Réussir son expérience de télétravail : tout ce qu’il faut savoir sur le travail à domicile.

Pandémie ou pas, le travail à domicile a trouvé sa place dans la société professionnelle et nombreux sont les corps de métier qui, après avoir découvert les avantages et la flexibilité du télétravail, sont bien décidés à continuer dans cette voie. Chez les employeurs aussi on observe une vraie volonté d’offrir à leur personnel la flexibilité, mais aussi les outils pour travailler depuis chez eux. Le modèle dit « hybride », qui consiste à déplacer son poste de travail entre le bureau, les déplacements et le domicile, est de plus en plus courant. 

Définition et formats de télétravail.

 

Par télétravail, on entend toute forme d’organisation du travail en dehors des locaux habituels de l’entreprise. Le télétravail repose sur la confiance, sur une bonne communication entre les membres d’une équipe et sur l’accès aux technologies qui le rendent possible, comme la connexion à Adobe Cloud.

 

Certaines entreprises offriront à leurs employés un environnement entièrement virtuel par le biais d’une connexion VPN, tandis que d’autres se contenteront de leur donner accès aux réseaux internes par le biais de n’importe quelle connexion internet sécurisée.

 

Le saviez-vous ? Le télétravail s’est ouvert au monde dans les années 1970, avec l’avènement du téléphone et du fax.

 

 

Qui peut prétendre au télétravail ? 

 

Le code du travail n’impose aucun critère ou restriction à la sélection des employés opérant en télétravail : salariés, indépendants, sous-traitants, travailleurs à mi-temps ou à temps plein peuvent tous, avec l’aval de leur employeur et si leur activité le permet, travailler de chez eux. Reste à tenir compte des considérations pratiques, et certains secteurs comme la manufacture, l’agroalimentaire ou encore les soins hospitaliers et les services publics ne se prêtent pas à l’aménagement du lieu de travail.

 

 

Avantages et inconvénients du télétravail.

 

Employés et employeurs trouveront les uns comme les autres des avantages et des inconvénients au travail à distance. 

Avantages du télétravail pour l’entreprise.

 

✓  Réduction de certains coûts. Certaines entreprises ont opté, au sortir de la crise sanitaire, pour une organisation alternée des équipes afin de réduire la taille de leurs locaux et d’économiser ainsi sur le loyer, l’électricité ou le ravitaillement des fournitures de bureau ou de la cantine.

Le saviez-vous ? Le télétravail a réduit de 30 % les besoins en espace administratifs des entreprises françaises.

 

✓  Flexibilité. Le télétravail présente de nombreux avantages qui se répercutent sur l’organisation de la vie privée. Qu’il s’agisse de participer au match de foot de ses enfants ou de déjeuner avec un ami, quitte à terminer un peu plus tard, cette flexibilité est un facteur de fidélisation à leur employeur pour de nombreux salariés.

 

Avantages du télétravail pour le salarié.

 

✓  Réduction des coûts. Il existe pour un employé de nombreux frais liés aux déplacements sur le lieu de travail, à commencer par le carburant qui sert à vous y conduire. En travaillant de chez soi, on peut également faire des économies sur le casse-croûte de midi ou sur les jetons pour la machine à café.

 

✓  Augmentation de la productivité. Plus motivés par ce qu’ils envisagent comme un privilège et par leur capacité à adapter leurs horaires de travail à leur propre emploi du temps et aux tâches à accomplir, les salariés en télétravail sont souvent plus productifs que ceux qui s’ennuient au bureau.

 

Inconvénients du télétravail pour l’entreprise

 

Interactions sociales. L’esprit d’équipe est un facteur de motivation et de productivité difficile à remplacer. S’il est toujours possible de contacter un collègue par email ou par téléphone pour obtenir des renseignements spécifiques, les conversations amicales autour de la machine à café ont aussi un rôle à jouer dans l’unité d’une équipe.

