Explication de l’animation avec un zootrope : définition, histoire et idées

Le zootrope est l’une des techniques d’animation les plus courantes parmi celles antérieures à l’invention de la pellicule. Inventé dans les années 1830, il devint un jouet populaire à l’ère victorienne. On l’utilise encore aujourd’hui, dans une version remise au goût du jour et adaptée aux productions 3D comme celles de Pixar. Découvrez le principe de fonctionnement de cette technologie simple, mais efficace.

Une peinture représentant un manège ancien

Qu’est-ce qu’un zootrope et comment fonctionne-t-il ?

Un zootrope est un tambour percé de fentes verticales. L’intérieur abrite une bande de dessins décomposant un mouvement cyclique. On perçoit en boucle les mouvements des séquences animées en les regardant à travers les fentes pendant la rotation. La persistance rétinienne relie chaque dessin à l’autre, donnant l’illusion de la continuité.

Cependant, l’obturation provoquée par le passage des parties pleines du tambour provoque l’effacement de cette persistance rétinienne, qui permet la perception les unes après les autres des vignettes dessinées.

L’histoire du zootrope

 

  • En 1833, le physicien belge Joseph Plateau et l’inventeur autrichien Simon Stampfer inventent le phénakisticope. Ce disque est considéré comme le premier dispositif courant employé pour l’animation. Dans une brochure publiée en juillet de la même année, Simon Stampfer fait remarquer que la technique peut être adaptée en utilisant des tambours et des bandes de papier en boucle.

  • C’est grâce à ce commentaire que le mathématicien britannique William Horner crée le premier type de zootrope en 1834. Il le baptise daedalum en hommage au mythe grec de Dédale. Les fentes d’observation du tambour rotatif de Horner se situent entre les images, contrairement aux variantes ultérieures qui les placent au-dessus.

  • En 1867, William Lincoln fait breveter le nom zoetrope (« zootrope » en français), contraction des mots grecs zoe (vie) et tropos (tourner), que l’on peut traduire par « roue de la vie ».

  • Le fabricant de jeux de société Milton Bradley commence à vendre les tambours aux États-Unis, tandis que la London Stereoscopic and Photographic Company en commercialise des versions au Royaume-Uni. Ils deviennent un jouet populaire à l’époque victorienne. Les enfants adorent faire tourner leur zootrope pour admirer avec étonnement les images primitives animées de chevaux et autres animaux en mouvement.

  • Peu de temps après, un zootrope géant de 15 mètres de circonférence alimenté par un moteur à gaz est exposé dans la salle de concert du Crystal Palace à Londres.

  • D’autres dispositifs d’animation suivent, comme le folioscope et le praxinoscope. Les principes élémentaires du zootrope et d’inventions similaires finiront par déboucher sur la création du cinéma à la fin des années 1880.

  • Sans doute en réaction à l’essor des technologies numériques, le zootrope connaît un regain d’intérêt à la fin du 20e siècle, période pendant laquelle il est régulièrement utilisé et modernisé. Spécialiste de l’animation, Eric Dyer a inventé sa propre version, supprimant le tambour et utilisant la vitesse d’obturation rapide d’un appareil photo à la place des fentes. Il réalise des films expérimentaux à partir de sculptures 3D baptisées « cinétropes ».

  • La résurgence du zootrope donne lieu à la création de grandes versions élaborées, ainsi qu’à un nombre sans cesse croissant de déclinaisons 3D. Pixar Animation Studios crée ainsi un zootrope 3D utilisant des personnages de Toy Story 2 (1999). Celui-ci a été exposé dans des musées et galeries du monde entier.

  • Avec ses séquences d’images en boucle diffusées sur Internet, le GIF est en quelque sorte le successeur contemporain du zootrope.

Fasciné par l’univers de l’animation ?

Poursuivez la lecture avec notre guide de l’animation pour les débutants.

Une bande d’animation montrant les différents dessins d’une silhouette de femme en train de marcher

Exemples de zootrope

 

  • En 2012, le studio d’animation Sehsucht Berlin crée un carrousel zootrope 3D en images de synthèse illustrant le rêve américain.

