Idées de court-métrage : trouvez l’inspiration pour raconter une histoire.

Un bon court-métrage pourrait bien être votre porte d’entrée vers l’univers du cinéma. Découvrez comment puiser dans votre inspiration et passer de l’idée de scénario aux festivals de film.

Équipe de production vidéo filmant une scène en extérieur avec un acteur qui marche dans un désert

Inspirez-vous des courts-métrages de l’univers du cinéma.

Un court-métrage peut être aussi captivant qu’un roman. De même, les bons courts-métrages contiennent les mêmes éléments narratifs que les bons longs métrages (un incident déclencheur, un conflit et une résolution), mais dans un format plus court. Chaque genre a ses formats courts : documentaire, comédie dramatique, horreur, romance, etc.

« Un court-métrage est un concentré de film. Il peux faire 2 ou 23 minutes », déclare la réalisatrice Helen Alexis Yonov. « Il vous donne une tranche de vie avec un début, un milieu et une fin qui tiennent debout. Je pense que les courts-métrages méritent notre respect, car il est difficile de créer un film porteur de sens en 8 minutes. » Un bon court-métrage peut influencer les audiences, gagner des prix aux festivals de film et devenir votre carte de visite pour décrocher un emploi dans la production cinématographique ou vidéo.

Privilégiez les courts-métrages de 15 minutes maximum pour les festivals.

Les courts-métrages ont généralement une durée de 5 à 15 minutes. Certains sont plus longs, d’autres plus courts. Les très courts font moins de 5 minutes. À partir de 50 minutes, c’est un long métrage. « Je préconise généralement une durée de moins de 15 minutes, à cause des formats imposés par les festivals de film », recommande Helen Alexis Yonov. « Et si vous avez un film captivant de 8 minutes, vous n’avez pas besoin de plus. C’est le court-métrage qui vous indique la durée nécessaire. »

 

Réfléchissez à des idées de court-métrage.

À l’instar des courtes vidéos dans l’univers du marketing, le succès d’un court-métrage dépend de l’engagement de l’audience. Sans doute plus important encore, un bon scénario de film est le fruit d’une idée qui captive d’abord le scénariste. Le but est de trouver des idées de script que vous jugez importantes, puis de déterminer comment les rendre intéressantes pour l’audience.

 

« Faites preuve d’originalité. Tenez votre audience en haleine. Et faites quelque chose qui vous parle, en tant que réalisateur », insiste Helen Alexis Yonov. « Concernant votre audience, ne vous demandez pas uniquement si untel va aimer et vous confier un poste. Faites-le aussi pour vous. »

Recherchez des idées de scénario partout où vous allez.

Les idées de film peuvent émaner de sources multiples : une conversation entendue, un beau tableau, un reportage dans la presse. Des moments importants de votre existence, des réflexions que vous vous faites sur la vie des autres ou des événements réels relatés par la presse peuvent être des sources d’inspiration pour un film.

 

Dans votre quête d’idées de film, souvenez-vous qu’il suffit de trouver une pépite. « Par exemple, vous pouvez être fasciné par un article que vous avez lu dans un magazine. Décortiquez-le pour ne conserver que cette petite pépite », conseille Helen Alexis Yonov. « L’essentiel est de dénicher la pépite dans l’histoire, ce qui fait qu’elle vous a fasciné. »

 

Laissez venir l’inspiration et vivez de nouvelles expériences, même s’il ne s’agit que de regarder un nouveau film, de lire un livre récemment paru ou de vous rendre dans un café où vous n’êtes jamais allé. À chacune de vos sorties, emportez un carnet ou utilisez l’application de prise de notes de votre téléphone afin de toujours pouvoir consigner vos idées.

Une personne assise écrit dans un cahier.

« Je trouve une histoire à l’impromptu, puis j’en écrit les grandes lignes dans l’application de prise de notes de mon téléphone », indique le réalisateur Jhosimar Vasquez. « Une fois rentré chez moi, je relis mes notes et j’essaie de développer mon idée et de la mettre en musique. »

 

Demandez-vous ce qu’il se passerait si…

Si vous avez des difficultés à tirer une histoire complète de votre expérience, posez-vous des questions et formulez des hypothèses sur les événements de votre quotidien. Et si votre ex sonnait à la porte ? Et si l’homme que vous avez vu dans le métro se rendait en fait à un rendez-vous afin de rencontrer son père pour la toute première fois ? Et si l’information que vous venez juste de lire dans la presse était relatée d’un tout autre point de vue ?

