Explication de l’animation cellulo (ou traditionnelle) : définition, types et méthodes

Tout au long du 20e siècle, Disney a ravi des générations de fans avec ses films d’animation cellulo. La technique d’animation traditionnelle dessinée à la main a révolutionné l’esthétique du cinéma. Mais qu’est-ce que l’animation cellulo et comment fonctionne-t-elle ? Découvrez tous les détails grâce à notre guide réalisé par des experts.

Plan rapproché d’une personne dessinant une esquisse de storyboard avec un stylo

Qu’est-ce qu’une animation cellulo (ou traditionnelle) ?

L’animation cellulo est l’une des formes d’animation les plus traditionnelles. Les objets (généralement des personnages) sont dessinés à la main sur des feuilles de celluloïd transparent et placés sur des fonds peints. On les appelle des celluloïds animés ou des celluloïds d’animation. 

Les artistes des Walt Disney Studios ont popularisé la technique à partir des années 1930. L’animation cellulo était une pratique courante dans les années 1950 et 1960, jusque dans les années 1980 avec des films comme La Petite Sirène. 

Mais les années 1990 ont marqué le début de l’ère du numérique. Au départ, on utilisait les ordinateurs pour colorer les films, mais très vite, l’ensemble du processus a été géré numériquement, comme l’explique l’animateur Disney Floyd Norman au site Collider. Pour les critiques, les artistes et les cinéphiles, l’époque de l’animation cellulo restera à jamais un âge d’or.

« À cette époque, les films animés étaient réalisés à la main, sans technologie. C’était complètement artisanal. »

Floyd Norman, animateur chez Disney
 
 

Animation cellulo ou animation numérique : les principales différences

L’animation cellulo popularisée par les Walt Disney Studios a été la forme d’animation dominante à Hollywood pendant une grande partie du 20e siècle. Ce n’est qu’en 1995 que le premier film sur ordinateur a été produit, Toy Story, par un tout nouveau studio, Pixar. Mais quelles sont les principales différences entre l’animation numérique et l’animation traditionnelle ? 

Dessin à la main vs ordinateur  

La principale différence entre ces deux types d’animation est la façon dont elles sont créées. Avec l’animation cellulo, les artistes dessinaient à la main sur des feuilles de celluloïds, appelées celluloïds animés. L’animation numérique est créée en grande partie à l’aide de logiciels et d’ordinateurs.

Femme assise à un bureau en train de regarder son ordinateur portable tout en dessinant sur sa tablette graphique

Algorithme vs art

Les animateurs Disney qui travaillaient sur des films comme Blanche Neige étaient avant tout des artistes. Leurs outils étaient des crayons, des stylos et des pinceaux. Les créateurs d’images de synthèse travaillent quant à eux avec des algorithmes et des illustrations 3D. Ils sont dotés d’excellentes qualités artistiques, mais leur technique n’a rien à voir avec celle du dessin à la main qui se rapprochait davantage d’une forme d’art. 

 

Grandes équipes vs petites équipes

Les films créés de manière traditionnelle avec des celluloïds animés nécessitaient des ressources considérables. Chaque image étant dessinée à la main, les productions avaient besoin d’un grand nombre d’animateurs. Les sociétés de production peuvent créer des films en images de synthèse avec beaucoup moins de personnes, en beaucoup moins de temps.

Fasciné par l’univers de l’animation ?

Poursuivez la lecture avec notre guide de l’animation pour les débutants.

Exemples d’animation cellulo

L’animation cellulo a pour la première fois été présentée au public à la fin des années 1930. Disney créait alors des dessins animés aux couleurs, aux mouvements et au réalisme inédits à l’aide de cette technique. Voici quelques exemples marquants de dessins animés traditionnels :

Mains tenant un clap de cinéma ouvert

Blanche Neige et les Sept Nains (1937) 

Lorsque les critiques et les professionnels du secteur parlent d’animation cellulo, ils évoquent bien souvent Blanche Neige, sorti en 1937. Il s’agissait du premier long métrage américain d’animation. Les animateurs avaient encré à la main les contours des personnages sur chaque celluloïd, suscitant de nouvelles attentes en matière de création d’animation.  