  • En 2008, le studio d’effets spéciaux britannique Artem Limited construit un zootrope de 10 tonnes et 10 m de large pour Sony. Utilisant 64 images du footballeur brésilien Kaká, le BRAVIA-drome a été désigné plus grand zootrope au monde par le Guinness des records.

  • Dans le film d’horreur américain La Maison de l’horreur (1999), on peut voir une chambre zootrope de taille humaine, surnommée « chambre de saturation ».

  • À Tokyo, le musée Ghibli abrite un zootrope 3D utilisant des personnages de Mon voisin Totoro (1988).

  • S’inspirant du studio Ghibli, le zootrope Toy Story de Pixar a donné lieu à deux autres zootropes 3D. Le premier est installé aux Walt Disney Studios à Burbank, en Californie, le second à Disneyland Paris.

  • Dans le film d’horreur La Dame en noir (2012), le personnage principal incarné par Daniel Radcliffe fait tourner un zootrope, puis regarde dedans.

  • De 2007 à 2014, la chaîne de télévision britannique BBC Two utilise dans un bumper diffusé avant les programmes et sur le BBC iPlayer un zootrope pour créer l’effet de voitures volantes dans un paysage urbain futuriste.

  • Un jouet zootrope hanté apparaît dans le film d’horreur Conjuring 2 (2016).

  • La marque de vêtements Gap a construit un grand zootrope dans le cadre de sa campagne Meet Me in the Gap. La roue géante et multicolore met en scène des personnes dansant sur place. L’association du tambour rotatif et d’une réalisation à 360 degrés a permis de créer une expérience immersive de mouvement et de couleur.

  • Le groupe artistique américain Blue Man Group a utilisé un carrousel à rotation rapide pour créer un effet zootrope dans le cadre de ses spectacles à Las Vegas et en Floride.

  • En 2019, la chaîne de supermarchés britanniques Sainsbury’s fête son 150e anniversaire avec un gâteau zootrope dans une publicité télévisée.

  • En 2021, l’agence new-yorkaise Johannes Leonardo réalise un spot publicitaire pour Volkswagen intitulé The Wheel . Dans celui-ci figurent huit zootropes complexes retraçant l’histoire des transports. Chacun a été fabriqué en faisant appel à plusieurs disciplines : sculpture, dessin à la main, animation cellulo, photographie, animation image par image en 3D, etc.

Comment créer un zootrope ?

Si vous n’avez pas accès aux technologies des plus grands studios comme Ghibli et Pixar, rien ne vous empêche de créer un zootrope vintage chez vous.

Ciseaux dorés sur un arrière-plan blanc

Ce qu’il vous faut

  • Un template de zootrope. Vous trouverez en ligne de nombreux templates à utiliser ou dont vous inspirer. L’un des exemples les plus courants consiste à utiliser des images de chevaux au galop.
  • Une baguette. Utilisez-en une d’un restaurant asiatique ou commandez-en en gros sur Internet, surtout si vous comptez fabriquer plusieurs zootropes.
  • Un CD. Avec l’essor des services de streaming en ligne, vous n’avez sans doute pas touché à vos CD depuis un moment. C’est l’occasion de les ressortir.
  • Deux rondelles larges galvanisées de 3 mm par 25,4 mm. Vous en trouverez dans la plupart des quincailleries et sur Internet.
  • Des ciseaux
  • Du ruban adhésif

 

