Qu’est-ce que la réalité mixte ?

La réalité mixte (MR) est une technologie émergente qui mêle réalité virtuelle (VR) et réalité augmentée (AR). Les casques MR, comme le modèle Microsoft HoloLens, ouvrent de multiples possibilités en matière d’expériences de réalité mixte dans l’univers des jeux vidéo. Ces casques embarquent des caméras qui cartographient en permanence l’environnement de ceux qui les portent. Lorsque vous jouez à des jeux conçus pour ces appareils, les personnages peuvent se balader dans votre monde physique et même prendre place à vos côtés sur votre canapé.

MS Hololens

Mais la réalité mixte est loin de se limiter aux seuls jeux vidéo. Les artistes, designers et annonceurs utilisent la 3D depuis des années pour raconter des histoires en s’adressant au public autrement et aujourd’hui, ils peuvent se servir de la réalité mixte pour ancrer davantage leurs projets 3D dans la réalité.

Réalité virtuelle, réalité augmentée ou réalité mixte : qu’est-ce qui les différencie ?

Réalité virtuelle (VR)

Une expérience de réalité virtuelle consiste à plonger dans une simulation générée par ordinateur, l’équipement jouant un rôle essentiel. Un casque VR bloque totalement votre vision du monde réel, en vous immergeant dans des univers entièrement virtuels. Une myriade de capteurs et de technologies intégrés au casque reproduit vos mouvements dans le monde virtuel. Ces informations sont ensuite utilisées pour anticiper vos actions (parfois transposées dans un avatar) dans ce monde fictif.

Réalité augmentée (AR)

Les expériences de réalité augmentée superposent des objets digitaux au monde réel devant vous. La réalité augmentée fournit du contenu digital qui complète ce que vous voyez, grâce à des lunettes spéciales ou via la caméra de votre téléphone, tablette ou autre.  

Réalité mixte (MR)

Réalité virtuelle et réalité augmentée associées donnent la réalité mixte. Les chercheurs Paul Milgram et Fumio Kishino ont inventé ce terme en 1994 pour décrire le continuum entre des environnements totalement réels et totalement virtuels. Aujourd’hui, la réalité mixte décrit des environnements dans lesquels des sujets et objets concrets et virtuels coexistent en temps réel, vous laissant interagir avec les deux types de composants. Elle requiert donc un casque doté d’une visière transparente ou d’une caméra, qui vous permette de continuer à percevoir le monde réel. À noter que le casque de réalité mixte Windows est un casque VR intégrant une caméra.

Des mondes et des équipements différents

  • Mondes : en VR, vous êtes totalement coupé du monde réel. En AR et en MR, le monde réel peut être associé à l’expérience, et intégré soit en réalité augmentée soit en réalité mixte à des éléments digitaux.
  • Équipements : ces trois types d’expériences nécessitent un équipement. En réalité virtuelle, vous portez un casque qui vous isole totalement du monde réel. En réalité augmentée, vous pouvez utiliser un appareil de type smartphone pour piloter l’expérience. En réalité mixte, vous portez des lunettes ou un casque, comme les Microsoft HoloLens, HTC Vive ou Magic Leap, afin de continuer à percevoir le monde réel.

Applications de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et de la réalité mixte

Angry Bird

Divertissement

Les casques VR comme Oculus qui s’imposent auprès du grand public ouvrent de multiples applications de réalité virtuelle dans les jeux vidéo et le cinéma. La réalité virtuelle couvre toute la gamme de jeux vidéo, puisant son inspiration dans les superproductions, les films historiques mettant en scène l’Europe médiévale ou le Chicago au temps de la Prohibition, ou encore les jeux d’arcade favoris.  La pandémie de COVID-19 a conduit nombre de metteurs en scène à utiliser la réalité virtuelle dans la production d’œuvres théâtrales alors même que les salles de spectacle étaient fermées, en mettant à profit les possibilités atypiques d’un format permettant aux spectateurs de jouer des personnages ou de choisir eux-mêmes le dénouement.

La réalité augmentée trouve également de nombreuses applications dans l’industrie du divertissement, notamment dans le cinéma et les jeux vidéo. Pokémon Go (2016) est peut-être l’exemple le plus connu d’application AR devenue virale : des millions de joueurs à travers le monde se sont mis à interagir avec un univers peuplé de personnages de bande dessinée où la magie s’est invitée dans la réalité et l’environnement des utilisateurs.

La réalité mixte étant la plus récente de ces trois technologies, ses applications dans le domaine du divertissement en sont encore à leurs balbutiements. L’expérience spatiale d’Angry Birds FPS s’appuie sur le casque Magic Leap pour superposer des cochons maléfiques dans votre environnement réel.

Autres secteurs : santé, architecture, éducation

La réalité virtuelle et la réalité augmentée ont investi divers secteurs d’activité, notamment l’architecture, la santé et l’éducation. Les technologies de réalité mixte ont des applications prometteuses, qui commencent à être adoptées.

Les expériences de réalité virtuelle ont révolutionné le secteur de l’architecture autour de projets d’immeubles conceptuels. Si les clients devaient parfois se déplacer sur de longues distances pour consulter un modèle 3D, il suffit maintenant d’un casque et d’une « clé » du bâtiment virtuel (c’est-à-dire d’un accès à une application et au projet) pour découvrir le site à distance.  La réalité augmentée permet en outre d’apporter des modifications virtuelles à des lieux de vie réels : vous pouvez voir ce que donnerait l’installation d’un nouveau meuble dans votre séjour ou le rendu de différents coloris sur vos murs.

Dans le secteur de la santé, la réalité virtuelle permet à des apprentis chirurgiens de suivre le déroulement d’une intervention à travers le regard de praticiens plus expérimentés, tandis que des scénarios les forment à des situations d’urgence où leurs décisions et leur sang-froid sont mis à l’épreuve. La réalité mixte n’est pas en reste pour ce qui est du potentiel de ses applications, qui dotent les chirurgiens d’une vision de type rayons X optimisée par la MR leur permettant de visualiser, de l’intérieur du corps humain, la zone à opérer au bloc opératoire.

Ces trois technologies assurent des expériences pédagogiques immersives, rendant l’enseignement en classe plus captivant et créant de vastes possibilités de formation dans différents cadres.