 

La Belle au bois dormant (1959)

En 2015, ArtInsight a demandé à ses lecteurs ce qui rendait l’œuvre originale de La Belle au bois dormant si belle ? Ce film Disney de 1959 combinait l’encrage des couleurs à la main avec une technique pionnière de xérographie, qui permettait de transférer automatiquement les dessins originaux à l’encre sur le celluloïd. Disney a ainsi pu créer plus efficacement des images très détaillées. 

Le Roi Lion(1994) 

À ce stade, Disney avait acquis plus d’un demi-siècle d’expérience de la création d’animations cellulo traditionnelles. Le Roi Lion est sorti a une période considérée par les critiques comme « la Renaissance de Disney », et a été loué pour son aspect chaleureux et ses couleurs. Nombreux sont ceux qui considèrent encore Le Roi Lion comme une référence parmi les œuvres Disney.

La Princesse et la Grenouille (2009) 

À la fin des années 2000, les animations en images de synthèse sont devenues la norme, Disney ayant racheté le studio d’animation Pixar en 2006. Mais en 2009, Disney a créé un nouveau film dessiné à la main, La Princesse et la Grenouille, sous la direction de l’équipe productrice de La Petite Sirène. Ce fut l’une des dernières animations Disney dessinées à la main. 

 

Comment créer une animation traditionnelle ?

Les animations cellulo traditionnelles ont certes été remplacées par les images de synthèse et d’autres techniques d’animation numérique, mais il est toujours possible de créer une animation cellulo aujourd’hui. Découvrez comment en quelques étapes simples :

  1. Dotez-vous des bons outils. L’animation traditionnelle requiert des crayons, des stylos et du papier, plutôt que des logiciels et des écrans d’ordinateur. 
  2. Procurez-vous une feuille plastique. Pour créer un celluloïd animé, vous avez besoin d’une fine feuille de plastique souple, transparente et incolore.
  3. Dessinez le contour. Dessinez à la main votre contour au recto de la feuille plastique. 
  4. Ajoutez la couleur. Au verso de la feuille, ajoutez de la couleur et des détails au sein du contour. 
  5. Répétez la procédure pour chaque image. Dessinez et remplissez un contour pour chaque image de votre scène. 
  6. Créez un fond. Créez le fond de la scène sur une autre feuille en papier ou en carton. 
  7. Placez l’animation. Placez le celluloïd d’animation sur votre fond et photographiez l’ensemble. Répétez la procédure pour chaque image. 
Homme assis à un bureau dessinant un croquis sur une feuille

Techniques d’animation traditionnelles

L’animation traditionnelle se compose de plusieurs techniques et procédés, dont l’animation cellulo. Nous en détaillons une partie ci-dessous pour vous donner une idée de la manière dont ces animations emblématiques ont été réalisées.

Cellulo 

Pratique consistant à dessiner à la main chacune des images composant une animation sur des feuilles plastique fines et transparentes. Ces animations sont appelées « celluloïds animés ». La technique, popularisée par Disney dès la fin des années 1930, est quant à elle connue sous le nom d’animation cellulo. Le contour est dessiné d’un côté et la couleur ajoutée de l’autre, puis le celluloïd animé est placé sur un fond créé à l’avance et photographié. 
 

Superposition de cellulos

La superposition de cellulos fait partie du processus d’animation qui a transformé la réalisation de dessins animés au milieu du 20e siècle. Les personnages étaient dessinés à la main sur des feuilles plastiques et placés sur des fonds préalablement créés. Ces feuilles de celluloïds animés sont appelées des superpositions, car elles sont posées sur le fond, permettant de faire bouger les personnages et de changer leur expression.


Animation limitée

Le cellulo image par image permettait de créer des celluloïds animés incroyables, riches en détails, en couleurs et en profondeur. Mais le processus lui-même prenait du temps et épuisait les ressources. L’animation limitée a été développée pour permettre le compromis. Chaque fois que possible, les équipes utilisant des techniques d’animation limitée réutilisaient des images existantes, ne créant de nouveaux celluloïds animés que lorsque cela était nécessaire.
 

