Faites de l’effet avec la photographie de texture.

Des galets couverts de mousse aux cactus parsemés d’épines, les images de textures enchantent l’œil, définissent des ambiances et expriment des idées. Explorez le monde de la photographie de texture grâce à l’éclairage précieux de professionnels.

Balanes et autres crustacés marins sur un rocher

Image : Meg Madden

Comment utiliser la texture en photographie ?

« À chaque matière correspond une texture, et il est des sensations qui s’observent à l’œil nu », explique le photographe et designer Cole Keister. Sans faire appel au toucher, vous percevez le pelage doux et duveteux d’un chaton ou encore l’écorce rugueuse et cannelée d’un arbre. En capturant une texture, vous pouvez renforcer l’intérêt visuel d’une photographie, mettre en relief des motifs originaux ou même susciter des émotions.

 

La photographie de texture présente des points communs avec de nombreux autres genres photographiques, de la photographie d’art aux portraits classiques. La texture joue également un rôle important en macrophotographie. En agrandissant les détails d’une image avec un objectif macro, vous la découvrez sous un nouveau jour. « Quand il m’arrive de photographier du lichen, je révèle un véritable océan de texture », explique la photographe Meg Madden.

 

Que vous effectuiez un zoom avant pour faire ressortir les moindres détails ou que vous reculiez pour mesurer la dimension abstraite de quelque chose, la texture est un élément important qui renforce l’impact de vos images et attire le regard du spectateur.

Groupe de canetons serrés les uns contre les autres

Image : Cole Keister

Ne perdez pas de vue les différents types de texture.

« La texture est omniprésente. Et plus vous y prêtez attention, plus elle se dévoilera à vous », affirme Cole Keister. Peinture écaillée sur un immeuble désaffecté ou gouttelettes perlant sur une fenêtre, la texture revêt tous les aspects possibles et imaginables. Pour dénicher des textures intéressantes, restez attentif à ce qui vous entoure. Nul doute que vos trouvailles seront originales.

 

« J’ai grandi dans la nature, et le monde végétal est depuis toujours une source d’inspiration. Lorsque je pars en quête de textures, je me réfugie dans les bois. Et là, j’ouvre l’œil. Les textures offertes par les écorces d’arbres, les insectes, les feuilles et les champignons sont un véritable enchantement », reconnaît Meg Madden. 

 

Si ce sont les textures naturelles que vous voulez privilégier, rien de tel qu’une balade en plein air pour commencer. Penchez-vous sur la densité et l’enchevêtrement du feuillage d’un arbre, ou contemplez la délicatesse et la précision des nervures striant l’aile d’une libellule. Que ces éléments s’inscrivent au cœur de votre photo ou représentent une source d’inspiration pour un projet ultérieur, tout un tas de textures organiques hors pair nous entourent.

 

Inutile d’ailleurs de vous aventurer dans les bois pour trouver des textures fascinantes. Trottoirs en béton, murs en briques et métal rouillé sont autant d’éléments industriels qui, eux aussi, attirent l’œil. Divers éléments texturés peuvent constituer un cadre parfait pour une séance photo orientée portrait ou produit. Un cadre adéquat accompagnera harmonieusement votre sujet tout en rendant la photo plus percutante.

Spécimen d’hydne hérisson, également appelé crinière de lion : champignon pendu à l’écorce d’un arbre

Image : Meg Madden

Photographiez les textures en suivant les conseils ci-dessous.

Testez les réglages de votre appareil photo.

En matière de photographie de texture, une ouverture focale, une sensibilité ISO et une vitesse d’obturation correctes font toute la différence. Si vous recherchez une faible profondeur de champ créant un effet bokeh sur la photo, misez sur une petite ouverture. « J’ai effectivement tendance à utiliser de petites ouvertures car j’affectionne le flou d’arrière-plan. Mais tout dépend parfois de la texture, en particulier face à un immense mur, ou si je tiens absolument à ce que tout soit net », précise Cole Keister.

 

Si vous souhaitez capturer une superposition de textures dans une grande profondeur de champ, il vous faudra une ouverture étroite et une vitesse d’obturation lente. En randonnée, emportez un trépied portable. Vous serez ainsi en mesure de prendre des photos en pose longue en évitant tout tremblement de l’appareil.

 

Tenez compte de la source de lumière.

Si la lumière naturelle se prête à la création de dégradés subtils, une lumière directe et crue risque d’occulter les détails de la texture. « Lorsque vous photographiez une texture, vous devez composer avec la lumière présente. Étant donné que je travaille la plupart du temps en pleine nature, je ne suis pas en mesure de maîtriser cette lumière », avoue Meg Madden. « Un soleil lumineux et intense ruine une texture, par exemple. Je privilégie donc toujours un temps couvert et pluvieux. Lorsque tout est détrempé, la texture est beaucoup plus marquée. »

 

Si vous photographiez en intérieur dans un studio photo, essayez une lumière artificielle diffuse et un éclairage latéral. Vous mettrez ainsi en valeur la surface d’un objet et en ferez ressortir les détails au lieu d’aplanir l’ensemble. N’hésitez pas non plus à tester différentes configurations d’éclairage jusqu’à trouver la mieux adaptée à votre texture et à votre vision artistique.

