Accessibilité
Adobe
Identification Politique de confidentialité Mon Adobe

OpenType

OpenType® est un nouveau format de police multiplate-forme, développé conjointement par Adobe et Microsoft. Adobe, qui a d’ores et déjà converti l’intégralité de sa typothèque dans ce format, propose plusieurs milliers de polices OpenType.

Les deux principaux atouts du format OpenType résident dans sa compatibilité multiplate-forme (un seul et même fichier de polices exploitable sur les postes de travail Macintosh et Windows) et sa prise en charge de jeux de caractères et de fonctions de présentation très étendus, qui offrent de meilleures capacités linguistiques et un contrôle typographique évolué.

Le format OpenType est une extension du format TrueType SFNT qui gère également les données des polices Adobe® PostScript® et des fonctions typographiques inédites. Les noms de fichier des polices OpenType contenant des données PostScript, comme celles de la typothèque Adobe, possèdent l'extension .otf, tandis que les polices OpenType de type TrueType portent l'extension .ttf.

Les polices OpenType prennent en charge les jeux de caractères étendus et offrent des fonctions de présentation spécifiques, garantissant ainsi un support linguistique étendu et un contrôle typographique évolué. Ces fontes se distinguent par le terme "Pro", qui fait partie de leur nom et est repris dans le menu Polices des différentes applications. Vous pouvez les installer et les utiliser avec les polices PostScript Type 1 et TrueType.


Fichier de polices multiplate-forme

Une police OpenType utilise un seul et même fichier pour l'ensemble des données vectorielles, métriques et bitmap, ce qui simplifie la gestion des fichiers. Par ailleurs, un même fichier de polices fonctionne à la fois sur Macintosh et Windows. Résultat : vous pouvez transférer vos fichiers de polices d'une plate-forme à l'autre, en bénéficiant d'une portabilité interplate-forme sensiblement accrue pour les documents contenant du texte.

Diagramme multiplate-forme

Les données bitmap, métriques et vectorielles sont regroupées dans un même fichier de polices OpenType multiplate-forme, d'où une gestion simplifiée des polices.

Remarque concernant l'installation : les polices OpenType achetées et téléchargées sur le site web d'Adobe sont au format .zip et peuvent être décompressées avec WinZip sous Windows et StuffIt Expander™ sous Macintosh.

Meilleure gestion des langues

Fondées sur Unicode, système international de codage des caractères sur deux octets couvrant quasiment tous les alphabets du monde, les polices OpenType simplifient la typographie multilingue grâce à l'intégration de jeux de caractères multilingues dans une même police. Toutes les polices Adobe au format OpenType incluent les caractères latins standard utilisés dans les pays occidentaux ainsi que plusieurs caractères internationaux, notamment les symboles "environ", litre et euro. Les polices Adobe OpenType Pro intègrent par ailleurs un éventail complet de caractères accentués pour les langues d'Europe centrale, orientales et baltes (turc et polonais notamment). Nombre de polices professionnelles incluent également des compléments pour les alphabets cyrillique et grec.

Cyrillique

Grâce à OpenType, les créateurs de polices peuvent garantir une meilleure prise en charge des langues.

Typographie sophistiquée

Auparavant, une police Western PostScript se limitait à 256 glyphes, obligeant l'utilisateur à installer et gérer au moins deux polices de même style pour avoir accès à des caractères "spécialisés". OpenType simplifie considérablement la gestion des polices et le flux de production éditorial en veillant à ce que tous les glyphes nécessaires à un document donné figurent dans un fichier de polices multiplate-forme, du début à la fin. Les polices OpenType pouvant contenir plus de 65 000 glyphes, un fichier de polices unique peut regrouper nombre de glyphes non standard : chiffres elzéviriens, petites capitales, fractions, lettres ornées, indices supérieur et inférieur, caractères de titrage, variantes contextuelles et stylistiques ainsi qu'un éventail complet de ligatures.

À l'origine, le dessin de certains caractères d'excellente qualité pouvait varier selon les tailles d'impression. Plusieurs polices OpenType d'Adobe incluent quatre variantes optiques différentes : légende, normal, sous-titre et titre. Appelées « optiques », ces variantes ont été optimisées pour une utilisation avec des corps spécifiques. Bien que les plage de corps disponibles varient selon la famille, elles se présentent comme suit : légende (6 à 8 points), normal (9 à 13 points), sous-titre (14 à 24 points) et titre (25 à 72 points).

Répertoire de fichiers

En raison des contraintes liées aux technologies précédentes, la prise en charge des jeux de caractères « spécialisés » et de plusieurs langues nécessitait des fichiers de polices distincts. Les polices OpenType offrent davantage de fonctions typographiques en regroupant des jeux de caractères de base et spécialisés avec de nombreux glyphes supplémentaires dans un même fichier.

Gestion des fonctions OpenType

La distinction entre caractères et glyphes est au cœur des débats sur la gestion des fonctions OpenType. Selon la norme Unicode, les caractères sont des codes désignant les plus petites unités sémantiques d'une langue, telles les lettres. Les glyphes sont les formes spécifiques que peuvent revêtir ces caractères. Un caractère peut correspondre à plusieurs glyphes. Ainsi, le « a » bas de casse, la petite capitale « a » et une variante ornementale bas de casse du « a » forment le même caractère mais trois glyphes distincts. Un glyphe peut également représenter plusieurs caractères, comme dans le cas de la ligature « ffi », qui correspond à une série de trois caractères : f, f et i.