Boucles d’animation 

Une boucle d’animation est une animation qui se répète. Il s’agit généralement d’une séquence d’animation relativement courte et simple, répétée en continu. Les premières boucles d’animation remontent au début des années 1900 et ont été utilisées dans Steamboat Willie, un court-métrage réalisé par Walt Disney en 1928. Plus récemment, la technologie numérique a transformé les possibilités d’utilisation des boucles d’animation.

Feuille d’une boucle d’animation représentant les différentes étapes de la combustion d’une flamme

Processus multiplans

Disney a développé la caméra multiplane à la fin des années 1930, révolutionnant le processus d’animation cellulo. Auparavant, toutes les animations d’une image étaient assemblées sur un seul plan, produisant une image plate en 2D. Comme son nom l’indique, la caméra multiplane a introduit différents niveaux (ou plans) sur lesquels étaient placés différents personnages et objets. En les filmant du dessus, on créait un effet de profondeur.
 

Xérographie 

La société d’impression Xerox a été la première à utiliser la technique de la xérographie en 1938, s’en servant comme méthode pour produire du texte et des images sur papier. Lors du développement des 101 Dalmatiens en 1959/60, Disney a utilisé la xérographie pour simplifier le processus d’animation cellulo. Selon Floyd Norman, animateur chez Disney, le fait de scanner les dessins directement sur les cellulos a permis aux animateurs de gagner beaucoup de temps et de diminuer les coûts. 
 

Rotoscopie 

La rotoscopie est une technique utilisée par les animateurs pour donner plus de réalisme au mouvement des personnages. Elle consiste à dessiner sur les séquences des personnages en mouvement, image par image. Elle a été développée au début des années 1900, mais a été portée sur grand écran par Disney avec Blanche Neige en 1937. Disney a filmé les acteurs en mouvement, puis a dessiné sur ces séquences.

Fasciné par l’univers de l’animation ?

Poursuivez la lecture avec notre guide de l’animation pour les débutants.

FAQ sur l’animation cellulo

Quelle a été la dernière animation cellulo de Disney ?

Winnie l’ourson, sorti en 2011, est la dernière animation cellulo dessinée à la main réalisée par Disney. Elle a marqué la fin de l’ère de l’animation 2D qui avait commencé en 1937 avec Blanche Neige et les Sept Nains, régnant sur la culture populaire du 20e siècle. Parmi les autres classiques de Disney dessinés à la main figurent La Belle au bois dormant (1959) et Le Roi Lion (1994). Mais les histoires de Winnie l’ourson imaginées par AA Milne remontent aux tous débuts de Disney. 

Quels sont les avantages de l’animation traditionnelle ?

La qualité est le principal avantage de ce type d’animation. Les images individuelles dessinées à la main par des artistes expérimentés ont permis de créer des dessins animés aux couleurs, à la profondeur et au réalisme sans précédent. Le principal inconvénient de l’animation cellulo est que sa production prend du temps et génère des coûts élevés.

L’animation cellulo est-elle toujours utilisée aujourd’hui ?

L’animation cellulo est un pur produit des studios hollywoodiens du 20e siècle, généralement associé à Disney, et notamment à l’époque de La Belle au bois dormant et des 101 dalmatiens. Mais certains passionnés utilisent encore cette technique aujourd’hui, qui est par ailleurs devenue iconique pour toute une génération d’animateurs et de cinéphiles. De nos jours, les personnes qui pratiquent l’animation cellulo la combinent à des techniques numériques modernes. 

Pour en savoir plus sur l’animation

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Ambigramme du mot « adventure ».

Déchiffrer l'art de l'ambigramme

Découvrez les ambigrammes, ces compositions de caractères ou d'éléments graphiques qui conservent leur signification indépendamment du sens de la lecture ou de l'angle de vue.

Belle illustration numérique enregistrée sous forme de fichier vectoriel

Qu’est-ce qu’un fichier vectoriel ?

Découvrez la polyvalence de ce format de fichier et comment l’utiliser dans un travail créatif.

Deux personnages de dessin animé regardant un matte painting futuriste en arrière-plan

Créez de nouveaux mondes avec le matte painting.

Apprenez à créer des villes de science-fiction et des paysages fantastiques pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo avec les matte paintings.

Un mandala coloré

Créez une œuvre d'art et détendez-vous avec un dessin de mandala.

Grâce à ce guide, explorez l’histoire du mandala et partez à la découverte de cet art subtil.