Qu’est-ce que l’animation en pâte à modeler et comment s’y mettre ?

L’animation en pâte à modeler a été employée dans des grands classiques comme les films Wallace et Gromit et la série Gumby. Associant animation image par image et personnages en pâte à modeler, cette technique séduisante a conquis des générations d’enfants depuis un siècle. Mais qu’est-ce que l’animation en pâte à modeler au juste, et comment l’utiliser dans un court métrage ? Notre guide spécialisé vous apprendra tout sur ce style d’animation.

Mannequin en bois portant un chapeau et une moustache et tenant un clap en pâte à modeler

Qu’est-ce que l’animation en pâte à modeler ?

L’animation en pâte à modeler est une technique reposant sur des personnages mobiles et l’enregistrement image par image. Ce style cinématographique est souvent employé dans les films et dessins animés pour enfants. Le processus est méticuleux : les longs métrages nécessitent souvent plusieurs mois de tournage, voire des années.

 

Le film est tourné image par image, la pose des personnages étant réajustée entre chaque prise pour simuler l’animation. Au montage, chaque image légèrement modifiée confère une impression de mouvement et contribue à la narration. 

 

Cette technique n’est pas la seule employée pour réaliser des dessins animés. En voici quelques autres :

 

  • Animation en volume : cette forme d’animation repose sur des techniques image par image semblables à l’animation en pâte à modeler. La principale différence vient du fait qu’ici, ce sont des objets statiques qui sont déplacés, sans qu’il soit nécessaire de les remodeler. 
  • Pixilation : cette technique fait appel à des acteurs en chair et en os. Ceux-ci changent de pose entre chaque prise. Le film étant tourné image par image, les différentes posent créent une impression de mouvement.
  • Animation en papier découpé : cette technique utilise des matériaux 2D ou des cartes découpées pour les personnages. Ces derniers changent de pose d’une image à l’autre devant un fond blanc ou coloré. 
  • Animation de marionnettes : ce genre utilise des marionnettes en guise de sujets. Comme pour toutes les techniques de stop-motion, les marionnettes sont déplacées entre les prises, et la caméra filme image par image.
  • Animation de silhouettes : le principe de cette technique est semblable à celui de l’animation de marionnettes, à ceci près que ce sont des silhouettes découpées qui servent de sujets. Celles-ci sont éclairées de derrière et placées devant un fond.
Un homme vêtu d’un tablier découpe de l’argile sur un établi.

Les différents types d’animation en pâte à modeler

Les spécialistes emploient différents styles, chacun ayant ses avantages et méthodes de production.

 

  • Forme libre. Pour cette méthode, les transitions des personnages entre chaque mouvement sont entièrement libres. En l’absence de structure bien définie, les mouvements sont plus créatifs et aléatoires. Cette méthode convient aux animations dans lesquelles les personnages adoptent différentes formes ou structures.
  • Peinture sur pâte à modeler. Cette technique consiste à mouler la pâte à modeler autour d’une toile existante, par exemple un portrait, pour animer l’image et donner l’impression que la peinture prend vie.
  • Fonte de pâte à modeler. Cette technique consiste à faire fondre des personnages en pâte à modeler à l’aide d’une source de chaleur. Le processus est capturé à l’aide d’une caméra qui enregistre en accéléré, ce qui donne l’impression que le personnage se dissout.
  • Formes codifiées. Ce type d’animation consiste à découper progressivement un pain de pâte à modeler, image par image, afin de lui donner la forme nécessaire au déroulement de l’histoire. Très fastidieux, le procédé n’est quasiment plus utilisé par le secteur de nos jours.

 

Vous trouverez ci-après des informations supplémentaires sur les différentes techniques d’animation de personnages en pâte à modeler. 

 

L’histoire de l’animation en pâte à modeler

L’histoire de la technique remonte à la fin du 19e siècle avec l’invention de la pâte à modeler. Facile à modeler et lente à sécher, cette matière devient la méthode privilégiée parmi les premières techniques d’animation dans les quelques films tournés au début du 20e siècle. À l’origine, la préférence pour d’autres techniques cantonne les méthodes reposant sur la pâte à modeler à de courtes séquences dans les longs métrages. Le premier film entièrement réalisé en animation en pâte à modeler date de 1926 et s’intitule Long Live the Bull.

 

Dans les années 1970, de nouvelles techniques d’animation en pâte à modeler font leur apparition sous l’impulsion de Will Vinton. La société de production oscarisée Aardman Animations ouvre d’ailleurs ses portes en 1975. Au Royaume-Uni, les spécialistes de l’animation travaillent quasi-exclusivement avec la pâte à modeler, créant des séries à succès comme Wallace et Gromit ou le film Chicken Run, sorti en 2000.

