Atteignez de nouveaux sommets avec la photographie de montagne.

Que vous escaladiez les Alpes suisses, le Grand Teton ou, plus simplement, la montagne la plus proche, prenez de superbes photos grâce aux conseils de photographes de paysage professionnels.

Vue aérienne de montagnes perçant les nuages sous un ciel clair

Photo de Whitney Whitehouse

Trouvez de la beauté et du sens en montagne.

Symbole de la puissance de la nature à l’état brut et propice à l’aventure et à l’éveil spirituel, la montagne occupe une place à part dans l’imaginaire collectif. Au détour d’une montagne, vous pouvez découvrir de magnifiques sujets (et décors) de photos de paysage, tout aussi indiqués pour des clichés abstraits ou minimalistes.

 

« La photo de montagne est l’un des genres les plus gratifiants », assure la photographe Tiffany Nguyen. « Les meilleures photos de montagne se méritent ; il faut se lever tôt pour rejoindre la destination souhaitée. » Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir de superbes clichés (et rester en sécurité dans des conditions extrêmes) en repérant soigneusement les lieux et en étant bien équipé et prêt à toute éventualité.

 

Les meilleures images de montagne se préparent à l’avance.

La photographie de montagne peut se révéler plus difficile que les autres types de photo de paysage. Les conditions météorologiques sont imprévisibles, et gravir ou escalader une montagne suppose une grosse dépense d’énergie et un risque de déshydratation si l’eau vient à manquer.

Forêt au premier plan d’un massif montagneux
Chaîne de montagnes entourant un grand lac

Photos de Whitney Whitehouse

Renseignez-vous avant de partir.

Cherchez sur Internet des informations sur les sentiers et les conditions. « Tenez compte de la saison. Si vous savez que la montagne sera parsemée de fleurs sauvages en plein été, vous pouvez prévoir votre séjour à cette période », indique la photographe Whitney Whitehouse.

 

Demandez-vous également à quel moment de la journée vous souhaitez prendre des photos. « J’adore quand le soleil touche la montagne et que celle-ci s’embrase », confie Whitney Whitehouse. Pour obtenir la meilleure lumière, elle se renseigne pour savoir si le soleil touchera la montagne au petit matin ou en fin de journée et s’arrange pour y être à l’instant T. Ce type de préparation vaut également pour les photos prises à d’autres moments, comme lorsqu’une montagne se reflète sur un lac immobile ou que la lune se lève devant un ciel bleu.

 

Lors des préparatifs, Tiffany Nguyen conseille de faire attention au dénivelé. Plus il est important, plus le trajet sera long. Les blogs de randonnée peuvent être des sources d’informations utiles. « Sur la base d’expériences vécues, ils indiquent avec précision où tourner à droite ou à gauche sur un sentier, car certains obstacles ne sont pas visibles sur les GPS », explique-t-elle. Elle conseille aussi de toujours télécharger des cartes hors ligne sur son téléphone. « Vous pourrez ainsi vous situer approximativement, même si vous n’avez pas de réseau.»

 

Utilisez Google Earth, Google Maps et des applications de type AllTrails pour bien appréhender le terrain et le chemins de randonnée. « J’ai passé beaucoup du temps sur Google Earth à examiner différents massifs, à rechercher des endroits sympas, comme des lacs de montagne, des prairies ou des rivières à proximité de montagnes », relate Whitney Whitehouse. 

Montagne enneigée sous un ciel étoilé

Photo de Whitney Whitehouse

Regardez le ciel.

Le terrain n’est pas le seul facteur changeant. Pour connaître la trajectoire du soleil et de la lune, mais aussi leurs heures de lever et de coucher, Whitney Whitehouse recommande l’application PhotoPills. « Elle m’aide à savoir exactement où aller à tel ou tel moment. Il existe également une application, appelée Star Walk, qui permet de connaître avec précision la position des constellations pour l’astrophotographie. »

 

Consultez toujours la météo, tout en sachant que les prévisions peuvent être fausses. « En montagne, les températures sont généralement beaucoup plus basses », prévient Tiffany Nguyen. « Tant qu’on ne l’a pas vécu soi-même, on ne peut pas savoir à quel point la météo peut être capricieuse et changer rapidement. »

 

Prévoyez un plan B, voire plus.

