Bien débuter avec un égalisateur graphique ou paramétrique

Un égaliseur graphique vous permet de modifier le son en augmentant ou en diminuant certaines fréquences. Développez vos connaissances grâce à cette introduction, puis laissez vos oreilles vous guider.

Utilisation d'un égalisateur graphique dans la production musicale

Pourquoi utiliser un égaliseur graphique ?

Un enregistrement de musique ou de mots parlés peut capter une variété de tons, qui ne sont pas tous agréables. Un égaliseur graphique (EQ) offre une solution simple : augmenter ou réduire (rendre plus fort ou plus doux) une gamme spécifique de fréquences pour améliorer la qualité du son. Avec des curseurs qui se déplacent vers le haut ou vers le bas en décibels (degrés d’intensité sonore), les égaliseurs graphiques sont si faciles à utiliser qu’ils sont devenus des fonctionnalités courantes dans les systèmes de haut-parleurs des voitures et les home cinémas ainsi que dans les studios d’enregistrement.

 

Comment fonctionnent les égaliseurs graphiques ?

La plupart des égaliseurs graphiques divisent le son entre 6 et 31 bandes de fréquence, avec un curseur physique ou virtuel contrôlant le volume de chaque bande. Si, par exemple, les aigus sont trop forts sur une piste, réduire le volume sur une ou deux des bandes de fréquences supérieures peut l’adoucir. Si les basses font trembler les fenêtres, vous pouvez simplement abaisser le curseur d’une des bandes de fréquences inférieures. 

 

(La fréquence, c’est-à-dire la vitesse à laquelle une onde sonore passe un certain point, est mesurée en hertz (Hz), qui est le nombre d’ondes qui passent un point en une seconde. Les notes basses se propagent en vagues lentes, les notes hautes en vagues rapides. Les oreilles humaines les plus sensibles peuvent entendre approximativement entre 20 et 20 000 Hz).

 

Sur un égaliseur graphique à 31 bandes, la fréquence centrale de chaque bande est éloignée d’un tiers d’octave des fréquences centrales des bandes adjacentes. Avec autant de bandes avec lesquelles travailler, vous pouvez ajuster des gammes de fréquences étroites. Sur un égaliseur à 10 bandes, les fréquences centrales sont séparées d’une octave, de sorte que chaque réglage couvre une octave entière de tonalités. Cela permet de couper et de booster facilement, mais vous risquez de modifier des fréquences que vous ne cherchez pas à modifier.

 

« Ce qu’il y a de bien avec les égaliseurs graphiques, c’est leur simplicité, explique le producteur et ingénieur Gus Berry, vous pouvez soit monter, soit descendre sur un des points de fréquence fixe. Si vous renforcez un élément et que vous n’aimez pas la façon dont il sonne, vous pouvez le couper un peu. Si vous coupez un élément et que toute la force du son disparaît, vous pouvez le conserver ou même le renforcer un peu plus. » 

Design graphique d'ondes sonores

Fixez des limites avec des filtres passe-haut et des filtres passe-bas.

Ces filtres sont des outils importants dans tout bon plugin d’égaliseur. Un filtre passe-haut coupe les basses fréquences et laisse passer les hautes fréquences, alors qu’un filtre passe-bas fait le contraire.

 

La productrice et mixeuse Lo Boutillette utilise des filtres passe-haut pour couper les basses. « De toute façon, on ne les entend pas vraiment bien, et elles peuvent déraper et se mettre à gronder dans votre chambre », remarque-t-elle. G. Berry en fait de même. Lorsqu’il mixe une piste vocale, il a tendance à filtrer tout ce qui est en dessous de 100 Hz : « Le micro peut capter certaines fréquences subsoniques, ce qui brouille votre mixage, explique-t-il, même si vous ne l’entendez pas, cela fait travailler les haut-parleurs plus fort qu’ils ne le devraient. »

 

Lors du mixage des pistes de batterie, G. Berry utilise des filtres passe-bas pour éviter que la caisse claire ou les cymbales ne résonnent trop. L. Boutillette, qui produit fréquemment des podcasts, met en garde contre le réglage trop bas d’un filtre passe-bas. La voix humaine existe principalement entre 1 000 et 3 000 Hz, mais les sifflements et les consonnes peuvent atteindre des fréquences plus élevées. « Si vous baissez vos aigus, constate-t-elle, il y a toujours le risque de perdre la clarté de la voix d’une personne. Il faut vraiment être délicat. »

 

Lorsqu’il enregistre des voix, G. Berry surveille entre 2 000 et 4 000 Hz et coupe un peu si cela lui semble excessif. Il surveille également le « facteur honkiness », lorsque les voix ont un son trop nasal, qui peut entrer en jeu entre 600 et 800 Hz.

 

Utilisez une touche légère lorsque vous modifiez les contrôles de l’égalisation.

N’oubliez pas que lorsque vous coupez ou augmentez une bande, vous ne modifiez pas seulement le gain (volume) de la fréquence centrale. Vous augmentez ou réduisez une gamme de fréquences au-dessus et en dessous. Vous pouvez modifier le son de manière significative avec de légers ajustements.

