Le guide de la sérigraphie.

Les cerveaux d'experts en graphisme se sont associés pour vous dévoiler les secrets de la sérigraphie. Découvrez son procédé et ses applications, remontez le cours de son histoire, et apprenez quelques astuces pour bien utiliser cette technique d'impression séculaire. Soyez prêts à sortir vos tubes de peinture !

Photo de brosses gouttent de peinture multicolore

Sérigraphie : définition et usages.

Si vous connaissez le principe du pochoir, vous pourrez facilement comprendre la technique de la sérigraphie qui en est dérivée. Procédé d'impression directe, elle permet de réaliser un motif grâce à une série de couches de couleurs superposées, en utilisant un écran individuel pour chaque couleur. C'est une technique adaptée à de nombreux supports et très répandue, car en plus de sa simplicité, elle permet d'obtenir un rendu très précis tout en restant financièrement avantageuse.

 

Tout savoir sur l’art du design

Histoire de la sérigraphie.

Procédé millénaire, la sérigraphie fut d'abord utilisée en Chine, entre le XIIIe et le Xe siècle avant J.C. Les Japonais l'ont ensuite adoptée et affinée, afin d'imprimer des motifs sur des supports tels que la soie ou le papier. En Europe, ses débuts timides au XVIIIe sont dus au coût trop élevé de la soie. Il faudra attendre le XXe siècle, et la baisse du prix de cette étoffe, pour que cette technique se propage aussi sur le Vieux Continent. Elle fut d'abord réservée aux impressions textiles luxueuses, avant de se démocratiser et de devenir progressivement une des techniques industrielles les plus répandues. 

Image d’une famille fait par sérigraphie

Au XIXe siècle, la sérigraphie a conquis le Nouveau Monde par le biais de la vague d'immigration chinoise vers les États-Unis. La connaissance de cette technique ancienne couplée à la performance de l'industrie américaine a donné une nouvelle dimension à la sérigraphie. Pirouette de l'histoire, après avoir appris puis maîtrisé cette technique, ce sont les Américains (ou plutôt leurs soldats) qui ont participé à sa popularisation en Europe, au cours de la deuxième guerre mondiale. En effet, l'armée américaine utilisait ce procédé pour imprimer la signalétique de ses campements et pour le marquage des véhicules militaires ; des ateliers sérigraphiques étaient donc en place dans tous les campements américains.

 

La sérigraphie séduisit ainsi de nombreux artistes français, dont Henri Matisse, et la vague du Pop Art a achevé de la populariser dans les années soixante, avec des œuvres culte telles que le Diptyque Marylin ou les Campbell’s Soup Cans d'Andy Warhol.

 

De nos jours, cette technique reste proéminente dans le secteur de l'impression, et grâce aux nombreuses avancées technologiques réalisées, elle peut s'utiliser sur une quantité impressionnante de supports. Des panneaux signalétiques aux affiches de concerts, en passant par les vêtements, nous posons les yeux sur des créations sérigraphiées quasiment à chaque instant de nos vies.

 

En savoir plus sur la conception graphique

Avantages et inconvénients de la sérigraphie.

 

Intensité et tenue des couleurs.

Cette technique impliquant l'application de couches épaisses de peinture permet un rendu particulièrement intense et une excellente tenue de chaque couleur dans la durée. Les couleurs restent vibrantes et opaques sur le long terme, et l'effet obtenu (souvent mat) est particulièrement soigné.

 

Rentabilité pour la production de masse.

Une fois les cadres réalisés, il est possible de les réutiliser quasiment à l'infini sur des supports variés, et avec un indice de déformation presque nul donnant un résultat d'une grande régularité. C'est la raison pour laquelle ce procédé est largement utilisé pour la production de masse. Au vu du temps d'investissement nécessaire à la phase de préparation des motifs, la sérigraphie est moins intéressante pour des projets à petit tirage.

 

Longévité.

Les épaisses couches d'encre étant absorbées ou fixées sur leur support, le rendu sérigraphique est plus résistant que celui qui est offert par toutes les autres techniques d'impression. Avec l'impression sérigraphique, on obtient des créations qui sont faites pour durer.

 

Versatilité.

Ce procédé peut s'appliquer à une multitude de supports, tels que le tissu, le papier, le métal, le verre, le bois ou le plastique. Il est également utilisé dans une quantité quasi illimitée de secteurs. On s'en sert notamment dans le milieu du marketing pour imprimer des logos sur différents médias, et cette technique est aussi un grand classique dans le secteur de la publicité. C'est une méthode couramment employée dans le cadre de l'impression signalétique, ainsi que dans l'industrie textile, et la production de circuits électroniques.

