Initiation à l’exposition multiple

L’exposition multiple est un moyen intéressant de repousser vos limites artistiques, notamment grâce à la flexibilité offerte par les applications de retouche d’image.

Double exposition d’une femme en transparence sur des montagnes

Une histoire brève de la double exposition

Aujourd’hui, vous pouvez facilement créer des doubles expositions à l’aide d’application de retouche photo, mais c’était plus compliqué autrefois. « Jadis, pour créer des doubles expositions, vous deviez capturer une image sur pellicule, explique Ben Long, photographe expérimenté et enseignant, puis, au lieu de remplacer ou d’avancer cette pellicule, vous deviez créer une nouvelle exposition de manière à surimprimer l’image dans l’appareil photo. À l’époque, tout le monde trouvait cet effet spécial incroyable et surréaliste. »

 

L’exposition multiple est l’un des tout premiers exemples d’effets spéciaux en photographie. C’était l’occasion de créer quelque chose d’invisible à l’œil nu. Aujourd’hui, nous avons l’habitude de voir des images retouchées, cette innovation n’en est plus une. Les doubles expositions restent néanmoins un moyen de repousser les limites de la création et d’obtenir des résultats originaux et percutants. Elles donnent souvent lieu à des images plutôt abstraites, ce qui en fait un excellent outil pour se familiariser avec la composition.

 

Formation à la photographie argentique à double exposition

Pour réussir une double exposition, il est important d’apprendre à en créer une avec la photographie argentique. Il est possible de créer une double exposition avec la photographie argentique selon deux méthodes : sur l’appareil photo ou dans la chambre noire.

 

Sur l’appareil photo

Lorsque vous tentez de créer une double exposition sur l’appareil photo, vous réalisez deux expositions sur le même morceau de pellicule. En fonction de votre appareil photo argentique, vous devrez peut-être rembobiner la pellicule avant la deuxième prise de vue si elle avance automatiquement d’une image après chaque exposition. 

 

« Vous devez être conscient que vous ne réussirez pas la double exposition du premier coup. Vous devrez effectuer plusieurs tentatives. »

 

Pour créer une exposition multiple sur l’appareil photo, vous devez superposer vos expositions. Lors du réglage de l’ouverture et de la vitesse d’obturation, tenez compte du fait que la lumière de la deuxième exposition assombrira la première. Pour éviter de surexposer la seconde image, sous-exposez les deux. Il s’agit d’un processus complexe. « Vous devez être conscient que vous ne réussirez pas la double exposition du premier coup », prévient Ben Long. Vous devrez effectuer plusieurs tentatives. » La planification est l’une des clés de la réussite de la double exposition. Prenez le temps de visualiser l’image finale et faites attention au moindre détail.

 

Capturez plusieurs images similaires en double exposition sur la même pellicule afin d’en réussir au moins une. « Vous n’aurez aucune idée du résultat avant de développer la pellicule », déclare le photographe Shawn Ingersoll.

Photo de deux silhouettes de daims avec la forêt en incrustation

Dans la chambre noire

Le processus de création d’une double exposition dans la chambre noire est légèrement différent. Il exige d’exposer plusieurs fois le papier photosensible dans l’agrandisseur (un rétroprojecteur spécialisé servant à projeter de la lumière à travers le négatif). Cette technique est un peu plus simple que celle de l’appareil photo, car vous pouvez utiliser des négatifs capturés et développés de manière normale, et les positionner et les incliner dans l’agrandisseur. Cette flexibilité vous permet de faire des essais avec l’opacité de chaque négatif en réglant la quantité de lumière à laquelle vous exposez le papier photosensible. Le premier négatif pourra nécessiter d’être exposé un certain temps dans l’agrandisseur, alors que le second n’exigera peut-être que quelques secondes d’exposition.

 

Faites preuve de patience, car il est difficile de réussir une double exposition dans la chambre noire du premier coup. Ben Long recommande aux débutants de « s’en tenir au noir et blanc dans les premiers temps et de se familiariser avec les mécanismes de l’appareil photo. Commencez par des situations très simples. Essayez de trouver un espace bien dégagé et d’y placer un élément. Associez-le ensuite à un autre espace dégagé et à un élément positionné ailleurs. Vous comprendez alors très vite comment l’exposition prend forme dans la composition finale. » Les essais avec l’ombre et la lumière sont un excellent moyen d’acquérir de l’expérience dans la composition en double exposition, que ce soit sur l’appareil photo ou dans la chambre noire.