Fasciné par l’univers de l’animation ?

Poursuivez la lecture avec notre guide de l’animation pour les débutants.

Exemples d’animation en pâte à modeler

Technique extrêmement répandue, l’animation en pâte à modeler est généralement employée dans les films et les dessins animés pour enfants.

Des mains malaxent un morceau de pâte à modeler.

The Gumby Show (1955)

Véritable icône culturelle et pionnier de l’animation en pâte à modeler, le personnage humanoïde Gumby est apparu dans une multitude de films, séries et publicités depuis 70 ans. Lancé en 1955, The Gumby Show met pour la première fois en scène Gumby et ses amis. La série est tournée dans un style cinétique, les mouvements de caméra jouant un rôle important dans l’animation des personnages. 

 

California Raisins (1986)

Les publicités primées pour les raisins secs de Californie ont été créées par le précurseur de l’animation en pâte à modeler Will Vinton. Son style emblématique a donné naissance à la version moderne du genre. Les raisins secs qui chantent et dansent ont été les vedettes d’une série de spots télévisés pour la société Sun-Maid pendant près de dix ans, donnant également lieu à la production de quatre albums studio. 

 

Chicken Run (2000)

Premier long métrage d’Aardman Animations, Chicken Run sera un succès considérable pour le studio britannique, qui consolidera sa place de leader du marché de l’animation en pâte à modeler. Narrant l’histoire de poules qui tentent de s’échapper d’un élevage en batterie, ce film d’animation image par image est le plus gros succès commercial du genre avec 224 millions de dollars.

 

Wallace et Gromit, le mystère du lapin-garou (2005)

Si Chicken Run a remporté un énorme succès, le studio Aardman Animations est surtout connu pour la série Wallace et Gromit. L’inventeur et son chien anthropomorphe ont droit à leur premier long métrage en 2005 avec Le Mystère du lapin-garou, une autre grande réussite commerciale. Les deux héros sont chargés de défendre leur village natal contre une bête mystérieuse qui nourrit un penchant pour les légumes. 

 

Comment réaliser des animations en pâte à modeler ?

Il est facile de se lancer dans l’animation en pâte à modeler pour peu que l’on se prépare adéquatement. La réalisation de films d’animation étant assez méticuleuse, il est essentiel de tout planifier en amont.


1. Création des personnages

Pour commencer, vous allez devoir créer vos personnages. Optez pour de la pâte à modeler malléable et résistante. Idéalement, elle ne doit pas sécher rapidement. Vous pourrez ainsi procéder facilement à des réajustements entre chaque prise. 

 

Il est judicieux de disposer de plusieurs répliques de vos personnages. Ainsi, si un sujet est endommagé entre deux prises, vous aurez un remplaçant à portée de main, ce qui vous évitera de recréer un personnage en partant de zéro.

Deux animaux en pâte à modeler colorée tenant un cœur

 

2. Storyboard ou liste de plans

Plusieurs heures peuvent être nécessaires pour tourner un court métrage en stop-motion. La méthode de production la plus efficace consiste à planifier le maximum à l’avance. Créez un storyboard ou une liste de plans pour les scènes que vous prévoyez de filmer. Vous saurez ainsi comment se déroule l’histoire et la façon dont les personnages doivent se déplacer pour faire progresser le récit. 

 

 

3. Outils

Bien évidemment, vous aurez besoin d’une caméra et d’un trépied pour tourner votre film. Les équipements suivants pourraient aussi vous être utiles :

 

  • supplément de pâte à modeler pour les corrections et les nouveaux modèles ;
  • décors ;
  • lumières pour éclairer vos personnages, et ainsi créer de la profondeur et des ombres ;
  • outils de modelage pour réaliser les ajustements minutieux impossibles à effectuer avec les doigts ;
  • une table ou une plaque en carton sur laquelle installer la scène.

 

 

4. Décors

Disposez votre arrière-plan et vos décors. Réfléchissez au lieu de l’histoire. Si celle-ci se déroule en mer et que vous tournez contre le mur de votre chambre, vous ne donnerez pas l’impression que les personnages sont sur l’océan. Vous pouvez également utiliser de la pâte à modeler pour créer certains éléments du décor.

 

 

5. Tournage

Installez votre caméra et vos lumières, puis jouez avec les positions de départ de vos personnages jusqu’à ce que le cadrage et l’éclairage vous conviennent. 

 

Pour les réglages de la caméra, des valeurs comme la sensibilité ISO et l’ouverture doivent rester statiques. En effet, les réglages automatiques effectués par la caméra comme l’adaptation aux changements de lumière peuvent modifier l’apparence générale d’une image à l’autre.

