Guide des effets visuels au cinéma

Découvrez la façon dont les réalisateurs se servent d’effets spéciaux numériques pour créer des effets visuels époustouflants.

Utilisation d’effets visuels pour filmer un astronaute marchant sur une planète aride et résultat final

Réaliser l’impossible grâce aux effets visuels

La réalisation d’un film est un processus qui va au-delà de la simple prise de vues lors du tournage. Beaucoup de superproductions hollywoodiennes passent des mois voire des années en préproduction et postproduction ; durant cette période, un large éventail d’animateurs, d’artistes spécialisés dans la capture des mouvements et d’infographistes créent de fascinants univers extraterrestres et d’incroyables images à ajouter aux prises de vues réelles.

       

Les effets visuels (aussi appelés VFX) s’apparentent presque à de la magie. Toutefois, comme l’explique Darion D’Anjou, réalisateur et artiste spécialisé en effets visuels, les bons outils et la formation adéquate peuvent permettre à n’importe qui de créer de superbes images retouchées numériquement.

 

VFX et Hollywood, une longue histoire

« Les effets visuels font partie de ces technologies qui ne cessent d’évoluer, affirme Darion D’Anjou. Dans les années 30 et 40, cela consistait à gratter la pellicule ou à dessiner dessus. Techniquement, ce sont bien des effets visuels, car vous ajoutez à l’image quelque chose qui n’était pas présent devant la caméra. Aujourd’hui, grâce aux effets visuels, il est possible de créer des choses qui volent, qui fondent ou se dissolvent ; il est en fait possible de créer des choses qui font tout ce qu’il est possible d’imaginer. »

Lors de la phase de postproduction, les monteurs discutent des effets visuels à ajouter au film

Si certains effets spéciaux tels que les effets pyrotechniques sont réalisés directement sur le plateau de tournage, les effets visuels, eux, sont ajoutés lors de la postproduction. En fait, il existe tellement d’environnements et d’effets complexes créés numériquement dans les longs métrages modernes que les artistes spécialisés en VFX commencent à les créer bien avant le début du tournage, lors d’un processus appelé prévisualisation.

       

Darion D’Anjou explique : « Les films de la saga Star Wars ont en quelque sorte inventé la prévisualisation en raison de la complexité de ce qu’il s’y passe. Aujourd’hui, pour les films à gros budget, toute l’histoire est pensée à l’avance. Toutes les animations et images sont créées, et le placement des acteurs au moment du tournage est connu en amont. Parfois, il suffit d’intégrer les acteurs aux effets visuels. »

       

Une révolution en matière d’effets visuels : les murs LED

Pendant des décennies, les réalisateurs ont filmé les acteurs devant des fonds verts ou bleus afin d’ajouter les effets visuels lors de la postproduction. Mais avec l’essor de la prévisualisation et les avancées technologiques en vidéo, certaines productions ont commencé à utiliser des murs LED pour ajouter des effets visuels directement sur le plateau.

       

« Imaginons que nous souhaitions filmer Matt Damon sur une planète extraterrestre », déclare Darion D’Anjou. « Habituellement, nous l’aurions filmé devant un fond vert puis nous aurions ajouté la planète extraterrestre lors de la postproduction. Aujourd’hui, nous créons la planète extraterrestre, nous la diffusons sur un mur LED, et nous filmons l’acteur devant. Et une fois que c’est dans la boîte, c’est fini. Nous n’avons rien à faire de plus, car la planète est déjà sur l’écran LED. » 

 

Différentes formes d’effets visuels existent

Il n’y a pas de limites à ce que les effets visuels peuvent faire, mais la plupart de ces derniers sont classables en trois catégories : 

Exemple d’ajout d’une couleur différente d’arrière-plan et d’effets visuels de texture à un plan

Effets spéciaux numériques (CGI)

Tous les effets visuels créés numériquement relèvent des effets spéciaux numériques (aussi appelés CGI, computer-generated imagery en anglais), qu’il s’agisse d’une image d’arrière-plan en deux dimensions d’une ville futuriste ou du modèle 3D complet d’un vaisseau spatial traversant un plan. Les effets spéciaux numériques peuvent également être utilisés à des fins plus subtiles, par exemple pour agrandir une foule de figurants ou pour rajeunir un acteur, comme Will Smith dans le film Gemini Man réalisé par Ang Lee.