 

G. Berry dit qu’il coupe rarement plus d’un ou deux dB (décibels) parce que des changements radicaux peuvent sembler contre nature. Lorsqu’elle décide d’augmenter ou de réduire, L. Boutillette choisit généralement de couper, et elle dit ne pas dépasser 3 dB dans un sens ou dans l’autre.

 

Le plus important est d’utiliser vos oreilles, pas vos yeux. « Si vous voulez un son plus clair, explique G. Berry, vous ne voudrez pas forcément booster le haut de gamme. Vous pourriez couper un peu de boue basse, et cela pourrait égayer votre son. Si vous recherchez un son plus grave, vous ne voudrez peut-être pas augmenter les basses fréquences. Vous voudrez peut-être couper une partie du haut de gamme. »

Édition de clip audio avec un logiciel de musique

Pour un réglage précis des fréquences, essayez un égaliseur paramétrique.

Les égaliseurs graphiques fonctionnent bien pour accorder un mélange complet de musique, mais les ingénieurs du son ont tendance à utiliser des égaliseurs paramétriques pour repérer des fréquences particulières. « Vous pouvez choisir votre fréquence centrale, réduire ou élargir la largeur de bande des fréquences environnantes qui sont affectées, et aussi ajuster la pente de ces fréquences », détaille L. Boutillette à propos des égaliseurs paramétriques.

 

Vous pouvez également essayer de faire un montage sonore en utilisant un analyseur de spectre, qui offre une représentation visuelle des fréquences d’un fichier audio. Des couleurs plus vives représentent des sons plus forts, que vous pouvez couper avec précision.

 

Les égaliseurs graphiques fonctionnent lors de spectacles en direct et en studio.

Que vous soyez à un concert de rock ou à l’enregistrement d’un podcast, les performances en direct impliquent une variabilité en termes de réflexion sonore, de taille, de forme de la pièce et de bruit ambiant. Selon L. Boutillette, les égaliseurs graphiques fonctionnent bien pour produire du son en direct, sans rétroaction. Ils appellent ça « sonnerie de chambre, explique-t-elle. Vous voulez atténuer certaines fréquences afin de ne pas blesser les oreilles des gens. » G. Berry est d’accord : « Les égaliseurs graphiques que vous verrez pour le son en direct sont beaucoup plus chirurgicaux. Vous pouvez encocher seulement quelques fréquences par opposition à une octave ou une demi-octave entière. »

 

Les systèmes audio des studios ont tendance à être optimisés pour l’enregistrement avec un traitement du son et des haut-parleurs bien placés. Cela signifie que les égaliseurs graphiques n’ont pas la même utilité pour l’enregistrement que les systèmes de sonorisation stéréo domestiques. « Dans le monde des studios, les égaliseurs graphiques sont plus souvent utilisés sur les instruments de milieu de gamme, comme la guitare électrique et acoustique, explique G. Berry, ils ont des groupes plus larges, qui sont un peu plus musicaux à l’oreille. »

Design graphique d'un chef d'orchestre

Comment pouvez-vous améliorer vos compétences en matière de production et de mixage ?

Un nouveau départ à chaque fois
Bien que certains ingénieurs du son utilisent des modèles pour certains types de musique, il est préférable de repartir de zéro pour chaque mixage. Chaque instrument et chaque voix a un son et une sensation distincts, il faut donc écouter avec un esprit (ou des oreilles) réceptif chaque fois que vous vous asseyez à votre poste de travail audio numérique.

 

De la pratique
Devenir un expert en matière d’enregistrement et de mixage audio demande du temps et de la pratique. Bien qu’il travaille dans l’audio depuis des années, G. Berry continue à peaufiner sa compréhension des gammes de fréquences de certains instruments à chaque mixage. « Vous savez alors quelles zones de ces instruments il est important de conserver intactes et lesquelles peuvent être filtrées ou renforcées », précise-t-il.

 

Passez du temps à former vos oreilles et à développer vos connaissances. Continuez d’expérimenter avec les égaliseurs audio, et votre aptitude à l’égalisation se développera.

Contributeurs

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Plan général d’un paysage urbain

Définir la scène avec un plan général

Les plans généraux sont essentiels pour indiquer où et souvent quand l’action a lieu.

L’astrophotographie, l’art de la photographie des étoiles et du ciel de nuit

Photographier les étoiles : conseils pour l'astrophotographie

Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour capturer de superbes images du ciel nocturne.

Photographier la nature avec un Steadicam et un smartphone

Comment un Steadicam donne un aspect professionnel aux images

Découvrez comment cet appareil utile permet de capturer des images stables et de qualité.

Cliché de la configuration d’un studio d’enregistrement à domicile

Configurer un studio d’enregistrement à domicile

Explorez les bases pour créer un espace d’enregistrement audio de haute qualité à domicile.

Télécharger Audition

Enregistrez, mixez et restaurez des pistes audio et des effets sonores avec l’application de montage audio de référence.

7 jours gratuits, puis 23,39 € par mois.