 

Pour finir, l’animation en pâte à modeler nécessite une fréquence d’images inférieure à celle des films classiques. Choisissez la vôtre en fonction de la fluidité souhaitée pour vos images. Dans tous les cas, elle devra se situer à une valeur comprise entre 12 et 24 images par seconde.

 

Après avoir choisi la fréquence d’images qui vous convient, vous pouvez lancer l’enregistrement. 

 

 

6. Conseils pour un tournage image par image

L’animation en stop-motion nécessite de filmer image par image pour pouvoir ajuster la pose des personnages à chaque nouveau plan. L’opération s’apparente à prendre une série de photos, puis à les assembler. 

 

Les ajustements que vous apportez aux personnages doivent être subtils. En post-production, de nombreux petits mouvements offriront bien plus de fluidité que quelques mouvements plus amples et brusques.

Une femme regarde l’écran d’un appareil photo suspendu à son cou.

 

7. L’intérêt de la pratique

Il est peu probable que votre première tentative se solde par une nomination aux Oscars. En matière d’animation en pâte à modeler, la pratique est un maître-mot. Au bout de quelques essais, vous commencerez à saisir comment animer vos personnages et dans quelle mesure vous devez les ajuster entre chaque pose pour obtenir une transition fluide. 

 

 

8Postproduction

C’est à cette étape que vous allez assembler votre film. Un logiciel de montage vidéo vous permettra d’assembler toutes vos images en un montage continu. Voici d’autres éléments à prendre en compte éventuellement :

 

  • Réglage de l’éclairage
  • Ajout de musique
  • Ajout de dialogues et d’effets sonores enregistrés
  • Étalonnage des couleurs et correction colorimétrique des images
  • Ajout de crédits

 

Conseils sur l’animation en pâte à modeler

N’oubliez pas d’animer et de déplacer la mâchoire inférieure et les oreilles des personnages chaque fois qu’ils s’expriment.

La pâte à modeler peut fondre du fait de l’éclairage et des fréquents ajustements. Pour apporter du soutien à vos personnages, disposez-la sur un squelette interne en cure-dents. 

Planifiez tout en amont. Créez un storyboard ou une liste de plans avant le tournage pour savoir ce qui vous attend.

Rien ne vaut la pratique. Le tournage d’un long métrage d’animation en pâte à modeler peut prendre des mois. Commencez petit pour bien assimiler les fondamentaux. 

Fasciné par l’univers de l’animation ?

Poursuivez la lecture avec notre guide de l’animation pour les débutants.

FAQ sur l’animation en pâte à modeler

Qui a inventé l’animation en pâte à modeler ?

Créateur des California Raisins, omniprésents à la télévision américaine dans les années 1980, Will Vinton est à l’origine des techniques modernes d’animation image par image, notamment avec de la pâte à modeler. Il a remporté l’Oscar du meilleur court métrage d’animation en 1975 pour son film intitulé Closed Mondays. Les techniques d’animation en pâte à modeler remontent toutefois au début du 20e siècle, le premier film entièrement réalisé de cette manière datant de 1926.

 

Quelle est la meilleure pâte à modeler pour l’animation ?

Propriété de Van Aken, les produits de la marque Plastalina sont les plus répandus dans le monde de l’animation. Cette pâte à modeler est fabriquée à base de cire et non d’huile, ce qui la rend extrêmement malléable.

Différents coloris de pâte à modeler

Peut-on utiliser de la pâte à modeler pour enfants pour réaliser des films d’animation ?

Vous pouvez utiliser des produits de ce type pour réaliser des projets avec des enfants, mais ils ont tendance à sécher vite, c’est pourquoi les ajustements doivent être effectués avec dextérité entre chaque scène. 

 

Pour en savoir plus sur l’animation

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Ambigramme du mot « adventure ».

Déchiffrez l’art de l’ambigramme.

Découvrez les ambigrammes, ces compositions de caractères ou d’éléments graphiques qui conservent leur signification indépendamment du sens de la lecture ou de l’angle de vue.

Belle illustration numérique enregistrée sous forme de fichier vectoriel

Qu’est-ce qu’un fichier vectoriel ?

Découvrez la polyvalence de ce format de fichier et comment l’utiliser dans un travail créatif.

Deux personnages de dessin animé regardant un matte painting futuriste en arrière-plan

Créez de nouveaux mondes avec le matte painting.

Apprenez à créer des villes de science-fiction et des paysages fantastiques pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo avec les matte paintings.

Un mandala coloré

Créez une œuvre d’art et détendez-vous avec un dessin de mandala.

Grâce à ce guide, explorez l’histoire du mandala et partez à la découverte de cet art subtil.