Les fonctions de présentation d'OpenType sont très utiles pour positionner ou remplacer des glyphes. À chaque caractère correspondent un glyphe et un comportement de positionnement par défaut. L'application de fonctions présentation à des caractères peut donc modifier leur positionnement ou les remplacer par d'autres glyphes. Par exemple, l'application de la fonction petites capitales à un « a » remplace le glyphe bas de casse habituel « a » par le glyphe petite capitale « a ». Pour que les utilisateurs finaux puissent accéder aux glyphes de substitution d'une police OpenType Pro, une application fournit une interface qui permet d'appliquer les fonctions de présentation OpenType au texte. Les applications incompatibles avec Unicode ou les fonctions de présentation OpenType avancées peuvent néanmoins bénéficier des jeux de glyphes élémentaires des polices OpenType Pro, analogues aux jeux de glyphes des polices PostScript Type 1 actuelles.

Glyphes

Le caractère bas de casse « a » peut être représenté par plusieurs glyphes dans une police OpenType.

OpenType et applications Adobe

Bien que la plupart des applications Macintosh et Windows soient compatibles avec OpenType via ATM Light ou un système d'exploitation natif, Adobe InDesign® et Adobe Photoshop® ont été les premières applications Adobe à gérer les fonctions OpenType évoluées (pour plus d'informations sur la prise en charge assurée par chaque application, reportez-vous au Guide de l'utilisateur OpenType). À l'avenir, d'autres applications Adobe devraient suivre le même chemin. Grâce à InDesign et d'autres applications compatibles OpenType, il est possible d'activer les fonctions de présentation OpenType propres au remplacement automatique des glyphes dans une police OpenType. Nombre de ces fonctions de présentation OpenType (ligatures automatiques, petites capitales, lettres ornées et chiffres elzéviriens) sont accessibles via le menu OpenType de la palette Caractère d'InDesign. Vous pouvez également sélectionner manuellement tous les glyphes de substitution des polices OpenType par le biais de la palette Insérer des glyphes.

Menu de fichiers

Dans Adobe InDesign, vous pouvez remplacer automatiquement les ligatures et les chiffres elzéviriens d'une police OpenType dans votre document en sélectionnant l'option de menu appropriée.

Tableau des glyphes

Adobe InDesign vous permet de sélectionner et d'insérer une variante de glyphe d'une police OpenType à l'aide de la palette Insérer des glyphes.



Outils de recherche de police

 

Parcourir les polices alphabétiquement

 

Parcourir les polices par catégorie

Polices par styles
Style Index
Blackletter
Brush
Calligraphic
Casual
Chiseled
Contrast – High
Contrast – Low
Copperplate
Engraved
Geometric
Handtooled
Handwritten
Heavy
Initials
Inline
Light – Thin
Mono
Narrow
Ornaments
Outline
Picture
Script
Stencil
Swashes
Wide
Woodcut
Polices par types d’utilisation
Use Index
Advertise
Announcements
Annual Reports
Architecture
Awards
Banners
Body Text
Business Cards
Catalogs
Dictionaries
Greeting Cards
Headlines / Titles
Invitations
Logos
Manuals
Maps
Menus
Music
New Releases
Newsletters
Packaging
Phone Directories
Resumes
Schedules
Signage
Small Settings
Video Titling
Web Pages
Polices par thèmes
Theme Index
Cartoon
Children
Classical
Computer
Contemporary
Decorative
Distressed
Dynamic
Elegant
Futuristic
Historical
Humorous
Industrial
Informal
Novelty
Old West
Primitive
Retro
Scary
Sexy
Classification des polices
Classification Index
Adobe Originals
Arabic
Blackletter
Capitals
Computer Related
Cyrillic
Cyrillic Extended
Decorative/Display
Didone
Expert
Garalde
Glyphic
Greek
Gujarati
Gurmukhi
Hebrew
Inline
Japanese
Korean
Mathematical
Mono
OpenType Pro
Opticals
Ornaments
Phoenetic
Sans Serif
Small Caps/Old Style
Script
Slab Serif
Swash
Symbol
Tamil
Thai
Transitional
Venetian
Créateurs de polices
Designers Index
Akira Kobayashi
Alan Blackman
Carl Crossgrove
Carol Twombly
Christopher Slye
Cleo Huggins
Craig Frazier
David Březina
David Siegel
Fernando Mello
Fiona Ross
Jeremy Tankard
Jim Parkinson
Jim Wasco
Joachim Muller-Lance
John Benson
John Hudson
Jovica Veljovic
Joy Redick
Julian Waters
Lance Hidy
Laurie Szujewska
Lynne Garell
Mario Feliciano
Mark Jamra
Masahiko Kozuka
Michael Harvey
Michael Want
Min Wang
Paul D. Hunt
Richard Lipton
Rick Cusick
Robert Slimbach
Ryoko Nishizuka
Tim Holloway
Timothy Donaldson
Thomas Phinney
Viktor Solt-Bittner