Conseils pour débuter en macrophotographie

Plongez dans le monde de la macrophotographie et obtenez des conseils sur la meilleure façon de rendre de petits sujets plus imposants que jamais.

Macrophotographie de fourmis rouges

La photographie est toujours une question de perspective, de point de vue. Quel est votre sujet, et où le photographiez-vous ? Quel est l’éclairage et comment cela peut-il changer la prise de vue ? Prenez-vous des photos d’en haut ou d’en bas ? Le sujet est-il en mouvement, ou bougez-vous pour trouver le bon angle dans un environnement immobile ? Vous devez ensuite choisir votre équipement. Utilisez-vous un objectif fixe ou un zoom pour photographier de plus loin ? S’agit-il d’un événement qui se déroule sous vos yeux, et avez-vous besoin de changer vos objectifs ?

« Avec la photo macro, vous entrez dans un univers totalement étranger. »

Répondre à ces questions et réfléchir à la logistique sont des compétences que tout photographe en herbe doit développer. Mais ce besoin est amplifié, littéralement, lorsque vous changez de perspective pour travailler dans l’univers inédit de la macrophotographie, soit, par exemple, le fait de photographier des insectes, de minuscules créatures qui vivent dans un monde très différent du nôtre. « Avec la photo macro, vous entrez dans un univers totalement étranger », affirme le photographe et professeur Ben Long.

 

Préparez-vous à un voyage dans l’inconnu.

 

Qu’est-ce que la macrophotographie ?

La macrophotographie consiste à présenter un sujet plus grand qu’il ne l’est dans la vie réelle, grâce à de gros plans extrêmes. Insecte plein cadre au format 12 x 18 cm et flocon de maïs dans une image de 10 cm. La macrophotographie sort le sujet photographié de son contexte normal. Ceci est également vrai pour les photos prises au microscope, qui appartiennent au domaine de la photomicrographie, ou photos de la vie microscopique.

Macrophotographie de framboises et myrtilles
Macrophotographie d'un escargot sur une plante

En macrophotographie, le monde que vous connaissez disparaît, et un nouvel univers s’offre à vous.

 

« Le réfrigérateur est un bon point de départ, suggère B. Long. Les baies sont fascinantes quand on les regarde de très près. Leurs textures sont remarquables, couvertes de poils infimes. J’ai photographié un flocon de maïs avec un agrandissement ridicule. Soudain il ressemblait à un morceau de viande vraiment dégoûtant, ou à la surface de la planète Mars. »

 

Comme pour toute photographie, l’exploration alimente votre créativité et la raison d’être de vos prises de vues. Plus vous avancerez dans ce nouveau monde mystérieux, plus vous saurez ce que vous aimez photographier.

 

De quoi est faite une bonne photo macro ?

« Une image macro est belle pour les mêmes raisons que tout autre photographie, explique B. Long, le travail du photographe consiste toujours à cadrer, composer, choisir et régler tous les mécanismes d’expression à sa disposition, tels que la profondeur de champ, l’arrêt du mouvement et le contrôle des lumières hautes et basses, afin que le sujet soit immédiatement reconnaissable. » 

« Je pense que, dans la macrophotographie, le plus difficile est de prévisualiser, d’apprendre à reconnaître à l’avance ce qui pourrait être un bon sujet. »

Mais transformer votre perspective de manière aussi radicale, trouver les bons sujets et les bons angles est un véritable défi.

 

« Je pense que, dans la macrophotographie, le plus difficile est de prévisualiser, d’apprendre à reconnaître à l’avance ce qui pourrait être un bon sujet, explique B. Long, parce que dans le monde de la macro, rien ne ressemble à ce que vous voyez dans le monde réel. Vous pourriez être devant un remarquable sujet et n’en avoir aucune idée. »

 

« Vous devez accumuler un grand nombre de prises de vues macro pour commencer à avoir une idée de ce qui peut devenir un sujet intéressant dans ce domaine, et reconnaître le meilleur angle pour vos prises de vues, affirme B. Long. Au fur et à mesure que votre œil apprend à reconnaître les sujets macro, vous commencez à comprendre les difficultés spécifiques qui accompagnent cette compétence particulière. » 