Anisote de l’érable (espèce de papillon) au repos sur un tissu vert

Image : Meg Madden

Jouez avec la composition.

« En photographie de texture, tout est une question de composition. Il faut trouver le moyen de faire de la texture le personnage principal de la photo », explique Cole Keister. Pour ce faire, l’une des méthodes de composition possibles consiste à observer les choses en plan serré ou à distance. Supposons, par exemple, que vous utilisiez un drone pour la photographie de paysage, les méandres des fleuves et les mosaïques agricoles deviennent des éléments de texture sur vos prises de vues aériennes. Sinon, avec un objectif macro, vous pouvez également remplir l’écran d’une surface détaillée pour créer des compositions texturales immersives.

 

Pour expérimenter facilement plusieurs compositions, une méthode simple consiste à modifier l’angle de cadrage sur votre appareil. « Je m’efforce d’explorer des angles intéressants. Parfois, un plan à hauteur normale est loin d’être le meilleur cadrage. Il faut parfois se positionner au ras du sol. Un peu comme une limace face à un champignon en fait, comme si vous étiez vous-même une minuscule créature réalisant des prises de vues en contre-plongée », précise Meg Madden. Ces vues inattendues d’objets du quotidien peuvent mettre en exergue des textures intéressantes qui vous avaient échappé jusqu’alors.

 

Explorez le post-traitement.

« Aussi nombreuses que puissent être les retouches photo, il est toujours précieux de disposer d’une image valable au départ », indique Meg Madden. Plus vous prenez de photos, plus le travail sera conséquent en post-production. En matière de retouche, commencez par le recadrage afin de vous assurer que la photo est cadrée comme vous l’entendez. En suivant la règle des tiers, par exemple, vous pouvez sublimer la composition et attirer le regard sur le sujet.

 

Qu’il s’agisse d’améliorer la netteté de l’image, d’augmenter le contraste ou d’ajuster les tons foncés et les tons clairs, les outils de Lightroom sont là pour vous aider à réaliser les retouches qui s’imposent. « Je joue volontiers avec la clarté pour faire vraiment ressortir les détails. Parfois, je préfère davantage de douceur. Je diminue alors la clarté et j’augmente le contraste », précise Cole Keister. « En matière de retouche photo, tout est une question de texture en définitive. »

Vitre sur laquelle s’accumulent des précipitations

Image : Cole Keister

Créez une atmosphère par le jeu de textures.

« J’aime trouver les moyens d’intégrer des textures qui suscitent des émotions. Il me semble que les unes ne vont pas sans les autres », conclut Cole Keister. Cette impression chaleureuse qui se dégage lorsque l’on est assis à l’intérieur par une journée glaciale, alors que des gouttes de pluie ruissellent sur la fenêtre, peut être parfaitement restituée dans une photographie de texture. A contrario, l’image de la terre aride et craquelée d’un désert évoque des sensations totalement différentes.

 

Alors, que vous utilisiez un arrière-plan en briques pour des photos de mariage ou réalisiez des photos d’écorces d’arbres en plan serré, la texture est un outil performant qui peut servir à raconter des histoires et à véhiculer des émotions. Restez à l’affût de surfaces, objets et matières empreints d’originalité, et essayez sans plus tarder la photographie de texture.

Contributeurs

Allez plus loin avec Lightroom.

Retouchez facilement vos photos grâce aux paramètres prédéfinis Lightroom et à la fonctionnalité Super-résolution, partagez-les depuis tous vos appareils et accédez à vos projets, où que vous soyez, grâce à la gestion du stockage des photos dans le cloud.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Raisins, orange coupée et verre d’eau posés sur une table

Maîtriser la composition photographique

La composition est primordiale pour les photographes. Perfectionnez-vous grâce à ces conseils de professionnels.

Chien blanc au bord de l’eau – Conseils sur la distance focale | Adobe

Comprendre la distance focale

Découvrez comment choisir la distance focale idéale pour chaque photo.

Vue aérienne d’un paysage de la terre

L’art de la photographie abstraite

Apprenez à utiliser la perspective, la texture et l’échelle pour créer l’inattendu.

Rose avec un corps de femme

Comprendre l'art de la photographie surréaliste

Explorez l'univers du surréalisme et découvrez comment réaliser vos propres images oniriques.

Lightroom

Lightroom

Retouchez et synchronisez vos photos dans le cloud avec tous vos appareils.
7 jours gratuits, puis 11,99 € par mois.

Lightroom
Photoshop

Photographie

Accédez à Lightroom, Lightroom Classic et Photoshop, et bénéficiez de 20 Go d’espace de stockage dans le cloud. Gratuit 7 jours, puis 11,99 € par mois.

Lightroom

Toutes les applications

Accédez à l’ensemble des applications de création et bien plus encore.
7 jours gratuits, puis 62,47 € par mois.