Fabrication de votre zootrope

  1. Préparez la bande. Découpez les bandes de votre template. Pliez les deux bandes le long des lignes pointillées. Ensuite, découpez les rectangles marqués sur le template dans les deux bandes pour créer les fentes d’observation. Pliez les feuilles ensemble à l’aide de ruban adhésif.
  2. Assemblez la bande. Avec les images à l’intérieur, collez les feuilles ensemble pour former un cercle. Prenez soin de ne pas laisser l’adhésif se plier à l’intérieur. Ensuite, scotchez l’extérieur du cercle au bord du CD. Essayez de garder le cercle aussi rond que possible, en évitant de former des bosses.
  3. Assemblez le zootrope. Placez une rondelle fermement sur l’extrémité la plus pointue de la baguette. Placez le CD sur la rondelle, en veillant à ce que la bande du zootrope soit orientée vers le haut. Ensuite, placez la deuxième rondelle sur l’extrémité pointue afin de prendre le CD en sandwich entre les deux rondelles. Utilisez un petit morceau d’adhésif pour maintenir la rondelle supérieure sur la baguette. Attention à ne pas scotcher la rondelle au CD.
  4. Utilisez votre zootrope. Tenez-le légèrement incliné. Tandis que vous regardez à travers les fentes, faites tourner le CD. Les images doivent s’animer et donner une impression de mouvement. Si elles se déplacent à l’envers, faites tourner le CD dans l’autre sens. Il vous faudra peut-être un peu de temps pour trouver la bonne vitesse de rotation du CD afin de profiter au mieux de l’animation. 

Idées de zootrope

Les meilleures idées de zootrope s’articulent autour de mouvements simples. En voici quelques-unes des plus courantes pour vous aider à vous lancer :

  • Animaux. Chevaux au galop, éléphants qui marchent, oiseaux qui volent, lions qui bondissent, poissons qui nagent.
  • Humains. Danseurs, haltérophiles, jongleurs, athlètes, enfants, personnages de dessins animés.
  • Formes. Étoiles qui se contractent et se dilatent, bâtons qui chutent, cercles qui rétrécissent et s’agrandissent.
La silhouette de trois éléphants marchant en file indienne, la trompe tenant la queue de celui de devant

Vous pouvez créer un zootrope 3D à l’aide de modèles et de sculptures statiques. Avec un plateau tournant, des cure-pipes, du papier mâché et un stroboscope, il est possible de réaliser un zootrope 3D sans imprimante 3D.

Fasciné par l’univers de l’animation ?

Poursuivez la lecture avec notre guide de l’animation pour les débutants.

FAQ sur les zootropes

Combien d’images utilise-t-on dans un zootrope ?

Plus il y a d’images par seconde, plus l’illusion d’optique sera réussie. La fréquence d’images idéale est de 24 par seconde, la valeur minimale de 12 par seconde. Un zootrope qui tourne rapidement (une rotation par seconde) nécessitera 12 images pour éviter de vaciller. Néanmoins, le vacillement contribue grandement au charme des anciens zootropes.

Qui a inventé le zootrope ?

Les origines du zootrope remontent à l’inventeur autrichien Simon Stampfer. En 1833, il co-invente le disque phénakisticope, considéré comme le premier dispositif d’animation courant. Il suggère alors que le concept pourrait être appliqué à un tambour. Un an après, le mathématicien britannique William Horner invente le daedalum. Le zootrope définitif est inventé en 1865 par l’Américain William Lincoln et breveté deux ans plus tard.

À quelle vitesse un zootrope doit-il tourner ?

En général, un zootrope tourne à moins de 100 tours par minute. En comparaison, un yo-yo atteint 5 000 tours par minute lors d’un lancer moyen. Cette relative lenteur du zootrope est l’un des autres facteurs de l’attrait qu’il exerce sur les spécialistes de l’animation et le public.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Ambigramme du mot « adventure ».

Déchiffrez l’art de l’ambigramme.

Découvrez les ambigrammes, ces compositions de caractères ou d’éléments graphiques qui conservent leur signification indépendamment du sens de la lecture ou de l’angle de vue.

Belle illustration numérique enregistrée sous forme de fichier vectoriel

Qu’est-ce qu’un fichier vectoriel ?

Découvrez la polyvalence de ce format de fichier et comment l’utiliser dans un travail créatif.

Deux personnages de dessin animé regardant un matte painting futuriste en arrière-plan

Créez de nouveaux mondes avec le matte painting.

Apprenez à créer des villes de science-fiction et des paysages fantastiques pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo avec les matte paintings.

Un mandala coloré

Créez une œuvre d’art et détendez-vous avec un dessin de mandala.

Grâce à ce guide, explorez l’histoire du mandala et partez à la découverte de cet art subtil.