Si tous les évènements ne peuvent pas être anticipés, vous pouvez néanmoins prévoir des alternatives au cas où votre plan idéal ne se déroulerait pas comme prévu. « Il faut faire preuve d’adaptation, avec un plan B et un plan C », affirme Tiffany Nguyen. « Servez-vous de ce que vous avez. Si la montagne est belle, elle est tout aussi imprévisible. » 

Silhouette d’une personne buvant une bouteille d’eau la nuit avec des montagnes au fond

N’oubliez rien (mais voyagez léger).

Personne n’a envie de se retrouver bloqué en montagne sans matériel adéquat, mais n’oubliez pas que vous portez votre équipement sur le dos, en général.

 

L’essentiel pour survivre.

Préparez-vous à partir à l’aventure. « Les conditions peuvent à tout moment se retourner contre vous. J’emporte donc toujours une lampe frontale, des piles et des batteries de rechange, une doudoune et une housse de protection pour mon matériel et mon sac à dos », détaille Tiffany Nguyen. Prenez aussi plus d’eau et de nourriture que nécessaire, et un téléphone chargé à 100 %.

 

Si vous prévoyez de passer la nuit à la belle étoile, il vous faudra plus de nourriture, voire un réchaud, et une tente. Tiffany Nguyen conseille d’investir dans du matériel léger. « Même si ça coûte plus cher, cela vaut la peine d’avoir moins de poids à transporter. » Whitney Whitehouse emporte, quant à elle, un système GPS de type Garmin pour plus de sécurité.

 

L’essentiel pour exprimer son art.

Le matériel photo est lourd, surtout si vous devez parcourir plusieurs kilomètres. Mais outre un réflex numérique ou un appareil numérique sans miroir, vous devez prévoir suffisamment de matériel pour prendre différents types de photos. « J’aime bien avoir plusieurs objectifs, car je n’ai pas envie de me limiter à certains types de photos », déclare Tiffany Nguyen. Elle prend généralement un grand angle et un objectif destiné à des plans plus serrés. Elle emporte aussi un drone (en dehors des parcs nationaux) pour avoir une autre perspective.

 

Whitney Whitehouse aime aussi la diversité. « Même si je pense n’avoir besoin que d’un grand angle et du reflet d’un lac, une fois sur place, je peux très bien apercevoir quelque chose d’intéressant nécessitant un zoom plus puissant », précise-t-elle. Son paquetage dépend de son équipement de base. Si elle part avec un sac à dos, elle se limite à deux objectifs. « Si je pars simplement en randonnée, j’emporte des objectifs allant de 20 à 200 mm. Le jour, je prends essentiellement mes photos de montagne à la main, mais pour l’astrophotographie, je prévois un trépied », ajoute-t-elle. 

Personne prenant des photos à flanc de montagne

Pour les temps d’exposition longs, un trépied est indispensable, et certains photographes en prévoient un pour le focus stacking. Cette technique consiste à prendre deux photos de la même composition, l’une avec une mise au point sur le premier plan et l’autre sur l’arrière-plan. « En postproduction, on mélange les deux pour que l’ensemble soit net », explique Whitney Whitehouse. Il est ainsi possible de créer une image où le sommet d’une montagne éloignée est aussi net que les fleurs sauvages au premier plan.

 

Découvrez comment prendre de superbes photos de montagne.

Soyez attentif aux réglages de l’appareil photo et à la composition.

 

Trouvez la bonne ouverture.

Les conditions d’éclairage étant extrêmement variables d’une scène de montagne à l’autre, essayez différentes ouvertures de diaphragme. « Pour les paysages de montagne, je choisis généralement une ouverture de f/8 à f/11 », révèle Tiffany Nguyen. « Au-dessus de f/11, l’image n’est pas aussi nette, et on observe un phénomène de diffraction. Pour les prises de vue au lever ou au coucher du soleil, il est préférable d’avoir la plus grande ouverture possible afin de laisser entrer un maximum de lumière. Je privilégie donc le f/1,8 ou le f/2,8. »

 

Pour les photos de paysage en général, Whitney Whitehouse recommande de commencer par une ouverture de f/8. Selon elle, « avec une ouverture plus petite, le centre sera peut être net, mais les contours seront plus flous ».

