement planes pour les prises de vue.

Photo de profil d’une voiture de sport circulant sur une route superposée à la photo d’une voiture de sport circulant sur une autoroute

Images : Aedan Petty

Si, posté sur une ligne d’arrivée ou tout autre point immobile, vous photographiez des bolides filant à toute allure, l’effet panoramique mérite d’être travaillé. La technique panoramique vous aidera à figer un sujet en mouvement et à préserver sa netteté, pour produire une image fixe restituant ce mouvement sur un fond flouté.

 

Classez et peaufinez vos photos dans Adobe Photoshop Lightroom.

Avant de trouver les cadrages parfaits d’un véhicule, il vous faudra probablement trier de grandes quantités de photos. Avec Lightroom, vous classez aisément votre travail et retrouvez tout aussi facilement vos images préférées. Vous pouvez également appliquer vos meilleures retouches à des lots complets de photographies d’un même véhicule via les paramètres prédéfinis Lightroom, assimilables à des filtres.

 

« Au stade de la post-production, je m’amuse avec l’image. J’applique des retouches personnalisées au véhicule et au décor », reconnaît Aedan Petty.

 

Pensez également à supprimer les éléments indésirables lors du travail de post-production. « La plupart du temps, je retire divers poteaux et artefacts à l’arrière-plan », explique Aedan Petty. Ne laissez pas les objets dont vous pouvez facilement vous débarrasser détourner l’attention de votre sujet.

 

Si l’éclairage accentue outre mesure l’éclat des vitres du véhicule, vous pouvez le ternir avec un pinceau gris transparent. Vous neutraliserez ainsi les reflets du verre sans que cela paraisse irréaliste.

 

Vous ignorerez tout des types de retouches susceptibles d’être utilisés jusqu’à ce que vous commenciez votre séance photo. Une fois dans le feu de l’action, vous y verrez plus clair sur les conseils, astuces et réglages exploitables. Alors foncez, et prenez un maximum de photos de ces véhicules de prestige, jusqu’à ce que vos compétences et votre expérience soient à la hauteur de la passion que vous vouez à l’automobile.

Contributeurs

Allez plus loin avec Adobe Photoshop Lightroom.

Retouchez facilement des photos avec les paramètres prédéfinis Lightroom et accédez à vos projets, où que vous soyez, grâce à la gestion du stockage des photos dans le cloud.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Un photographe prend en photo un skateur qui tente un ollie sur un boardslide

Entrer dans le jeu de la photo de sport technique

Explorez les nombreuses façons de faire carrière dans la photographie de sport, des évènements en direct aux photos de mode.

Rose avec un corps de femme

Comprendre l'art de la photographie surréaliste

Explorez l'univers du surréalisme et découvrez comment réaliser vos propres images oniriques.

Préparation du café dans un bar – conseils pour une faible profondeur de champ | Adobe

Comprendre la profondeur de champ.
Découvrez comment une faible profondeur de champ peut enrichir les photographies.

Effet Bokeh sur ligne d'horizon d'une ville la nuit

Ajouter des arrière-plans avec un effet Bokeh à des photos

Découvrez le magnifique effet de flou qui peut donner un aspect saisissant aux photos.

Lightroom

Lightroom

Retouchez et synchronisez vos photos dans le cloud avec tous vos appareils.
7 jours gratuits, puis ... par mois.

Lightroom
Photoshop

Photographie

Accédez à Lightroom, Lightroom Classic et Photoshop, et bénéficiez de 20 Go d'espace de stockage dans le cloud. Gratuit 7 jours, puis 11,69 € par mois.

Lightroom

Tout Creative Cloud

Accédez à l'ensemble des applications de création et bien plus encore.
7 jours gratuits, puis 58,49 € par mois.