 

Laissez-vous guider par vos émotions.

Un moyen de trouver l’inspiration est de raconter des histoires en rapport avec les questions sociales qui vous préoccupent. « J’essaie de rattacher mes idées à la réalité », explique Jhosimar Vasquez. « Je sais que je suis sur la bonne voie quand j’estime devoir raconter une histoire au grand public. »

 

Essayez de trouver une émotion liée à un événement et de voir comment vous pourriez la communiquer à une audience. « Demandez-vous ce que vous voulez que les spectateurs ressentent. Partez de l’émotion que vous ressentez sur le moment. Ensuite, laissez-vous guider », recommande Jhosimar Vasquez. « Une fois, je regardais une séquence d’une fille fuyant la Syrie. Je me suis imprégné de la réalité de sa situation au point de ressentir les mêmes émotions qu’elle. Quand cela vous arrive, c’est le ticket gagnant pour produire un bon script. »

 

Un court-métrage peut vous aider à transformer un moment difficile que vous ou une autre personne avez vécu en quelque chose d’utile à autrui. « Je vois les traumatismes de ma vie. Je les vois partout, quotidiennement », confie Jhosimar Vasquez. « La réalisation est un moyen de sortir de ma zone de confort et de transformer ces traumatismes en quelque chose d’autre. »

 

Percez dans l’écriture de scénarios de courts-métrages.

Un script de court-métrage doit faire une quinzaine de pages. En général, une page d’écriture équivaut à une minute de film. Privilégiez la simplicité. Il est facile de se laisser emporter et de vouloir en faire trop dans un court-métrage. « Vous ne devez suivre qu’une seule idée, une ligne directrice », insiste Helen Alexis Yonov. « C’est comme être dans une forêt, avec tous ces sentiers que vous pouvez suivre. N’en suivez qu’un seul pour ne pas vous perdre. »

 

Personne assise à une table en train d’utiliser son ordinateur portable

Transmettez vos versions préliminaires à des personnes de confiance pour qu’elles les lisent et vous fassent part de leurs commentaires. Les critiques vous aideront à supprimer tout ce qui n’est pas directement lié à votre histoire principale. Vous n’avez cependant pas besoin de suivre tous les commentaires. Faites confiance à votre instinct quant à la manière de raconter votre histoire.

Faites connaissance avec vos protagonistes.

Plus la personnalité de vos protagonistes sera détaillée, plus il vous sera facile d’écrire sur eux. Créez une fiche de description détaillée pour tous les principaux protagonistes, même pour un court-métrage. Abordez ce processus comme un jeu de 50 questions.

Ces fiches rendront les actions et réactions de vos protagonistes plus réalistes. Par exemple, un personnage peut être distant avec son père dans une scène parce qu’il entretient des relations tendues avec lui. « Il ne s’agit pas de prévoir les réactions de votre personnage », souligne Helen Alexis Yonov. « Les dialogues viennent naturellement, car vous savez ce qu’il ressent. »

Donnez une direction artistique précise.

Tous les courts-métrages ne nécessitent pas des storyboards complets pour chaque scène, mais vous devez réfléchir à l’apparence de vos protagonistes et de vos décors. Commencez par créer une planche de tendances ou un lookbook pour vos protagonistes, vos sites et l’esthétique désirée pour votre film. Incluez vos propres photos ou des images inspirantes trouvées en effectuant vos recherches.

Une planche de tendances ou un lookbook permettra à votre équipe de mieux cerner votre vision et elle pourra ainsi vous aider à la concrétiser. Plus de détails vous pourrez fournir, mieux ce sera. « J’ai commencé à créer des planches de tendances plus détaillées, dans lesquelles je parle des ombres, de la musique, de l’éclairage, des angles, des intonations », indique Jhosimar Vasquez. « J’ai préparé une présentation de 40 pages pour mon directeur de la photographie. »

 

Financez et filmez votre court-métrage.

Trouvez un financement.

À moins de vous appeler Coppola, votre premier court-métrage sera un film indépendant. Autrement dit, vous n’aurez pas le même financement qu’un réalisateur soutenu par un grand studio ou une société de production hollywoodienne. Les petits budgets des réalisateurs novices créent une difficulté, mais elle n’est pas insurmontable.