 

Conseil : Pour les remplacer, pensez à organiser des réunions virtuelles autour de thématiques plus légères, comme un quiz mensuel le vendredi après-midi, par exemple. Il est également possible d’imposer aux salariés une journée en présentiel de temps en temps, ou d’organiser une sortie d’entreprise.

Choisir entre micro-gestion ou confiance et autonomie. Il est plus facile de garder un œil sur vos équipes quand elles travaillent dans le même bâtiment que quand elles sont aux quatre coins du département. De la sécurité des données à l’utilisation que vos employés font de leur temps, la confiance et le lâcher-prise sont de mise, au risque de dévaloriser vos meilleurs employés.

 

x  Conseil : Si la sécurité et la confidentialité de vos documents vous préoccupent, travaillez avec vos équipes informatiques et avec les solutions de signature électronique et de sécurisation des documents pdf Adobe Cloud pour consolider vos procédures.

 

Inconvénients du télétravail pour le salarié.

 

Conflit entre vie privée et vie professionnelle. Quand on a installé son espace de travail sur la table de cuisine, il peut être difficile de s’en déconnecter en fin de journée.

 

Conseil : Veillez à prendre des pauses régulières et à fermer votre boite de réception, et évitez de répondre à vos emails au milieu de la nuit.

Solitude. L’esprit d’équipe, la camaraderie au bureau, le soutien des collègues en cas de coup de bourre sont difficile à répliquer depuis son domicile.

 

Conseil : Il est toutefois possible d’organiser des réunions quotidiennes en visioconférence ou de s’imposer une journée hebdomadaire de travail en présentiel afin de garder le contact.

 

Mouvement et plein-air. Le fait de n’avoir que quelques pas à faire pour aller au bureau n’est pas forcément une bonne chose, et certains risquent de ne pas mettre le nez dehors de toute la journée.

 

Conseil : Efforcez-vous de trouver des occasions de sortir marcher ou de rencontrer des amis en dehors des heures de travail pour que votre monde ne se limite pas à votre écran d’ordinateur.

 

 

Les implications légales du télétravail.

 

 

Employeurs et employés ont été nombreux, pendant les premiers confinements, à se féliciter soit d’exercer une profession dite essentielle, soit d’avoir un métier se prêtant au télétravail. Certains employeurs ont, au contraire, fait preuve d’une certaine reluctance à travailler de chez eux ou à autoriser leurs équipes à le faire. Mais que dit la loi ?

 

L’obligation de sécurité.

Selon l’article L.4121-1 du Code du Travail, l’employeur est tenu d’une obligation de sécurité à l’égard de ses employés. C’est notamment sur cette base que le gouvernement a pu encourager les entreprises à mettre à profit le télétravail partout où il était raisonnablement possible pendant la pandémie. Ce devoir doit toutefois trouver un compromis envers le besoin de produire d’une entreprise, notamment dans les secteurs où certaines fonctions ne sont pas envisageables à distance. La décision ultime appartient à l’employeur.

 

Le protocole sanitaire.

Depuis le 10 septembre 2021, il n’existe plus d’obligation de limiter les contacts sur le lieu de travail, et les employeurs sont en droit d’exiger la présence de leurs employés même si leur fonction peut être remplie à distance. La décision de rejeter une demande de télétravail individuelle ou collective doit toutefois être dûment motivée, comme le stipule l’article L1222-9 du Code du Travail.

 

Les modalités liées au temps de travail.

Défini comme les horaires pendant lesquelles l’employé est à la disposition de son employeur, le temps de travail est régi par deux concepts juridiques : l’obligation de disponibilité du salarié, et l’abdication de la liberté d’action du salarié pendant ces périodes données. La loi impose en outre une pause minimum de 20 minutes toutes les 6 heures.

 

Le matériel.

Les outils appartenant à l’employeur peuvent faire l’objet d’usage restreint, et des sanctions peuvent être formulées en cas de manquement à cette obligation (par exemple, en cas de non-observation de certaines règles de confidentialité).

