Comment mixer sa musique : conseils & techniques de pros.

Le mixage de musique fait partie intégrante de la création musicale. C’est une étape essentielle permettant de mettre en valeur chacun des instruments et des voix d’un morceau. Ne vous demandez plus comment faire un mixage de musique, suivez plutôt les conseils des experts du son partenaires d’Adobe.

Close up of audio sound board with finger adjusting settings.

Mixage de musique : en quoi est-ce indispensable ?

La musique est un langage et un art universel. Mais avant qu’un morceau puisse être joué sur des enceintes, il convient de s’assurer que tous les instruments et les effets sonnent de manière cohérente et harmonieuse. Après tant d’heures passées en production, il serait en effet dommage qu’une ligne de basse ait un volume trop faible ou qu’un violon soit trop dans les aigus. C’est là tout l’intérêt et l’importance du mixage de musique.

 

Bien qu’il s’agisse souvent d’une phase méconnue de la création musicale, le mixage fait partie intégrante de la création musicale, et il doit se faire avant le mastering.

Audio workstation from above, with person playing piano with sound equipment and computers.

Un morceau est constitué de pistes individuelles, généralement, une pour chaque instrument et chaque voix. Le mixage vise à parfaire les différentes pistes séparément et de « mélanger » celles-ci pour créer une composition finale les mettant toutes en valeur. Cela permet de s’assurer que l’ensemble est cohérent, harmonieux, et agréable à l’oreille. Un travail faisant souvent la différence entre un son amateur et un morceau au rendu professionnel.

 

Continuez votre lecture pour découvrir comment faire un mixage de musique.

Recording studio with audio equipment and piano arranged.

Le matériel et les outils nécessaires pour le mixage de musique.

Lorsque l’on souhaite faire de la production et du mixage, il faut disposer d’un minimum d’équipement et parfois même, d’un espace entier alloué à ce travail. Créer son propre studio d’enregistrement peut en effet devenir indispensable si vous souhaitez en faire votre profession (ou si avez un certain penchant pour les gros claviers et les enceintes encombrantes).

Audio mixing software display showing multiple sound wave frequencies.

Cependant, l’avantage avec le mixage de musique électronique (comprenez ici la musique assistée par ordinateur et non le genre musical), c’est que l’on peut produire un morceau de qualité professionnelle avec, au final, peu d’équipement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on voit de plus en plus de “bedroom producers” sur la scène actuelle.

 

Autre avantage et non des moindres : vous n’avez pas besoin d’un programme de mixage de musique en tant que tel. Le logiciel utilisé pour la création du morceau (le DAW, pour Digital Audio Workstation, ou station de travail audionumérique en français), dispose généralement de tous les outils et effets pour un mixage de qualité.

Screenshot of stereo input audio waves in audio mixing program.

L’équipement nécessaire au mixage de musique.

  • Un DAW : soit un logiciel qui vous permette de produire et de mixer plusieurs pistes (ou sources sonores)
  • Des modules tiers (aussi appelés plugins ou VST)
  • Des enceintes de monitoring
  • Un casque audio
  • Une table de mixage (facultative)
  • Un contrôleur midi, aussi appelé clavier maître (facultatif) 
  • Une carte son (facultative)
  • Un microphone (facultatif)

Les boutons, outils et effets utiles en mixage de musique.

  • Les faders
  • Les boutons Pan (Pan Knobs)
  • L’égaliseur (Equalizer, ou EQ)
  • Des compresseurs
  • Des effets de saturation
  • Des effets de delay
  • Des effets de reverb (ou réverbération)

Mixage de musique : les choses à faire et les erreurs à éviter.

Ne vous demandez plus comment faire un mixage de musique et par où commencer. Suivez plutôt ces conseils et astuces pour faire vos premiers pas ou revoir vos bases :

Connaître les bases du mixage de musique. 