 

Conseils pour la macrophotographie

Tout d’abord, pour que les conseils en matière de macrophotographie soient utiles, vous avez besoin d’un objectif macro. Alors que la plupart des objectifs ont un rapport de 1:2,8 et plus, les objectifs macro ont un rapport de 1:1. Ils ne peuvent faire la mise au point que sur une distance d’environ 30 cm ou moins. Ce facteur est déterminant pour obtenir une mise au point parfaitement nette, sans laquelle le minuscule ne peut pas entrer dans le monde du plus grand que nature.

Macrophotographie de petites figurines

Enfin équipé de votre objectif macro, voici quelques éléments dont vous devez tenir compte pour réussir vos photos :

 

Note rapide : si vous voulez faire des expériences avant d’investir dans un objectif macro dédié avec une distance focale mieux adaptée, vous pouvez vous procurer une bague d’inversion, nettement plus économique. Cette bague permet de monter un objectif ordinaire à l’envers sur votre appareil photo pour créer un effet macro.

 

1. Attention aux détails !

Plus vous vous approchez d’un objet, plus les petits détails et les petites imperfections invisibles de loin prennent de l’importance. Avec un objectif macro, des poils deviennent aussi que gros que des arbres. 

 

B. Long explique : « Vous devez nettoyer avec la rigueur d’un chirurgien. Et si le sujet est fragile, vous ne pouvez pas dépoussiérer avec de l’air comprimé. Vous devez utiliser des pincettes et des petites brosses pour que tout soit parfaitement propre. »

 

2. Planifiez chaque prise de vue.

« La macrophotographie dépend totalement des décisions du photographe et de ce qu’il choisit d’agrandir pour créer des images inédites, explique le photographe Stephen Klise,

 

lorsque vous travaillez avec des sujets si petits, la profondeur de champ diminue, d’où l’importance de bien planifier avant de prendre vos photos. « En macrophotographie, la zone de mise au point est tellement étroite que les moindres ajustements peuvent tout chambouler, explique S. Klise, cela prend beaucoup de temps et la planification doit être minutieuse. »

Macrophotographie d'une guêpe sur une fleur
Macrophotographie de bulles d'air dans l'eau
Macrophotographie d'un colibri sur une fleur

La marge d’erreur est plus élevée dans le travail macro. Par conséquent, votre préparation est particulièrement importante et la prévisualisation est la clé. Le focus stacking est un processus qui peut être utile lorsque l’on travaille avec la très faible profondeur de champ typique de la macrophotographie. Dans Photoshop ou Lightroom, cette technique permet de fusionner en une seule prise de vue plusieurs zones de mise au point extraites d’une série de photos macro. Mais tous les éléments nécessaires pour créer une image par empilement de mises au point dépendent aussi de la préparation et de la visualisation.

« En macrophotographie, la zone de mise au point est tellement étroite, que les moindres ajustements peuvent tout chambouler. »

« Lorsque je prépare une photo macro, je me demande toujours "Où est mon sujet ?" Je me demande comment cette image va être organisée », explique l’auteur et photographe à succès Carli Davidson.

 

3. Éclairez votre sujet.

Comme les détails sont amplifiés par la photo macro, les effets de lumière et d’ombre le sont également. Ce sont des éléments que vous pouvez contrôler dans certaines photos macro, ce qui est tout à votre avantage.

 

« J’ai l’habitude d’apporter une petite lampe-torche, explique la photographe de mariage Khara Plicanic, qu’elle utilise pour prendre des clichés artistiques des alliances, j’aime utiliser cette technique pour photographier les alliances, juste pour apporter une dimension plus théâtrale. »

Macrophotographie d'une bague en diamant

4. Composez votre image.

En plus de l’éclairage et des poussières qui ruinent les photos, votre arrière-plan mérite toute votre attention lorsque vous êtes tellement concentré sur le sujet, il peut être facile de l’oublier.