Photo d’un panneau dit « Druckerei »

Choix d'effets restreint.

La sérigraphie est adaptée à l'impression de motifs aux contours délimités précisément, offrant un contraste net entre les différentes couleurs du design. Elle n'est pas vraiment appropriée pour réaliser des effets plus nuancés comme des dégradés de couleurs ou des détails très fins. Ce sont les designs contrastés qui donnent les meilleurs résultats lorsque l'on utilise l'impression sérigraphique.

 

Investissement de temps élevé.

Entre le temps de préparation des cadres, la décomposition graphique du motif, la création de pochoirs pour chacune de ses couches, la sélection des couleurs à appliquer, et le temps de séchage qui peut être assez long entre deux couches, il s'agit d'une technique qui demande un investissement important en termes de temps. Il faudra donc s'armer de patience et privilégier les motifs que l'on a vocation à réutiliser pour que cet investissement de temps en vaille la peine.

Astuces pour l'impression sérigraphique.

 

Sélectionnez vos couleurs.

Assurez-vous que vous êtes satisfait de la teinte et de la consistance de vos couleurs avant de les appliquer. Obtenir une consistance parfaite de l'encre à sérigraphier est un élément important dont la réussite de votre projet peut dépendre. Une encre trop épaisse ou trop fluide donnera des résultats peu satisfaisants. Travaillez vos encres en amont pour obtenir une texture parfaite, en suivant leur mode d'utilisation. Il est à noter que les peintures à base d'eau peuvent être diluées avec un peu d'eau pour obtenir une meilleure consistance.

 

Préparez votre matériel.

Réalisez vos cadres, ainsi que votre motif, et assurez-vous que son rendu final comblera vos attentes. Vous pouvez notamment faire plusieurs tests avant d'imprimer votre motif sur son support définitif – un peu comme des répétitions avant une grande première. Nettoyez vos cadres, préparez vos brosses et mélangez vos couleurs avant de commencer votre travail.

 

Optimisez votre poste de travail.

La sérigraphie est une technique simple, mais elle requiert une vraie discipline et une bonne organisation afin d'éviter des erreurs telles qu'une encre qui sèche trop vite ou l'application d'une quantité de peinture insuffisante. Organisez votre poste de travail de façon à avoir tous vos instruments sous la main, et à pouvoir réagir vite en cas de besoin.

 

Exercez-vous.

N'hésitez pas à vous entraîner de façon répétée à cette technique d'impression, avec des types de peintures et de supports différents. Tester aussi votre coup de main avec des motifs de tailles et de formes variées, en commençant toujours par des créations simples afin d'acquérir une certaine aisance dans votre travail. C'est en sérigraphiant qu'on devient sérigraphe !

 

Les tendances couleurs du moment.

Photo du processus de sérigraphie

Améliorer vos dessins sérigraphiés avec Adobe.

Pour créer des motifs impeccables et parfaitement exploitables en sérigraphie, peaufinez vos techniques de dessin, en suivant les conseils ci-dessous :

 

  1. Avec Illustrator, apprenez à maîtriser les outils géométriques pour réaliser des motifs aux bords francs qui vous donneront un rendu idéal pour la sérigraphie. Ils sont très utiles pour dessiner des mandalas, des lignes simples, des formes elliptiques ou des étoiles, et pour réaliser des répétitions d'images si votre motif s'y prête.

  2. Vous pouvez aussi vous lancer dans le dessin à main levée de motifs simples, notamment grâce à l'outil Plume et à la fonction Crayon. N'hésitez pas à pratiquer régulièrement, jusqu'à ce que vous vous sentiez à l'aise avec ces outils, et que vos dessins correspondent à vos attentes.

  3. Pour ce qui est des couleurs, commencez par définir la teinte principale de votre dessin, et faites vos premiers essais avec des motifs simples et bicolores. Grâce au panneau Guide des couleurs, combinez des teintes analogues ou complémentaires pour créer des palettes que vous utiliserez pour des motifs plus élaborés. Le panneau Nuancier et les panneaux de bibliothèques de nuances seront des alliés précieux dans cette entreprise.