Le mixage ne se résume pas à ajuster le volume sonore de chaque instrument. Les ingénieurs du son doivent également gérer ce que l’on appelle le panning (le panoramique en français). Cela consiste à placer et à étirer chaque instrument dans le spectre sonore, tout en maintenant un volume satisfaisant.

 

Il faut également régler les différentes fréquences (comme les graves et les aigus) avec un égaliseur (EQ), et ce, indépendamment pour chaque instrument. Puis vérifier ensuite que tout se mélange à la perfection dans le morceau. 

 

Le mixage comprend aussi la gestion de différents effets sur chaque piste, comme la réverbération, parmi tant d’autres. 

Acquérir une compréhension de base de ces concepts et savoir les utiliser dans un programme de mixage de musique est primordial.

Ajuster les fréquences et les volumes.

En mixage de musique, c’est absolument indispensable. Même les meilleurs plugins de compression et d’égalisation ne vous seront pas d’une grande aide si vous partez avec des pistes ayant des volumes qui changent du tout au tout.

 

L’effet Normaliser d’Adobe Audition peut être extrêmement utile à cette étape du mixage. Il permet de définir un volume de crête afin de ramener tous les sons à un niveau constant, permettant ainsi d’éviter d’avoir des passages trop faibles ou trop forts dans le morceau final.

Abuser de la réverbération et d’autres effets.

La réverbération consiste à faire « résonner » un instrument pour que le son de celui-ci perdure. De nombreux instruments ont déjà un effet de réverbération naturel (on pense notamment aux instruments acoustiques comme la guitare).

 

Une erreur que beaucoup de débutants en mixage de musique font est d’abuser de l’effet réverbération sur leurs pistes. Le problème avec trop de réverbération, c’est que le morceau global perd en dynamisme, il devient « flou » et un peu trop « aérien ».

 

Cela peut être un parti-pris artiste, certes, mais la surutilisation de la réverbération est, dans la majorité des cas, à proscrire. Surtout pour le mixage de musique électronique, de techno, ou encore de hard rock, où chaque instrument gagne à être incisif et où la batterie et la basse ne doivent pas être éteintes par la réverbération mise sur d’autres instruments.

 

Notons en revanche que l’effet de réverbération est particulièrement utile sur les voix et les chœurs.

 

Quoi qu’il en soit, veillez à utiliser la réverbération et d’autres effets avec modération, mais aussi à bien choisir les instruments et pistes sur lesquels les appliquer, notamment en fonction du genre musical de votre morceau.

Exagérer sur les basses et les aigus.

Le réglage des sons graves (les basses) et des sons aigus est un grand volet du mixage de musique, et certainement l’un des plus importants. Pour autant, les erreurs d’ajustement de basses et d’aigus sont fréquentes et vite arrivées.

 

S’assurer du bon équilibre entre les fréquences basses et aigues pour chaque instrument est indispensable. Une musique peut sembler très agaçante à l’oreille si elle comporte trop d’aigus et très étouffée si elle comporte trop de fréquences basses. 

 

Le bon ajustement de ces fréquences permet aussi de s’assurer que le son d’un morceau soit qualitatif et ce, peu importe la source d’émission. Le mixage de musique et le mastering servent également à cela : le morceau doit avoir un bon rendu, qu’on l’écoute depuis un autoradio, depuis le système son d’un festival ou encore via de simples écouteurs.

Comment mixer sa musique : le guide étape par étape.

1. Préparer le morceau dans votre DAW.

Trier et renommer les pistes.

Si ce n’est pas déjà fait, veillez à ce que chaque piste soit clairement renommée (avec le nom de l’instrument utilisé par exemple). En plus de cela, vous pouvez colorer les pistes par grands types d’instruments. Cela vous aidera par la suite pour reconnaître facilement et en un coup d’œil vos différentes pistes.

Faire des groupes de pistes (bussing).