 

« J’avais créé une jolie petite scène avec des dinosaures en plastique et tout ça, raconte le photographe Jeff Carlson à propos d’une de ses photos, j’étais sur le point de l’envoyer à mon éditeur, mais ma femme avait à peine posé les yeux dessus qu’elle m’a dit : il n’est pas question que tu lui envoies ça. On voit de la vaisselle sale à l’arrière-plan. »

 

Il poursuit : « c’est l’une de ces choses difficiles que les gens négligent ou ont besoin d’apprendre. J’aimerais dire, et je fais de la photographie depuis des années, que cela ne m’arrive jamais, mais non, cela m’arrive encore ! »

Macrophotographie d'un appareil photo capturant un paysage
Macrophotographie d'une grenouille sur une feuille

5. Attention aux mouvements

Le mouvement risque toujours d’ajouter du flou à une photo. Comme tous les autres aspects de la macrophotographie, ce problème s’accroît avec les petits sujets et les petites scènes. Une bonne installation est essentielle pour assurer la stabilité de l’appareil photo.

 

« Pour toutes les prises de vue avec agrandissement, la stabilité de l’appareil photo est extrêmement importante, explique B. Long, en particulier lorsque les vitesses d’obturation sont très basses. Comme les photos macro manquent toujours de lumière, vous devez utiliser une vitesse d’une ou deux secondes. Vous pourrez constater qu’il est utile de quitter la pièce et d’utiliser la télécommande. J’habite au dernier étage d’un vieil immeuble. Lorsque je me marche dans la pièce, des vibrations font bouger mon appareil. »

 

Votre capacité d’observation est peut-être la compétence la plus importante. La macrophotographie se pratique à une échelle différente, mais les techniques de prise de vue classiques restent valables : la précision de la mise au point, le niveau du contraste, la mise en évidence du sujet pour attirer l’œil. En macro, avec une perspective aussi différente, il n’y a guère d’autres facteurs à étudier. Cependant, vous devez surtout entraîner votre œil à tout voir et ne rien oublier.

 

Comme toujours, la perfection est fille de la pratique. Mettez-vous dans l’esprit d’un homme-fourmi et commencez à penser et à photographier dans le monde du minuscule.

 

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Préparation du café dans un bar – conseils pour une faible profondeur de champ | Adobe

Initiation à une faible profondeur de champ
Découvrez comment une faible profondeur de champ peut enrichir les photographies.

Image alléchante d’un sandwich ouvert à l’avocat et au fromage frais

Un avant-goût de la photographie culinaire

Explorez le monde de la photographie culinaire avec les conseils de professionnels du secteur.

Puissante image de gnous se précipitant en masse dans une rivière

Conseils pour prendre des photos de nature en tout genre

Explorez les possibilités de la photographie de nature, des animaux en mouvement aux paysages à perte de vue.

Photographie de paysage

Composition d’une superbe photo de paysage
Explorez les techniques de création artistique de vues panoramiques avec des conseils sur la photographie de paysage.

Essayez Lightroom dès aujourd’hui.

Lightroom

Abonnement à Lightroom
Inclut Lightroom et 1 To de stockage dans le cloud.
11,99 € par mois (TTC).
En savoir plus › | S’abonner ›

Creative Cloud pour la Photo
Bénéficiez de Lightroom, Lightroom Classic, Photoshop sur ordinateur et iPad et de 20 Go dans le cloud.
11,99 € par mois.

|

Creative Cloud pour la Photo
Bénéficiez de Lightroom, Lightroom Classic, Photoshop sur ordinateur et iPad et de 20 Go dans le cloud.
11,99 € par mois.

Étudiants et enseignants
Profitez de -65 % sur toutes les applications Creative Cloud. 
19,50 € par mois

 | 

Étudiants et enseignants
Profitez de -65 % sur toutes les applications Creative Cloud. 
19,50 € par mois

Tout Creative Cloud
Bénéficiez des versions de Photoshop pour ordinateur et iPad, et de l'ensemble des applications de création.
59,99 € par mois

|

Tout Creative Cloud

Bénéficiez des versions de Photoshop pour ordinateur et iPad, et de l'ensemble des applications de création.
59,99 € par mois.