 

Composition

La composition consiste à combiner des éléments visuels provenant de deux sources différentes pour donner l’impression qu’ils se trouvent au même endroit. Pour utiliser ce procédé, il est préférable de filmer les acteurs devant un fond vert, qui peut être facilement remplacé par l’arrière-plan que vous souhaitez ajouter à la scène.

Animation d’un modèle 3D à l’aide d’un éditeur d’effets visuels de capture de mouvements

Capture de mouvements

La capture de mouvements, parfois abrégé mocap en anglais, est un processus qui consiste à enregistrer numériquement un acteur portant une combinaison spéciale équipée de marqueurs qui suivent ses mouvements puis à utiliser ces données pour recréer un modèle 3D animé. Dans la série The Mandalorian, produite par Disney, les cascadeurs portent des combinaisons de capture de mouvements afin de réaliser les scènes de combat, dont le rendu numérique est transmis aux coordinateurs de cascades afin qu’ils puissent apporter des modifications si nécessaire. 

 

Créer des effets visuels est un travail d’équipe

La création d’effets spéciaux saisissants nécessite d’avoir recours à de nombreux experts. Une équipe chargée d’effets visuels typique regroupe des spécialistes issus d’une grande variété de cursus artistiques, notamment : 

 

  • Les modélisateurs, qui utilisent des logiciels comme Adobe Substance 3D pour créer des modèles 3D, appelés ressources
     
  • Les textureurs, qui peignent numériquement les ressources pour les rendre crédibles et réalistes 
     
  • Les artistes lumière, qui s’assurent que les ressources sont correctement éclairées en positionnant des lumières générées par ordinateur autour d’elles
     
  • Les animateurs, qui s’occupent des mouvements des ressources
     
  • Les artistes spécialisés en effets spéciaux, qui créent des simulations complexes et dynamiques du monde réel, comme de l’eau ou une explosion
     
  • Des compositeurs VFX, qui rassemblent tous les effets numériques et les placent dans la scène avec les acteurs
Personne appliquant des effets visuels grâce à Adobe After Effects

Comment devenir un artiste spécialisé en effets spéciaux

« Il existe de nombreux parcours d’études différents qui permettent de travailler dans les effets visuels », indique Darion D’Anjou. « Le premier, c’est l’école d’art. Si je pouvais changer une seule chose à mon parcours, j’irais dans une école d’art pour avoir une formation officielle. Parce qu’au fond, les effets visuels sont de l’art. »

       

« La programmation informatique est un autre de ces parcours. Si vous pensez aux simulations de foule dans un film comme World War Z, où il y a des milliers de zombies, il est évident qu’aucun artiste ne va s’asseoir à son bureau et dire à chaque zombie ce qu’il doit faire. Tout ça, c’est de la programmation. »

       

Que vous cherchiez un emploi chez les leaders du secteur, comme Industrial Light & Magic, Weta ou Digital Domain, ou que vous souhaitiez simplement ajouter une touche d’originalité numérique à votre prochain film : pour bien débuter, la meilleure chose à faire est de commencer à expérimenter.

Contributeur

Allez plus loin avec Adobe Premiere Pro.

Réalisez des vidéos impressionnantes pour la quasi-totalité des supports : le cinéma, la télévision et le web.

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Assistant mettant un casque sur la tête d’un acteur vêtu d’une combinaison spatiale devant un décor de film de science-fiction

Comment réaliser un film

Bénéficiez d’un aperçu du processus cinématographique grâce à ces conseils de réalisateurs professionnels.

 

Vidéo : clip au ralenti d’un snowboarder en train d’exécuter un saut

Changement de rythme grâce aux vidéos au ralenti

Ralentissez délibérément votre prochaine vidéo grâce à des effets de ralenti.

 

Personne qui ajoute du son à une vidéo avec Adobe Premiere Pro

Améliorer la qualité d'une vidéo avec l’application de montage Adobe Premiere Rush

Corrigez les couleurs et l'audio de vos vidéos grâce à ces outils conviviaux.

Danseuses de ballet sur scène – photographie et vitesse d’obturation | Adobe

Comprendre la vitesse d’obturation

Découvrez comment la vitesse d’obturation aide à prendre des photos nettes ou à capturer des actions spontanées.

Téléchargez Adobe Premiere Pro.

Montez et produisez des vidéos pour le cinéma, la télévision et le Web, avec l’une des meilleures applications de montage vidéo du secteur.

7 jours gratuits, puis 23,99 € par mois.