Afin de fluidifier votre travail de mixage de musique, nous vous conseillons de regrouper vos pistes (on parle de bus pour définir ces groupes de pistes). Vous pouvez notamment regrouper tous les éléments de votre batterie (caisse claire, cymbale, etc.) pour un faire un bus « batterie ». Vous pourrez ainsi appliquer certains changements et effets à l’ensemble des pistes composant la batterie, ou à certaines seulement et travailler tantôt sur des pistes individuelles, tantôt sur des groupes de piste.

2. Écouter le morceau brut et prendre des notes.

Écoutez votre morceau attentivement pour en identifier les forces et les faiblesses. Certains instruments sont-ils étouffés par d’autres ? Quelles pistes doivent être ajustées en termes de volume et de fréquences ? Quels instruments paraissent trop aigus ? 

 

Prenez des notes sous forme de liste sur ce qui doit être fait. Et n’hésitez pas à faire écouter votre morceau brut à vos amis également. Nous n’avons pas tous la même oreille et il peut parfois être bon d’avoir un avis extérieur.

3. Équilibrer les volumes.

C’est la phase la plus importante quand il s’agit du mixage de musique. 

 

Chaque instrument doit avoir le bon volume et la juste place avant que vous ne puissiez aller plus loin dans le mixage de la musique. Ici, nul besoin de plugin, c’est avec les faders qu’il faudra ajuster les volumes de chaque piste ou des bus.

4. Peaufiner le panoramique.

Ici, il s’agit d’éviter que toutes vos pistes soient centralisées. Il convient alors d’étendre vos instruments à droite ou à gauche. C’est le principe de la stéréo, une notion indispensable pour apporter du dynamisme à un morceau.

5. Nettoyer les fréquences de chaque piste.

Votre morceau contient de nombreuses pistes et certaines plages de fréquences peuvent donc être encombrées.

 

À l’aide de l’égaliseur, commencez par baisser les fréquences inutiles sur certaines pistes. Notez que les basses fréquences devraient essentiellement être occupées par la basse et la batterie. Nettoyez donc les fréquences des autres pistes en conséquence. Cela permettra de libérer de l’espace et d’éviter que trop de pistes se chevauchent sur les mêmes fréquences. 

6. Appliquer des effets.

Nous arrivons à l’une des étapes les plus créatives du mixage de musique. Les étapes précédentes consistaient à apporter de la clarté au morceau. Cette partie vise à lui donner son caractère unique ! 

 

Utilisez la compression sur certains éléments de la batterie comme la grosse caisse, mais aussi sur la basse, pour rendre ceux-ci plus « tranchants ». 

 

Ensuite, ajoutez de la reverb et du delay sur certains autres instruments ou encore sur des voix. Mais nous ne le répéterons jamais assez : évitez d’en abuser.

7. Recommencer, encore et encore.

Un mixage ne sera jamais parfait du premier coup et vous vous en rendrez vite compte lorsque vous passerez de vos enceintes de monitoring à une autre source audio. C’est le parfait crash test : écoutez votre morceau mixé dans votre voiture, avec vos écouteurs, etc. Prenez de nouveau des notes sur ce qui pourrait être amélioré et… Répétez toutes ces étapes jusqu’à ce que vous atteigniez le son désiré.

Techniques et astuces de pros pour le mixage de musique.

Prenez du recul.

“Lorsque vous commencez à identifier quels sont les éléments importants d’un morceau, vous pouvez déjà plus ou moins établir où situer les pistes, trouver un équilibre pour chaque instrument, et la manière dont ils devraient interagir les uns avec les autres.”
Peter Rodocker

Ne négligez pas l’agencement du studio.

La disposition de vos haut-parleurs et l’agencement du reste de votre studio a toute son importance. Un studio correctement agencé contribuera grandement à la réussite de votre mixage de musique.

“La pièce dans laquelle vous êtes est une extension du son que vos haut-parleurs émettront.”
Gus Berry

Faites preuve de créativité.