 

Jouez avec la composition.

La photographie de montagne ne se résume pas à utiliser un objectif grand angle et à suivre la règle des tiers. « En montagne, on peut utiliser un objectif de 16 mm pour montrer un panorama, ou un objectif de 600 mm de très loin pour que la montagne ait l’air gigantesque », poursuit Whitney Whitehouse. « On peut se trouver à des kilomètres, avoir une personne près d’une tente ou sur une crête et utiliser un téléobjectif pour donner un aspect massif à la montagne située derrière. »

Montagnes enneigées

Testez les effets Bokeh en réglant la profondeur de champ de manière à attirer l’attention sur le premier plan ou l’arrière-plan, sans oublier pour autant les autres éléments présents à l’image. « Je recherche notamment les espaces négatifs », observe Tiffany Nguyen. « Placer le sujet dans un espace vide afin qu’il saute aux yeux permet de sublimer la photo. »

 

Perdez le sommeil pour gagner en luminosité.

« Il est important d’avoir l’éclairage idéal, comme le lever ou le coucher du soleil ou l’heure dorée. Une photo prise à la mi-journée n’est pas aussi impressionnante. Si vous photographiez une montagne et qu’il ne se passe rien (un coucher de soleil décevant, par exemple), essayez d’ajouter un élément ou un sujet percutant pour attirer l’attention », conseille Tiffany Nguyen.

 

« En montagne, la lumière est beaucoup plus douce à l’aube et au crépuscule. Si une brume couvre les pics éloignés, jouer avec ces différentes strates de paysage a un côté ludique », conclut Whitney Whitehouse.

 

Testez les outils de post-traitement d’Adobe Photoshop Lightroom.

Retouchez vos photos de paysage dans Lightroom. Avec l’application mobile, vous pouvez vous mettre au travail avant même de descendre de la montagne. Gagnez du temps en utilisant des paramètres prédéfinis, et effectuez des retouches sélectives pour conserver des contrastes très marqués entre la montagne et le ciel ou le premier plan et l’arrière-plan.

 

Élargissez votre répertoire avec d’autres types de photos de nature : plongez en dessous du niveau de la mer avec la photographie sous-marine, ou exercez-vous aux plans serrés avec la photographie florale. Quelles que soient les montagnes gravies et les photos prises, amusez-vous et prévoyez toujours une doudoune.

Contributeurs

Allez plus loin avec Adobe Photoshop Lightroom.

Retouchez facilement des photos avec les paramètres prédéfinis Lightroom et accédez à vos projets, où que vous soyez, grâce à la gestion du stockage des photos dans le cloud.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Plongeur sous un banc de poissons

Faites entrer la photographie sous-marine dans votre univers.

Suivez les conseils de professionnels pour exceller dans la photographie de personnes, d’animaux et de décors sous la mer.

La voie lactée illuminant le ciel nocturne au-dessus d’une forêt

Pointez votre appareil photo vers la voie lactée.

Explorez les techniques de photographie de la voie lactée grâce aux conseils de photographes professionnels.

Photographie de bouquet de fleurs sur un tabouret

Photographie de fleurs : comment capturer leur éclat ?

Apprenez à créer de magnifiques images de fleurs et découvrez comment développer vos compétences avec ce genre photographique.

Paysage d'un océan avec une trainée d'étoiles

Conseils pour prendre des photo longue exposition

Apprenez à transformer des étoiles en traits lumineux et bien plus, grâce à la photographie de pose longue.

 

Lightroom

Lightroom

Retouchez et synchronisez vos photos dans le cloud avec tous vos appareils.
7 jours gratuits, puis 12,09 € par mois.

Lightroom
Photoshop

Photographie

Accédez à Lightroom, Lightroom Classic et Photoshop, et bénéficiez de 20 Go d'espace de stockage dans le cloud. Gratuit 7 jours, puis 12,09 € par mois.

Lightroom

Tout Creative Cloud

Accédez à l'ensemble des applications de création et bien plus encore.
7 jours gratuits, puis 60,49 € par mois.