Les différents types de polices d‘écriture.

Police à empattements, sans empattements, serif, sans serif, monospace ou encore cursive... Vous voilà quelque peu égaré parmi ces différentes polices d'écriture ? Découvrez ici les spécificités de chaque type de police et de nombreuses astuces pour sublimer vos créations contenant du texte.

Exemple de police sur arrière-plan noir

Police d’écriture : de quoi s’agit-il ?

On parle de police d’écriture pour définir une collection de caractères aux designs similaires. Ces caractères comprennent des lettres majuscules, des lettres minuscules, des chiffres, des symboles et des éléments de ponctuation. À titre d’exemple :

 

  • Les polices d’écriture Arial, Helvetica et Times New Roman. Trois des polices d’écriture les plus connues au monde.

 

On emploie souvent indifféremment les termes de polices de caractères, fontes ou encore le terme de typographie pour qualifier les polices d’écriture, bien qu’il existe en fait quelques différences. Par exemple :

 

  • Arial. Il s’agit de la police d’écriture (ou police de caractères).

  • Arial 75 Bold. Il s’agit de la fonte. La fonte définit les particularités de corps, de style et de graisse (75 Bold, dans ce cas précis) au sein d’une même police d’écriture (Arial).

 

À chaque type de police son style.

On utilise différentes polices d’écriture pour ajouter du style et donner le ton à un document imprimé, à une page, ou à des contenus web.

 

Pour ce qui est du choix du type de police, il devra se faire en tenant compte du texte, de l’effet de style recherché, de la cible, et du support de communication. En effet, suivant le support utilisé, certaines polices peuvent affecter la bonne lisibilité.

 

Un mot sur la charte graphique et ses différentes polices.

Notons que dans la majorité des cas, les marques et entreprises utilisent deux à trois polices d’écriture différentes pour leur communication. Ces polices sont définies en amont dans la charte graphique, ce qui permet d’assurer une cohérence visuelle entre tous les supports et de renforcer l’image de marque.

Quelles sont les différentes polices d’écriture ?

Il existe différentes familles, ou plutôt, grands types de polices d’écriture. Et lorsque l’on s’intéresse à la typographie, il est bon de savoir les reconnaître. Voici une liste des principaux types de police d’écriture et leurs spécificités.

 

Les polices serif (ou polices à empattements).

Les polices serif sont des polices d’écriture qui comprennent des empattements. Ces derniers sont des traits supplémentaires que l’on trouve aux extrémités des traits formant les lettres.

 

Il est bon de savoir que ce type de police englobe de nombreuses sous-familles, comme les Didones et les Garaldes, entre autres.

Exemples de police serif

Ces polices communiquent la tradition, l’élégance, la confiance, la sophistication, l’authenticité, l’histoire et l’intégrité.

 

Les polices sans serif (ou polices sans empattements).

Également appelées polices linéales, ou encore caractères bâton, les polices sans serif sont des polices dépourvues d’empattements. Tout comme les polices serif, les polices sans serif englobent d’autres sous-familles.

Exemple de police sans serif s’appelle « Sargasso »

Les sans serif évoquent le minimalisme, la clarté, la modernité et l’avant-gardisme. C’est le type de police qui offre la plus grande lisibilité, du fait de l’absence de fioritures.

 

Il est possible, et même conseillé, d’associer dans un même document une police à empattements (dans les titres par exemple) avec une police sans empattements (pour le corps du texte). Plus de conseils pour combiner les polices d’écriture ici.

 

Les polices slab-serif (ou polices égyptiennes).

Les polices slab-serif se rapprochent des polices serif. Elles sont en effet également pourvues d’empattements, mais ceux-ci sont beaucoup plus épais. Ils forment comme des blocs aux extrémités des caractères.

Exemple de police slab-serif sur arrière-plan noir

Ce type de police véhicule des notions de stabilité, de confiance, de force, et de sécurité.

 

Les polices scripts (ou polices cursives).

Nous sommes ici sur un style de police beaucoup plus naturel, se rapprochant de l’écriture manuscrite. Bien qu’il soit particulièrement adapté à certains secteurs, il faut être particulièrement regardant en utilisant ce type de police. Il peut en effet compliquer la lecture du texte, en fonction de la taille et du support.

 

Évitez de les utiliser pour le corps de texte. Ces polices sont davantage utilisées pour la création d’affiches, de logos, ou encore de couvertures de livres, entre autres.

Exemple de police script dit « wild soul »

Par leurs courbes, ces polices communiquent la liberté, la douceur, la créativité, et le raffinement.