Les règles et techniques en mixage de musique ne sont pas absolues et servent simplement de guidance pour les débutants. Les professionnels de la musique et les ingénieurs du son savent que c’est dans l’expérimentation et la créativité que l’on puise pour réussir son mixage.

Entrainez-vous.

On peut se sentir quelque peu dépassé quand on débute en mixage. La clé est donc de prendre son temps. Concentrez-vous d’abord sur l’apprentissage des étapes mentionnées ci-dessus, puis trouvez votre propre rythme. Et surtout, n’arrêtez jamais de vous entraîner.

 

En mixage de musique, il n’y a pas vraiment de mauvaise façon de faire. Au final, la seule chose qui pourrait vous porter préjudice est de ne pas pratiquer.

Comment faire un mixage de musique avec Adobe Audition ?

Que vous soyez débutant en mixage audio ou professionnel confirmé, Adobe Audition dispose de tous les outils nécessaires pour créer des mix au rendu impeccable, notamment grâce à des fonctions de mixage de musique automatiques. 

 

Afin de développer les compétences de base qui vous aideront par la suite à mieux comprendre le mixage, commencez par apprendre à enregistrer et à éditer de la musique avant de vous attaquer au mixage audio ou encore avant de mixer la musique pour l’adapter à une vidéo.

Comment mixer : questions fréquentes.

Quel logiciel pour le mixage audio ?

Généralement, le logiciel utilisé pour la production de votre musique dispose aussi de toutes les fonctions dont vous pourriez avoir besoin pour le mixage de celle-ci.  De nombreuses stations de travail audionumérique (ou DAW, pour Digital Audio Workstation) existent aujourd’hui pour les débutants et les professionnels. 

Comment mixer les guitares ?

La guitare, qu’elle soit acoustique ou électrique, est un instrument particulièrement riche en sons. Elle couvre une large gamme de fréquences, des basses aux aigues. Afin de faire ressortir toute la beauté de l’instrument, il convient d’abord d’en régler le volume général. Ensuite, coupez les fréquences indésirables et inutiles qui encombrent la piste avec un égaliseur. Ce n’est qu’après ces étapes que vous pourrez juger de la nécessité d’appliquer des effets sur la guitare.

Comment mixer plusieurs chansons ?

Vous devez avoir à votre disposition un logiciel d’édition audio à même de fusionner plusieurs pistes. Certains filtres et effets peuvent aussi être particulièrement utiles afin de mixer plusieurs morceaux. Adobe Audition comprend toutes les fonctions nécessaires et bien plus. Avec son interface intuitive et la multitude d’options, Audition s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux professionnels.

Comment choisir son morceau pour le mixer ensuite ?

Cela dépend de nombreux facteurs. Vous pouvez être commissionné pour un mix, et auquel cas, le choix s’imposera à vous (en fonction du brief ou encore du public qui entendra le mix). Dans les autres cas, l’idéal est de choisir un morceau qui vous parle, dans un genre musical que vous connaissez bien, et surtout, un morceau que vous avez entendu maintes et maintes fois. 

Les professionnels du mixage de musique partenaires d’Adobe.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Microphone à bras articulé dans un studio d’enregistrement de podcasts

Acquérir les bases du podcast

Apprenez les principes de base de ce média audio à succès.

Lignes d’ondes néon pourpres et roses

Trouver la meilleure application DAW pour vos besoins audio

Apprenez à sélectionner la plateforme de mixage musical ou de podcast qui convient le mieux.

Cliché de la configuration d’un studio d’enregistrement à domicile

Monter un studio d’enregistrement à domicile

Enregistrez vos podcasts depuis chez vous. Inutile d’avoir accès à un studio d’enregistrement professionnel quand on peut travailler avec une appli conçue pour enregistrer comme les pros depuis son domicile.

Mixage musical dans un studio d’enregistrement

Trouver le meilleur type de format audio

Avec ou sans perte ? Compressé ou non compressé ? Trouvez le format audio qui répond le mieux à vos besoins.