 

Le droit de refus de l’employé.

Sauf circonstances exceptionnelles comme la crise sanitaire, le fait de refuser de travailler de chez soi ne constitue pas une faute de la part de l’employé. 

 

 

Préparer sa journée de télétravail.

 

Il ne suffit pas de lancer son ordinateur tout en prenant le petit déjeuner au lit. Outre le fait que clients et employeurs n’apprécieront pas forcément de découvrir la couleur de votre pyjama, un certain équilibre entre vie privée et vie professionnelle s’impose afin de préserver son bien-être psychologique et d’instaurer un rythme de travail sain.

 

Soigner son poste de télétravail.

L’idéal est d’avoir un espace réservé à son bureau et dont on aura étudié l’ergonomie. Les conditions favorables comprennent une chaise bien réglée, un bureau et un clavier à la hauteur adaptée à la physionomie du travailleur, un environnement silencieux le cas échéant.

Les outil du télétravail.

Une connexion internet suffisante est quasiment indispensable, et généralement accessible depuis la majorité des domiciles. Il est également important de pouvoir accéder aux réseaux de votre entreprise afin de consulter les données et informations nécessaires à votre fonction. Les outils collaboratifs comme Adobe Cloud peuvent aussi servir à compenser la distance qui séparent les employés, et ce n’est pas pour rien si les applications de téléconférence comme Zoom ou Teams ont connu depuis 18 mois un essor spectaculaire. Pour les documents confidentiels et contractuels, les solutions de signature électroniques d’Adobe permettent de supprimer à la fois la distance et les délais.

 

Une bonne organisation.

Il peut être tentant de répondre à un e-mail de son patron en regardant la télé, ou d’étendre le linge pendant une réunion, mais il est bien plus sain et productif d’organiser son temps et son espace de travail séparément de sa vie privée. De nombreux logiciels de gestion des contacts et du temps existent afin d’organiser et de partager ses réunions et rendez-vous ou de contrôler les délais associés à chaque tâche.

 

 

Le télétravail : questions fréquentes.

 

Comment demander le télétravail à son employeur ?

Sauf quand il est déjà réglementé par des conventions collectives ou par une charte d’entreprise, le télétravail peut être formalisé par tout moyen. S’il convient de commencer par une discussion avec votre supérieur hiérarchique ou le service des ressources humaines de votre entreprise, veillez toutefois à ce que l’accord soit confirmé par écrit, sous forme d’email ou de courrier.

 

Le saviez-vous ? Le télétravail a permis à de nombreuses familles de changer de vie, en troquant la capitale pour la campagne, par exemple.

 

Puis-je faire du télétravail en dehors de mon domicile ?

La définition du télétravail englobe toute forme de travail accompli en dehors des locaux habituels de l’entreprise. Si le domicile est fréquemment choisi comme alternative, il peut également s’agir d’un hébergement provisoire, par exemple pendant un séjour prospectif à l’étranger, ou même du temps que passe un commercial à mettre à jour une base de données depuis sa voiture après un rendez-vous avec un client.

 

Quelles compétences faut-il avoir pour un télétravail performant ?

Une bonne connaissance des outils informatiques et de communication, comme l’organisation de fichiers dans le cloud ou les logiciels de visioconférence, est essentielle afin de pouvoir accéder aux mêmes informations indispensables pour accomplir à distance la fonction normalement remplie sur place. En l’absence d’une ambiance professionnelle et d’une équipe de collège, l’auto-motivation et l’organisation sont également des qualités importantes afin de ne pas laisser sa vie privée prendre le pas sur sa vie professionnelle, ou vice-versa.

 

Découvrez les conseils d’entrepreneurs inspirants partageant leurs plus grands secrets de réussite en tant que freelance.

 

Découvrez les possibilités offertes par Acrobat dès aujourd'hui

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Téléchargez Acrobat Pro

La solution PDF complète pour tous les appareils. 
Gratuit 7 jours, puis 17,99 € par mois.