 

Les polices monospaces.

Dans ce type de police, également appelée police à chasse fixe ou police à espacement fixe, tous les caractères occupent un espace horizontal identique. Ce qui n’est pas le cas dans la majorité des polices actuelles, où les lettres courtes (comme le i ou le u) occupent moins d’espace (en largeur) que d’autres lettres (comme le m ou encore le w). 

Machine à écrire et police monospace dit « what do you think ? »

Comme dans les polices monospaces, toutes les lettres occupent la même largeur, la lisibilité est donc particulièrement facilitée.

 

Les polices monospaces ont souvent un côté vintage rappelant les vieilles machines à écrire ou les vieux ordinateurs. Elles sont à utiliser avec parcimonie, du fait de leur style peu naturel.

 

Les polices décoratives (ou polices spéciales).

On parle également de polices fantaisies pour parler des polices décoratives et...tout est dans le nom ! Ici, les règles habituelles de la typographie sont détournées pour mettre l’accent sur l’originalité. 

Exemple de police décorative en orange et rose

Elles sont souvent conçues autour d’un thème spécifique et sont idéales pour communiquer une valeur ou une idée donnée. Elles sont adaptées à la création de logo et d’affiches, mais sont déconseillées pour les corps de texte.

Quelles sont les polices d’écriture les plus utilisées ?

Dans les mondes du graphisme, de l’imprimerie et du marketing, certaines polices ont plus la côte que d’autres.

 

Helvetica.

Helvetica est une police sans serif sobre et facile à marier avec tout un tas d’autres polices.

 

Il s’agit d’une police d’écriture si intemporelle et neutre que de grandes marques internationales n’ont pas hésité à tout miser dessus et à en faire la base de leur logo.

 

On pense notamment aux marques :

 

  • Jeep
  • The North Face
  • Scotch
  • Fendi
  • WhatsApp

 

Bodoni et Didot.

Côté polices à empattements, les typographies des familles Bodoni et Didot sont particulièrement appréciées.

 

À la fois classiques et audacieuses, elles sont idéales pour les marques souhaitant évoquer la mode et l’élégance et qui souhaitent asseoir leur notoriété dans le temps. Elles sont utilisées par :

 

  • Vogue (Bodoni)
  • Calvin Klein (Bodoni)
  • Georgio Armani (Didot)
  • Zara (Didot)

 

Univers.

La police d’écriture Univers est aussi particulièrement vue sur le web et elle séduit beaucoup de marques. Il faut dire que cette police sans serif à la particularité d’être parfaitement lisible, sans pour autant tomber dans la géométrie parfaite.

 

C’est une police polyvalente et qui ne manque pas de style malgré sa simplicité. Elle s’adapte à la majorité des cibles et des cultures, ce qui en fait une police idéale pour les marques internationales comme :

 

  • Ebay
  • Unicef
  • Western Union
  • FedEx

Quelle couleur choisir pour sa typographie ?

Si le choix des polices d’écriture dans les créations graphiques et la communication visuelle à une grande importance, il n’en est pas moins du choix des couleurs.

Exemple de police décorative en violet, bleu, orange et rouge sur arrière-plan noir

L’importance des couleurs.

On délivre l’essentiel d’un message avec des mots, certes, mais de nombreuses choses peuvent aussi être véhiculées au travers des couleurs.

 

On parle notamment de psychologie des couleurs, à savoir, l’interprétation que chacun peut avoir des couleurs. Bien sûr, chacun peut être différemment inspiré par telle ou telle couleur, car de nombreux facteurs personnels modèlent nos interprétations de celles-ci.

 

Pour autant, il existe de grandes tendances. On parle de symbolisme des couleurs. Voici quelques exemples :

 

  • Le bleu. Il inspire le calme, la sérénité, la neutralité, la confiance, la modernité, les nouvelles technologies.
  • Le vert. Il évoque la santé, la liberté, la nature. Une couleur idéale pour tout ce qui touche de près ou de loin à l’environnement.
  • Le rouge. Il communique la puissance et appelle à l’action. Il évoque aussi l’amour.

 

Couleurs et typo : trouver le bon combo.

La symbolique des couleurs n’est pas le seul élément à prendre en compte à l’heure de choisir les couleurs de ses différents types de polices. Ainsi, veillez à :

 

  • Respecter la charte graphique. Si vous êtes chargé de concevoir du contenu pour une marque ou entreprise, il y a fort à parier qu’elle dispose d’une charte graphique. Il est essentiel alors de suivre les règles de typographie et de couleurs énoncées dans celle-ci.
Exemple de charte graphique
  • Favoriser la lisibilité. Il est important de choisir la couleur de la police en fonction du support sur lequel sera présenté le texte. Ici, misez tout sur le contraste. Pour des affiches et autres grands formats, essayez de jouer avec les couleurs complémentaires pour vos polices.