  4. Vous avez aussi la possibilité de transformer une image existante en dessin, grâce à la vectorisation dynamique. Elle vous permettra de convertir votre illustration en tracés vectoriels, en définissant de nombreuses options de vectorisation telles que la prédétermination des couleurs (Palette) ou la spécification d'une longueur minimale du contour.      
Exemple de logo blanc
Exemple de logo noir
Exemple de logo blanc et rouge

Sérigraphie : foire aux questions.

Comment sérigraphier à la maison ?

Dans un premier temps, il convient de décomposer les couleurs de votre motif. Si vous débutez en sérigraphie, choisissez un motif très simple arborant 1 ou 2 couleurs. Vous pouvez dessiner votre motif à main levée, le décalquer, ou encore imprimer un design que vous aurez téléchargé sur Internet.

 

Vous pourrez ensuite créer un pochoir individuel pour chacune des couleurs de votre motif. Utilisez autant de couches de carton opaque qu'il y a de couches à votre motif, et découpez-y les contours de chaque partie du design, le plus proprement possible. Vous pouvez utiliser un cutter ou un couteau de précision sur une pièce de carton épais, ou sur une plaque de coupe.

 

Enduisez la toile de votre cadre avec une émulsion photosensible, puis laissez-la sécher dans une pièce sombre et sans source de chaleur. Procédez ensuite à l'insolation de chaque écran en posant votre cadre sur une feuille noire, puis en plaçant vos pochoirs au-dessus de l'écran, avant de l'exposer aux rayonnements d'une lampe UV.

 

Après cela, vous pourrez retirer l'émulsion de l'écran en le lavant avec un jet d'eau tiède. Laissez sécher l'écran face vers le haut, et loin de toute source de chaleur. Il faudra répéter ce processus pour chaque couche de votre motif.

Photo du processus de sérigraphie

Préparez et mélanger vos couleurs en suivant les instructions indiquées sur le produit. Placez d'abord votre écran au-dessus du support à imprimer, puis soulevez légèrement le côté le plus proche de vous pour éloigner cette partie du support. Maintenez l'inclinaison de l'écran tout en déposant une ligne de votre première couleur sur toute la largeur de l'écran. Reposez ensuite l'écran bien à plat sur votre support et utilisez votre spatule pour étaler la couleur sur toute la surface de l'écran afin de la transférer sur les parties non insolées de votre support. Laissez sécher l'encre avant d'appliquer la couleur suivante, et répétez ces étapes pour chaque couleur.

 

Il ne vous reste plus qu'à retirer l'écran et à laisser sécher votre création !

Comment fabriquer un écran de sérigraphie ?

Vous pouvez réaliser un écran pour impression sérigraphique en commençant par fabriquer un cadre aux dimensions adéquates. Il vous suffira ensuite de tendre votre tissus sur votre cadre, en le fixant sur tout son pourtour, au moyen d'agrafes. Pour obtenir une tension optimale, commencez par poser vos agrafes au centre de chaque côté, et terminez par les coins.

Photo du processus de fabriquer un écran de sérigraphie

La toile doit être parfaitement tendue pour éviter que votre encre ne « bave ». Il est possible d'utiliser des tendeurs de cadres pour s'assurer d'un résultat impeccable. Si vous préférez brûler cette étape, il existe des cadres de sérigraphie en bois ou en métal que l'on peut trouver chez la plupart des vendeurs de matériel pour les métiers d'arts ou les loisirs créatifs. 

Qui utilise la sérigraphie ?

Ce procédé est utilisé dans des domaines aussi divers que :

 

  • Les arts visuels (notamment pour des créations de style Pop Art)
  • La publicité (affiches, bannières, totems, logos, etc.)
  • L'impression de circuits électroniques
  • La signalétique (plaques d'immatriculation, panneaux de signalisation, etc.)

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Plan général d’un paysage urbain

Qu’est-ce qu’un plan général ?

Les plans généraux sont essentiels pour indiquer où et souvent quand l’action a lieu.

Illustration vectorielle d'un guépard une nuit de pleine lune.

Qu'est-ce que l'art vectoriel ?

Découvrez tous les secrets de la création d'œuvres d'art et d'illustrations avec ce format de fichier adaptable.

Dessin à l'encre d'arbres dans le brouillard.

Se démarquer grâce à l'encre

Explorez la subtilité et la puissance du dessin à l'encre grâce à ces conseils et techniques.

Croquis au crayon de la silhouette de la ville de New York

Essayer le croquis au crayon

Pour la plupart des artistes, le croquis au crayon est une première étape essentielle. Découvrez comment cette compétence peut améliorer votre démarche artistique.