Éclairage 3D : types d'éclairage et techniques d'éclairage 3D

Bandeau avec éclairage

L'éclairage modèle notre regard sur le monde. Dans les endroits réels et imaginaires, nous utilisons l'éclairage pour créer une ambiance et attirer l'attention. Les photographes, chefs opérateurs, réalisateurs et artistes 3D doivent maîtriser les effets d'éclairage, selon qu'ils veulent reproduire la réalité ou styliser une scène.

Les cinq types de sources lumineuses 3D

Que vous vous initiiez aux techniques élémentaires d'éclairage ou réalisiez des agencements élaborés, vous devez connaître au préalable les sources de lumière qu'il est possible d'utiliser pour créer un éclairage.

  • Lumière directionnelle (directional light) : cette source émet un faisceau de rayons parallèles qui inondent l'objet de lumière à la façon du soleil. Elle frappe tous les éléments d'une scène avec une égale intensité.
  • Zone de lumière (area light) : cette source de lumière est définie par un rectangle dont les rayons sont émis dans toutes les directions à partir d'une surface donnée. Ce genre de lumière ressemble à celle qui traverse une fenêtre, ou peut être utilisée pour répliquer un éclairage studio de type boîte à lumière, qui crée des hautes lumières de formes particulières.
  • Lumière ponctuelle (point light) : une lumière ponctuelle (ou point de lumière) est une source qui émet de la lumière dans toutes les directions. Elle peut être utilisée pour simuler la lumière émise par une lampe ou une ampoule incandescente.
  • Spot lumineux (spot light) : si l'éclairage d'un point de lumière s'apparente à celui d'une lampe de table, celui d'un spot lumineux (ou projecteur) tient davantage de la lampe torche. L'angle d'ouverture du spot détermine la façon dont la lumière est diffusée. L'intensité lumineuse diminue à mesure que l'objet s'éloigne de la source, tout comme elle s'atténue sur les bords du cône de lumière.
  • Lumière zénithale (sky dome) : avec ce choix d'éclairage, la scène est inondée d'une lumière venant d'en haut. Il est surtout utilisé pour les scènes d'extérieur afin de recréer l'effet lumineux d'un ciel radieux.

Éclairage en un, deux et trois points

En plus des différents types d'éclairage, le nombre de sources utilisées déterminera la particularité de l'environnement 3D.

Un point de lumière

Éclairage un point

Avec l'éclairage monopoint, une seule source lumineuse éclaire la scène, sans lumière de remplissage complémentaire pour déboucher les ombres. Ce outil est utile pour créer des scènes spectaculaires très contrastées.

Deux points de lumière

Éclairage deux points

Cette technique d'éclairage utilise une source de lumière principale, qualifiée de « key light », et une source secondaire. La lumière principale sera la plus puissante. La lumière secondaire peut être utilisée pour perfectionner le contraste ou détacher le sujet de l'arrière-plan.

Trois points de lumière

Éclairage trois points

Choix fréquent d'éclairage pour les rendus 3D, ce système a été institué par le cinéma classique hollywoodien. Il se compose de trois sources lumineuses différentes. La lumière principale (« key light ») sera la première source d'éclairage de votre sujet. La lumière de remplissage (« fill light ») permettra de jouer sur le contraste en atténuant les ombres créées par la lumière principale. La lumière arrière (« backlight »), ou rétroéclairage, sera une lumière forte placée derrière le sujet pour mieux le détacher de l'arrière-plan.

Quatre conseils pour créer un éclairage 3D réaliste

Observez le monde réel.

L'éclairage 3D est un art et, comme pour nombre de disciplines artistiques, sa maîtrise passe par l'observation. Analysez les variations de luminosité en journée, l'éventail de sources de lumière naturelle et artificielle qui éclairent le monde, et dans quelle mesure le déplacement des sources lumineuses peut modifier l'atmosphère d'une pièce.

Privilégiez la simplicité.

Pour une scène 3D de jour en extérieur, une ou deux sources de lumière suffisent généralement. Dans la réalité, le soleil produit l'essentiel de la lumière. Un éclairage zénithal peut donc être utilisé pour simuler le jeu d'ombres et de lumières courant dans les scènes d'extérieur. Bien souvent, le recours à une lumière ponctuelle, à un spot lumineux ou à d'autres sources de lumière est inutile.

Regardez des films.

Les directeurs de la photographie maîtrisent parfaitement l'éclairage scénographique. Les débutants peuvent apprendre énormément en visualisant des films salués pour leurs techniques cinématographiques.

Jouez sur l'éclairage implicite.

En éclairant les scènes avec des sources lumineuses hors champ, il est possible de créer une image à la fois plus mystérieuse et plus réaliste. Ce faisant, le monde ne donnera pas l'impression de s'arrêter aux bords de votre composition.

Ne négligez pas non plus la couleur.

Si la direction et la nature de la lumière doivent retenir toute votre attention, prenez aussi en considération sa qualité. Des types d'éclairage différents (blanc pur, bleuté ou jaune, par exemple) créeront des ambiances très différentes.