 

  • Tenir compte de la longueur du texte. Pour les longs textes, privilégiez le noir ou gris anthracite sur du blanc ou blanc cassé. Une couleur vive fatiguerait rapidement la vue lors de la lecture.
Exemple de police multicolore pour « kids »
  • Choisir les couleurs en fonction du secteur et des cibles. Certaines couleurs sont plus adaptées que d’autres à certains secteurs et cibles. Le noir, le violet et le doré pour le secteur du luxe par exemple, ou encore le gris et le bleu pour les nouvelles technologies.

Comment modifier une police d’écriture avec Adobe.

Adobe met un point d’honneur à fluidifier le travail des polices d’écriture. Voici comment accéder, activer et modifier les polices pour vos conceptions sur Adobe Illustrator :

 

Comment accéder aux polices d’écriture ?

 

  1. Tapez votre contenu à l’aide de l’outil Texte (vous pouvez utiliser du texte Lorem Ipsum).
  2. Dans la partie haute de l’écran, cliquez sur Fenêtre > Texte > Caractère.
  3. Cliquez sur le menu déroulant afin de pouvoir choisir la famille de polices.

 

Comment visualiser en temps réel les polices d’écriture ?

 

  1. Sélectionnez un extrait de votre texte sur le plan de travail.
  2. Passez votre souris sur le nom d’une police dans la liste disponible dans le panneau Caractère.

 

Comment ajouter une nouvelle police d’écriture ?

La bibliothèque en ligne Adobe Fonts propose un grand choix additionnel de polices d’écriture. Pratique pour les besoins spécifiques. Notez qu’il est possible de parcourir et d’activer ces nouvelles polices directement depuis Adobe Illustrator : 

 

  1. Rendez-vous dans le panneau Caractère.
  2. Cliquez sur Trouver davantage.
  3. Explorez les polices présentées, portez votre choix, et cliquez sur l’icône Activer, à proximité de la police.
  4. L’icône Activer affichera une coche dès que la police est prête à être utilisée.

 

Notez qu’une fois qu’une nouvelle police est activée, celle-ci est disponible dans toutes les autres applications Creative Cloud.

 

En savoir plus sur la gestion des différentes polices d’écriture sur Adobe Illustrator.

Exemple du branding avec polices différentes

Polices d’écriture : questions fréquentes.

Quelle est la police la plus facile à lire ?

Bien qu’il n’y ait pas de réels consensus au sujet de la police la plus facile à lire, certains choix sont plus populaires que d’autres. Parmi les plus lisibles, nous pouvons citer : Helvetica, Georgia, Open Sans, et Futura. Notez que pour les personnes dyslexiques, les polices les plus adaptées sont les polices de type sans serif et monospaces.

Quelle est la police de caractères la plus élégante ?

Pour trouver la police de caractères la plus élégante, c’est du côté des polices à empattements (serif) qu’il faut aller chercher. Les polices à empattements sont, en effet, particulièrement utilisées par les marques de mode et le secteur du luxe. Didot, Bodoni, ou encore EB Garamond sont des choix sûrs lorsque l’on veut traduire l’élégance.

Quelle est la police qui prend le plus de place ?

Le types de police qui prennent le plus de place sont les polices à chasse fixe (polices monospaces). Ce type de police à la particularité de ne pas occuper un espace qui soit proportionnel à la lettre. Toutes les lettres occupent une largeur identique. Parmi les plus connues dans ce type de police, on compte Courier New ou encore Lucida Console.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Plan général d’un paysage urbain

Qu’est-ce qu’un plan général ?

Les plans généraux sont essentiels pour indiquer où et souvent quand l’action a lieu.

Illustration vectorielle d'un guépard une nuit de pleine lune.

Qu'est-ce que l'art vectoriel ?

Découvrez tous les secrets de la création d'œuvres d'art et d'illustrations avec ce format de fichier adaptable.

Dessin à l'encre d'arbres dans le brouillard.

Se démarquer grâce à l'encre

Explorez la subtilité et la puissance du dessin à l'encre grâce à ces conseils et techniques.

Croquis au crayon de la silhouette de la ville de New York

Essayer le croquis au crayon

Pour la plupart des artistes, le croquis au crayon est une première étape essentielle. Découvrez comment cette compétence peut améliorer votre démarche artistique.