 

Simplicité des doubles expositions numériques

La photographie numérique et les applications de retouche simplifient les expositions multiples. « Vous pouvez à présent réaliser une prise de vue bien meilleure que lorsque vous tentiez de créer une double exposition dans l’appareil photo, déclare la photographe expérimentée Carli Davidson, surtout avec des photos prises à différents moments ou dans différents lieux. »

 

Certains appareils photo numériques, à l’exception des anciens modèles, offrent des réglages et outils de double exposition qui varient en fonction de la marque. La souplesse des applications de retouche permet aux photographes et artistes de repousser les limites créatives des doubles expositions. Shawn Ingersoll note que vous pouvez « prendre deux photos numériques et les placer l’une sur l’autre. Les modes de fusion, les transparences et les masques permettent de créer une image doublement exposée. »

Double exposition d’une danseuse dans la rue avec une image de fleurs surimprimée
Image doublement exposée d’une femme dans deux poses avec une incrustation bleue et rouge

Jouer sur la transparence

Pour créer une double exposition par retouche, vous devez empiler les images, puis faire des essais en jouant sur la transparence et l’opacité de l’image supérieure. L’opacité indique la quantité de lumière bloquée. Photoshop permet de modifier l’opacité des calques, filtres et effets de sorte que l’image du dessous soit visible par transparence.

 

Le masquage pour les débutants

Le masquage de calque est un moyen réversible de cacher une partie d’un calque. Si une portion de la première image ne semble pas convenir une fois superposée sur la seconde image, vous pouvez la masquer. Le masquage offre plus de souplesse que l’effacement définitif d’une partie de l’image et s’avère particulièrement utile pour créer des compositions ou une double exposition.

 

Les principes de base de la fusion

« Inutile de rembobiner la pellicule jusqu’à l’emplacement approprié », affirme Ben Long à propos des doubles expositions dans les applications de retouche photo. Vous contrôlez beaucoup plus étroitement la fusion. Vous pouvez fusionner des éléments qui seraient impossibles à fusionner dans la chambre noire. » La fusion détermine comment un outil de peinture ou de retouche agit sur les pixels de votre image. Remplaçant la technique argentique du Dodge & Burn dans la chambre noire, la fusion numérique vous permet de fusionner des images au pixel près.

 

Tutoriels dédiés

Une fois que vous avez compris les principes de base, vous êtes prêt à créer une double exposition ou une composition. Ces légers ajustements peuvent être la clé du succès de votre double exposition ou composition.

 

  • Créez une double exposition : suivez ce tutoriel pour savoir comment l’association de deux images peut renforcer leur impact visuel et créer un effet de double exposition.

 

 

 

Pour créer une double exposition spectaculaire, « il n’y a pas de règle qui vaille. Tout est permis », affirme Ben Long. Repoussez les limites de votre créativité et testez de nouveaux outils, que vous utilisiez la méthode argentique ou numérique. Vos premiers essais de double exposition ne seront probablement pas parfaits, mais ne vous découragez pas. Comme pour tout, il faut du temps et de la pratique pour maîtriser cette technique.

Contributeurs

Allez plus loin avec Adobe Photoshop Lightroom.

Retouchez facilement vos photos grâce aux paramètres prédéfinis Lightroom et à la fonctionnalité Super-résolution, partagez-les depuis tous vos appareils et accédez à vos projets, où que vous soyez, grâce à la gestion du stockage des photos dans le cloud.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Application de la règle des tiers pour photographier une femme marchant avec un parapluie rose

Utiliser et dépasser la règle des tiers

Améliorez vos compétences en matière de composition photographique pour obtenir des images plus étonnantes. 

Préparation du café dans un bar – conseils pour une faible profondeur de champ | Adobe

Comprendre la profondeur de champ
Découvrez comment une faible profondeur de champ peut enrichir les photographies.

Danseuses de ballet sur scène – photographie et vitesse d'obturation | Adobe

Comprendre la vitesse d'obturation

Découvrez comment la vitesse d'obturation aide à prendre des photos nettes ou à capturer des actions spontanées.

Puissante image de gnous se précipitant en masse dans une rivière

Prendre des photos de nature en tout genre

Explorez les possibilités de la photographie de nature, des animaux en mouvement aux paysages à perte de vue.

Lightroom

Lightroom

Retouchez et synchronisez vos photos dans le cloud avec tous vos appareils.
7 jours gratuits, puis ... par mois.

Lightroom
Photoshop

Photographie

Accédez à Lightroom, Lightroom Classic et Photoshop, et bénéficiez de 20 Go d'espace de stockage dans le cloud. Gratuit 7 jours, puis 12,09 € par mois.

Lightroom

Tout Creative Cloud

Accédez à l'ensemble des applications de création et bien plus encore.
7 jours gratuits, puis 60,49 € par mois.