 

« Si vous avez de l’argent, investissez dans vous. Si vous n’en avez pas, trouvez des personnes prêtes à investir dans vous et votre équipe », conseille Helen Alexis Yonov. « Ensuite, prenez votre caméra, votre iPhone ou ce que vous avez et filmez. Ce n’est pas parce qu’il vous manque 100 000, 50 000 ou 10 000 $ que vous ne devez pas filmer. »

Une équipe de production vidéo filme une scène avec une personne et ses enfants assis sur une plage.
Un réalisateur tape dans la main d’un enfant acteur sur un plateau de production vidéo sur la plage.

Images de Jhosimar Vasquez

Formez une équipe de production.

Pour percer dans l’industrie cinématographique, vous devez nouer des relations avec d’autres personnes ayant les mêmes aspirations que vous. Certaines pourront accepter de travailler gratuitement sur votre film, ou moyennant une faible rémunération, si vous leur proposez de leur renvoyer l’ascenseur. Mais ne rationnez jamais la nourriture à cause de problèmes budgétaires. « Nourrissez bien votre équipe. S’ils n’ont pas l’estomac plein, les membres de votre équipe ne seront pas heureux », affirme Helen Alexis Yonov.

 

Créez une communauté avec d’autres réalisateurs qui seront heureux de collaborer avec vous ultérieurement. Et si vous avez de la chance, vous trouverez des mentors ayant plus d’expérience que vous. « Entourez-vous de personnes qui en savent plus long que vous », recommande Helen Alexis Yonov. « Mon directeur de la photographie en sait beaucoup plus que moi sur les objectifs, la couleur et la profondeur de champ. »

 

Montez votre court-métrage.

Avec Adobe Premiere Pro, vous disposez de tout ce dont vous avez besoin pour monter votre film. Vous pouvez par exemple ajouter des transitions fluides, des séquences audio Adobe Stock et des titres professionnels. Faites tout cela depuis une seule application. Ensuite, une fois votre film terminé, exportez-le dans n’importe quel format.

 

Participez aux festivals de courts-métrages.

En vous inscrivant à un festival, vous vous fixerez un délai pour finaliser votre projet et partager votre film avec le reste du monde. De plus, les prix remportés à certains festivals peuvent également rendre votre court-métrage éligible pour les Oscars. Ces festivals incluent le Sundance Film Festival, l’Ann Arbor Festival, le Tribeca Film Festival, le LA Shorts Fest, les Hollyshorts, l’Austin Film Festival et bien d’autres encore.

 

Compilez la liste des festivals de cinéma qui vous intéressent et notez les genres qu’ils acceptent, les durées maximales, les délais d’inscription et les règles particulières pour participer. Vous pourrez ainsi leur soumettre un projet conforme dans les temps impartis.

 

Sortez de chez vous et découvrez comment concrétiser votre vision dans le format d’un court-métrage. Vous pourriez gagner un Oscar. « N’ayez pas peur d’essayer », déclare Helen Alexis Yonov. « Mais n’ayez pas peur non plus d’échouer. N’ayez pas peur de sortir de chez vous, de rassembler des amis et de filmer quelque chose. On ne sait jamais. Vous pourriez en faire un bon film. »

Contributeurs

Allez plus loin avec Adobe Premiere Pro.

Réalisez des vidéos impressionnantes pour la quasi-totalité des supports : le cinéma, la télévision et le web.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Plan général d’un paysage urbain

La prise de vue photographique pour les débutants

Apprenez à maîtriser le plan général pour réveiller vos couvertures de podcast, imaginer des arrière-plans vidéo de qualité, ou simplement pour donner un peu de contexte à vos pages web ou à vos albums photo.

Montage dans Adobe After Effects

Découvrez les images clés et pourquoi elles sont indispensables dans les animations.

Bénéficiez d’un aperçu de l’animation par image clé dans Adobe After Effects, Animate et Character Animator.

Équipe vidéo préparant le décor pour une production vidéo professionnelle

Scénarios de tournage : planification de la production cinématographique.

Découvrez ce qu’est le découpage technique d’un tournage et comment en utiliser un pour planifier et réaliser un tournage vidéo réussi.

Rose avec un corps de femme

Comprendre l'art de la photographie surréaliste

Explorez l'univers du surréalisme et découvrez comment réaliser vos propres images oniriques.

Téléchargez Adobe Premiere Pro.

Montez et produisez des vidéos pour le cinéma, la télévision et le Web, avec l’une des meilleures applications de montage vidéo du secteur.

7 jours gratuits, puis 23,99 € par mois.